Edition du 19-09-2020

Digoxine injectable : l’ANSM invite les professionnels de santé à réserver les stocks résiduels

Publié le mardi 19 novembre 2013

Dans un point d’information, l’ANSM indique chercher des solutions alternatives pour faire aux difficultés d’approvisionnement du marché français en digoxine injectable. L’importation d’une spécialité en provenance d’un autre pays européen est en cours de mise en œuvre. L’ANSM a invité les professionnels de santé à réserver les stocks résiduels pour une utilisation dans laquelle ce médicament est indispensable.

« Depuis le mois d’août et en raison de problèmes de production, le laboratoire TEOFARMA rencontre des difficultés pour approvisionner le marché français en digoxine injectable. Dans l’attente d’un retour à un approvisionnement normal prévu à ce stade pour le mois de mars 2014, l’ANSM cherche des solutions alternatives. L’importation d’une spécialité de digoxine injectable en provenance d’un autre pays européen est notamment en cours de mise en œuvre », indique l’agence.

« Toutefois, compte tenu des difficultés actuelles et dans l’attente de la mise à disposition de cette spécialité, l’ANSM invite les professionnels de santé à réserver les stocks résiduels pour une utilisation dans laquelle ce médicament est indispensable », a-t-elle indiqué.

L’ANSM a été informée en août 2013, d’une rupture de stock en Digoxine Nativelle Adultes 0,50 mg/2ml, solution injectable IV. Le laboratoire Teofarma, titulaire et exploitant de cette spécialité, a précisé que cette rupture de stock devait durer 3 mois, soit jusqu’en novembre 2013. Néanmoins, fin octobre 2013, le laboratoire Teofarma a informé l’ANSM de la prolongation de l’indisponibilité de Digoxine Nativelle Adultes 0,50 mg/2ml jusqu’à mars 2014 en raison de difficultés de production.

Cette spécialité est indiquée dans l’insuffisance cardiaque et dans certains troubles du rythme cardiaque (troubles du rythme supraventriculaire : ralentissement ou réduction de la fibrillation auriculaire ou du flutter auriculaire). Elle constitue par ailleurs, à ce jour, la seule spécialité autorisée et disponible en France à base de digoxine par voie injectable.

Dans ce contexte, compte tenu du caractère indispensable de la digoxine injectable et de sa pénurie générale actuelle en France, l’ANSM a recherché toute solution alternative pouvant être mise en œuvre pour assurer la continuité de la disponibilité de cette spécialité en France, y compris via l’importation éventuelle de spécialités comparables disponibles à l’étranger.

Des stocks d’une spécialité comparable initialement destinés à d’autres marchés européens ont été récemment identifiés. Les échanges entre l’ANSM et le laboratoire concerné sont en cours afin de mettre à disposition ces unités auprès des pharmacies à usage intérieur dans les meilleurs délais. Néanmoins, un délai de deux semaines environ est encore nécessaire.

Toutefois, dans cette attente, il est essentiel d’assurer une gestion optimale des unités résiduelles disponibles dans les hôpitaux afin de répondre aux besoins des patients. Aussi, l’ANSM invite les professionnels de santé à respecter les mesures suivantes :

– réserver, dans la mesure du possible, les stocks résiduels pour une utilisation dans le ralentissement de la fréquence cardiaque de certaines tachycardies supraventriculaires (comme la fibrillation auriculaire) mal tolérées, chez les patients insuffisants cardiaques pour qui le recours à d’autres agents bradycardisants n’est pas possible.

– mettre en place un stock unique ou principal de la spécialité au sein des pharmacies hospitalières afin de réserver ces unités aux situations dans lesquelles l’administration du produit est indispensable.

– Mettre en place une distribution qui soit compatible avec l’accessibilité au produit pour les services assurant une activité 24h/24 et 7J/7.

L’ANSM informera dans les prochains jours les professionnels de santé des résultats des démarches entreprises pour répondre à cette problématique d’approvisionnement.

Source : ANSM








MyPharma Editions

Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Publié le 18 septembre 2020
Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Servier et Precision BioSciences, une société biotechnologique développant des traitements par correction génique in vivo et à base de cellules CAR T allogéniques avec sa plateforme d’édition de génomes ARCUS®, ont annoncé que les sociétés avaient ajouté deux cibles supplémentaires pour le cancer hématologique au-delà de la protéine CD19 ainsi que deux cibles de tumeurs solides à son accord de développement et de licence commerciale concernant son traitement à base de cellules CAR T.

COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu’à 300 millions de doses de leur vaccin à l’UE

Publié le 18 septembre 2020
COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu'à 300 millions de doses de leur vaccin à l'UE

Sanofi et GSK ont signé le 18 septembre 2020 un accord définitif avec la Commission européenne (CE) en vue de la fourniture de jusqu’à 300 millions de doses d’un vaccin contre la COVID-19, dès lors que celui-ci sera approuvé. Le candidat-vaccin repose sur la technologie à base de protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un vaccin contre la grippe et sur l’adjuvant développé par GSK.

COVID-19 : Pfizer et BioNTech vont potentiellement fournir à l’UE 200 millions de doses de leur candidat-vaccin

Publié le 18 septembre 2020
COVID-19 : Pfizer et BioNTech vont potentiellement fournir à l'UE 200 millions de doses de leur candidat-vaccin

Le groupe Pfizer et la société BioNTech ont annoncé qu’ils avaient conclu des discussions exploratoires avec la Commission Européenne concernant une proposition d’approvisionnement de 200 millions de doses de leur candidat-vaccin expérimental à ARNm BNT162 contre le SARS-CoV-2 aux États membres de l’Union européenne (UE), avec une option pour 100 millions de doses supplémentaires. Les livraisons devraient débuter d’ici la fin 2020, sous réserve de succès clinique et d’autorisation réglementaire.

LEO Pharma : nomination d’un nouveau vice-président exécutif chargé des RH et de la communication

Publié le 18 septembre 2020
LEO Pharma : nomination d'un nouveau vice-président exécutif chargé des RH et de la communication

LEO Pharma vient d’annoncer la nomination de Dennis Schmidt Pedersen au sein de l’équipe de direction en tant qu’Executive Vice President Global People & Communications à compter du 1er septembre 2020.

Fondation Sanofi Espoir : le Dr Jean-Christophe Rufin nommé Président

Publié le 18 septembre 2020
Fondation Sanofi Espoir : le Dr Jean-Christophe Rufin nommé Président

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé la nomination du Dr Jean-Christophe Rufin à la présidence de la Fondation d’entreprise Sanofi Espoir. Jean-Christophe Rufin succède à Xavier Darcos, qui présidait la Fondation depuis 2015.

Nicox : changement dans l’équipe de direction

Publié le 18 septembre 2020
Nicox : changement dans l’équipe de direction

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé un changement dans son équipe de direction. Le Dr. Tomas Navratil, PhD, Executive Vice President & Head of Research & Development du Groupe Nicox et General Manager de Nicox Ophthalmics, Inc. quittera ses fonctions le 16 octobre 2020 pour poursuivre d’autres opportunités professionnelles.

Le Top 10 des médicaments les plus vendus dans le monde en 2019

Publié le 17 septembre 2020
Le Top 10 des médicaments les plus vendus dans le monde en 2019

Dans son dernier bilan économique des entreprises du médicament, le LEEM propose un panorama du marché pharmaceutique mondial ainsi que le classement des dix produits les plus vendus dans le monde en 2019 et des principales aires thérapeutiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents