Edition du 28-02-2021

Digoxine injectable : l’ANSM invite les professionnels de santé à réserver les stocks résiduels

Publié le mardi 19 novembre 2013

Dans un point d’information, l’ANSM indique chercher des solutions alternatives pour faire aux difficultés d’approvisionnement du marché français en digoxine injectable. L’importation d’une spécialité en provenance d’un autre pays européen est en cours de mise en œuvre. L’ANSM a invité les professionnels de santé à réserver les stocks résiduels pour une utilisation dans laquelle ce médicament est indispensable.

« Depuis le mois d’août et en raison de problèmes de production, le laboratoire TEOFARMA rencontre des difficultés pour approvisionner le marché français en digoxine injectable. Dans l’attente d’un retour à un approvisionnement normal prévu à ce stade pour le mois de mars 2014, l’ANSM cherche des solutions alternatives. L’importation d’une spécialité de digoxine injectable en provenance d’un autre pays européen est notamment en cours de mise en œuvre », indique l’agence.

« Toutefois, compte tenu des difficultés actuelles et dans l’attente de la mise à disposition de cette spécialité, l’ANSM invite les professionnels de santé à réserver les stocks résiduels pour une utilisation dans laquelle ce médicament est indispensable », a-t-elle indiqué.

L’ANSM a été informée en août 2013, d’une rupture de stock en Digoxine Nativelle Adultes 0,50 mg/2ml, solution injectable IV. Le laboratoire Teofarma, titulaire et exploitant de cette spécialité, a précisé que cette rupture de stock devait durer 3 mois, soit jusqu’en novembre 2013. Néanmoins, fin octobre 2013, le laboratoire Teofarma a informé l’ANSM de la prolongation de l’indisponibilité de Digoxine Nativelle Adultes 0,50 mg/2ml jusqu’à mars 2014 en raison de difficultés de production.

Cette spécialité est indiquée dans l’insuffisance cardiaque et dans certains troubles du rythme cardiaque (troubles du rythme supraventriculaire : ralentissement ou réduction de la fibrillation auriculaire ou du flutter auriculaire). Elle constitue par ailleurs, à ce jour, la seule spécialité autorisée et disponible en France à base de digoxine par voie injectable.

Dans ce contexte, compte tenu du caractère indispensable de la digoxine injectable et de sa pénurie générale actuelle en France, l’ANSM a recherché toute solution alternative pouvant être mise en œuvre pour assurer la continuité de la disponibilité de cette spécialité en France, y compris via l’importation éventuelle de spécialités comparables disponibles à l’étranger.

Des stocks d’une spécialité comparable initialement destinés à d’autres marchés européens ont été récemment identifiés. Les échanges entre l’ANSM et le laboratoire concerné sont en cours afin de mettre à disposition ces unités auprès des pharmacies à usage intérieur dans les meilleurs délais. Néanmoins, un délai de deux semaines environ est encore nécessaire.

Toutefois, dans cette attente, il est essentiel d’assurer une gestion optimale des unités résiduelles disponibles dans les hôpitaux afin de répondre aux besoins des patients. Aussi, l’ANSM invite les professionnels de santé à respecter les mesures suivantes :

– réserver, dans la mesure du possible, les stocks résiduels pour une utilisation dans le ralentissement de la fréquence cardiaque de certaines tachycardies supraventriculaires (comme la fibrillation auriculaire) mal tolérées, chez les patients insuffisants cardiaques pour qui le recours à d’autres agents bradycardisants n’est pas possible.

– mettre en place un stock unique ou principal de la spécialité au sein des pharmacies hospitalières afin de réserver ces unités aux situations dans lesquelles l’administration du produit est indispensable.

– Mettre en place une distribution qui soit compatible avec l’accessibilité au produit pour les services assurant une activité 24h/24 et 7J/7.

L’ANSM informera dans les prochains jours les professionnels de santé des résultats des démarches entreprises pour répondre à cette problématique d’approvisionnement.

Source : ANSM








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents