Edition du 08-05-2021

PLFSS rectificatif pour 2012 : trois volets pour agir sur les dépenses

Publié le jeudi 10 novembre 2011

Xavier Bertrand, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé, Valérie Pécresse , la ministre du Budget, des Comptes publics et de la Réforme de l’Etat et Roselyne Bachelot, la ministre des Solidarités et de la Cohésion Sociale ont transmis aux caisses de sécurité sociale le projet de loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2012, qui sera présenté en Conseil des ministres le 23 novembre 2011. Ces nouvelles mesures visent à amplifier l’effort de maîtrise des dépenses publiques en agissant sur trois volets.

Ce projet de loi de financement rectificative mettra en oeuvre les mesures de maîtrise des dépenses sociales annoncées par le Premier Ministre le 7 novembre 2011 : révision de l’Objectif national des dépenses d’assurance maladie (ONDAM) à 2,5% jusqu’en 2016, raccourcissement de la phase transitoire de montée en charge de la réforme des retraites, revalorisation de 1%, soit la croissance prévisionnelle, de certaines prestations sociales.

Alliées aux mesures votées en première lecture du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2012 à l’Assemblée Nationale, ces mesures permettront d’améliorer légèrement le déficit du régime général présenté dans le PLFSS en septembre 2011, alors même que la prévision d’évolution pour 2012 de la masse salariale, principale assiette de recettes de la sécurité sociale, a été revue à la baisse (3% au lieu de 3,7%), parallèlement à la révision de croissance de l’économie française (1% au lieu de 1,75%).

Ces nouvelles mesures permettront d’amplifier l’effort du Gouvernement de maîtrise des dépenses publiques, en agissant sur trois volets.

D’une part, le projet de loi de financement rectificative contient les mesures nécessaires pour réaliser 500 M€ d’économies supplémentaires sur l’ONDAM et parvenir ainsi à un ONDAM à + 2,5%. Pour cela, un effort supplémentaire à hauteur de 290 M€ portera sur les baisses de prix du médicament, principalement des génériques ; 90 M€ proviendront de baisses de tarifs supplémentaires, notamment sur la biologie et la radiologie, eu égard aux gains de productivité et au niveau de revenu de ces professionnels de santé ; une marge de 100 M€ sera dégagée sur le Fonds de modernisation des établissements de santé publics et privés (FMESPP) ; enfin, l’objectif global de dépenses du secteur médico-social sera mis à contribution à hauteur de 20 M€.

D’autre part, le texte prévoit l’accélération de la phase transitoire de montée en charge de la réforme des retraites votée en 2010, qui sera raccourcie d’un an. Les cibles de 62 ans, pour l’âge légal de départ, et 67 ans, pour l’âge du taux plein, seront respectivement atteintes en 2017, au lieu de 2018, et en 2022, au lieu de 2023, ce qui permettra de réduire l’endettement de 4,4 Md€ d’ici 2016 et de 7,1 Md€ d’ici 2017. Cette mesure concernera l’ensemble des affiliés du régime général et des régimes alignés ainsi que l’ensemble des fonctionnaires. Les dispositifs « carrières longues » et « pénibilité » ne seront pas impactés. Cette accélération réduira plus rapidement le déficit des régimes d’assurance vieillesse et sécurisera les pensions de retraite dans un contexte de turbulences sur le marché de la dette. Le Gouvernement tient ainsi son engagement de retour à l’équilibre du système de retraite en préservant le niveau des pensions de retraite.

Enfin, le texte prévoit l’indexation, pour l’année prochaine seulement, à hauteur de 1% des prestations familiales au 1er avril 2012. Cette mesure exceptionnelle, qui génèrera une moindre dépense de 300 M€ en 2012, revient à revaloriser les prestations familiales comme la croissance en 2012. Elle s’accompagne d’une revalorisation de 1% des aides au logement qui sera réalisée dans le cadre du projet de loi de finances pour 2012 et qui produira 80 M€ d’économies pour la branche famille.

Par ailleurs, un effort de 220 M€ sera réalisé en 2012 sur les dépenses de gestion des caisses de sécurité sociale et sur certaines dotations aux fonds de la protection sociale.

Au global, l’effort renforcé de maîtrise des dépenses permettra de sécuriser la trajectoire de réduction du déficit du régime général de 10 Md€, soit 40 %, et de diviser par deux le déficit de l’assurance-maladie entre 2010 et 2012.

Source :  gouvernement.fr








MyPharma Editions

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Publié le 6 mai 2021
Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Sanofi vient de conclure une collaboration de trois ans avec la Faculté de médecine de l’Université de Stanford. Ensemble, et grâce à des échanges scientifiques ouverts, les deux organisations et leurs chercheurs s’emploieront à approfondir les connaissances en immunologie et inflammation.

Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Publié le 5 mai 2021
Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Gustave Roussy et le consortium WIN (Worldwide Innovative Networking) pour la médecine personnalisée du cancer s’associent pour faire progresser la recherche et l’innovation en cancérologie.

GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d’anticorps humanisés first-in-class pour l’oncologie

Publié le 5 mai 2021
GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d'anticorps humanisés first-in-class pour l'oncologie

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie française spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques en oncologie, annonce aujourd’hui la signature d’un accord avec Exelixis, Inc. (Nasdaq: EXEL) pour l’acquisition de tous les droits, titres et intérêts de la technologie d’anticorps AMHR2 de GamaMabs (lors de la réalisation de l’achat et selon certaines conditions prévues au contrat).

Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Publié le 5 mai 2021
Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Laboratorios Grin, une filiale à 100% de Lupin, pour l’enregistrement et la commercialisation au Mexique de ZERVIATETM (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19 aux États-Unis

Publié le 5 mai 2021
Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19 aux États-Unis

Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19Sanofi a annoncé avoir conclu un accord avec Moderna, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de la biotech américaine afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents