Edition du 22-09-2018

Pneumonie : l’OMS présente son nouveau plan de lutte

Publié le mercredi 4 novembre 2009

Pneumonie : l’OMS présente son nouveau plan de lutte L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont présenté un  plan d’action qui vise à sauver quelque 5,3 millions d’enfants de la mort par pneumonie d’ici 2015. Selon l’OMS, 39 milliards de dollars sont nécessaires pour combattre la première cause de mortalité mondiale chez l’enfant.

Avec 1,8 million de décès d’enfants de moins de cinq ans par an dans le monde, dont plus de 98% dans 68 pays en développement, la pneumonie est la première cause de mortalité chez l’enfant. Le Plan d’action présenté lors du premier sommet mondial sur la pneumonie, le 2 novembre dernier à New York, a pour objectif de sensibiliser au problème de la maladie, en tant que cause majeure de mortalité chez l’enfant, et demande aux responsables politiques aux niveaux mondial et national, aux donateurs et à la société civile de prendre des mesures pour une mise en œuvre immédiate.

«Ce plan d’action indique la stratégie à suivre pour prévenir et combattre la pneumonie qui, aujourd’hui, tue plus d’enfants que n’importe quelle autre maladie, a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS. Nous savons que cette stratégie sera efficace et qu’elle permettra, si elle est appliquée dans chacun des pays fortement touchés, d’éviter des millions de décès.»

Le plan comporte trois volets:
1. Protéger chaque enfant en le mettant dans un environnement où le risque de pneumonie est faible (allaitement exclusif au sein jusqu’à l’âge de six mois, alimentation adaptée, prévention du petit poids de naissance, diminution de la pollution à l’intérieur des habitations et lavage fréquent des mains).

2. Éviter que les enfants ne contractent la pneumonie (par la vaccination contre ses principales causes: rougeole, coqueluche, Streptococcus pneumoniae et <I<>b, ainsi que par la prévention et le traitement du VIH chez l’enfant et l’administration de zinc en cas de diarrhée).

3. Traiter les enfants qui contractent la pneumonie en leur administrant les soins et les antibiotiques qui conviennent (dans les communautés, les dispensaires et les hôpitaux).

L’OMS estime à 39 milliards de dollars le coût de la mise en œuvre du plan d’action de 2010 à 2015 en intensifiant les mesures recommandées dans les 68 pays fortement touchés. Sur cette période de six ans, on s’attend à un doublement des coûts annuels, qui passeront de 3,8 milliards en 2010 à 8 milliards en 2015.

Parmi les objectifs à atteindre d’ici 2015 : étendre la couverture de tous les vaccins utiles et de l’allaitement exclusif au sein pour atteindre le taux de 90%, augmenter l’accès à une prise en charge adaptée de la pneumonie pour que 90% des cas puissent en bénéficier. Des actions qui permettront selon l’OMS de diminuer de 65% le nombre de décès d’enfants par pneumonie et d’obtenir une baisse de 25% du nombre des cas graves par rapport aux chiffres de 2000.

Source :OMS








MyPharma Editions

Numab : Ignacio Melero nommé au poste de conseiller scientifique

Publié le 21 septembre 2018
Numab : Ignacio Melero nommé au poste de conseiller scientifique

Numab Therapeutics, une société biopharmaceutique suisse qui développe des immunothérapies multispécifiques de nouvelle génération basées sur des anticorps, pour traiter le cancer, a annoncé avoir nommé le Dr Ignacio Javier Melero Bermejo au poste de conseiller.

Pierre Fabre : feu vert européen pour Braftovi® et Mektovi® dans le mélanome avancé

Publié le 21 septembre 2018
Pierre Fabre : feu vert européen pour Braftovi® et Mektovi® dans le mélanome avancé

Le groupe pharmaceutique Pierre Fabre a annoncé que la Commission européenne (CE) a délivré l’autorisation de mise sur le marché pour l’association de Braftovi® (encorafenib) et Mektovi® (binimetinib) dans le traitement des patients adultes atteints d’un mélanome non résécable ou métastatique porteur d’une mutation BRAFV600 détectée par un test approuvé.

Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en seconde ligne du carcinome hépatocellulaire (CHC)

Publié le 21 septembre 2018
Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en seconde ligne du carcinome hépatocellulaire (CHC)

Le groupe Ipsen vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP), comité scientifique de l’Agence européenne du médicament (EMA) a émis un avis favorable pour Cabometyx® (cabozantinib) en monothérapie dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) de l’adulte traité antérieurement par sorafénib.

Nanobiotix : des données sur le développement de NBTXR3 présentées à ImmunoRad 2018

Publié le 20 septembre 2018
Nanobiotix : des données sur le développement de NBTXR3 présentées à ImmunoRad 2018

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé la présentation de données de son programme de développement de NBTXR3 à l’International Conference on Immunotherapy Radiotherapy Combinations qui se tient du 20 au 22 septembre 2018 à Paris, France.

Alliance Healthcare Group France : Corinne Morel, nouvelle Directrice Marketing Digital et Retail

Publié le 20 septembre 2018
Alliance Healthcare Group France : Corinne Morel, nouvelle Directrice Marketing Digital et Retail

Corinne Morel, 50 ans, est nommée Directrice Marketing Digital et Retail Alliance Healthcare Group France, à compter du 3 septembre. Membre de Walgreens Boots Alliance, Alliance Healthcare Group France est un des leaders de la répartition pharmaceutique et de la distribution de produits et services de santé en France.

Servier et Poietis collaborent sur un projet de bio-impression 4D de tissus hépatiques

Publié le 20 septembre 2018
Servier et Poietis collaborent sur un projet de bio-impression 4D de tissus hépatiques

Le laboratoire pharmaceutique Servier et Poietis, une société de biotechnologie française spécialisée dans la production de tissus vivants bio-imprimés, viennent de signer un partenariat scientifique portant sur l’utilisation de la technologie de bio-impression 4D de Poietis pour le développement et la production de tissus hépatiques.

Erytech : recrutement des 1ers patients dans son étude de Phase 3 avec eryaspase en seconde ligne du cancer du pancréas

Publié le 20 septembre 2018
Erytech : recrutement des 1ers patients dans son étude de Phase 3 avec eryaspase en seconde ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement des trois premiers patients pour son étude clinique de Phase 3, nommée TRYbeCA1, évaluant l’efficacité d’eryaspase, son produit candidat phare, dans le traitement en seconde ligne du cancer métastatique du pancréas.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions