Edition du 05-12-2021

« Pôles Hospitalo-Universitaires en Cancérologie » : 20 millions d’euros pour deux lauréats

Publié le mercredi 21 mars 2012

Le Commissariat général à l’investissement, qui gère les 35 milliards d’euros du « Grand emprunt », a annoncé mardi avoir retenu une ultime série de projets avant l’élection présidentielle dont deux pôles hospitalo-universitaires de cancérologie dotés chacun de 10 millions d’euros. Objectif de cette action, dont la gestion a été confiée à l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), permettre de faire émerger des centres d’excellence qui renforceront l’attractivité de la France dans le domaine de la recherche sur le cancer.

L’appel à projets visait à faire émerger des initiatives innovantes en cancérologie faisant une large place au renouvellement des idées. Il offrait la possibilité aux meilleures équipes scientifiques et médicales françaises de proposer des projets de recherche ambitieux qui pourront regrouper dans un périmètre régional des compétences et une qualité de recherche de niveau international. Sur la base des évaluations et des recommandations d’un jury international, présidé par le professeur Christof von Kalle, Germany du National Center for Tumor Diseases d’Heidelberg en Allemagne, deux projets ont été retenus ex-aequo pour leurs qualités exceptionnelles, qui bénéficieront donc d’un soutien de 10 millions d’euros chacun.

Le projet PACRI va regrouper pour des actions communes plusieurs instituts de recherche en cancérologie franciliens. PACRI réunit l’oncologie fondamentale, translationnelle et clinique en Ile-de-France qui concentre déjà plus de la moitié de la production scientifique nationale de pointe dans la recherche sur le cancer. PACRI contribuera à réduire les frontières institutionnelles entre les divers centres partenaires afin d’accélérer le développement de thérapies innovantes pour les patients. PACRI permettra aussi de mettre en place une politique régionale pour l’éducation et la formation en cancérologie, au-delà des seuls centres partenaires.

Le projet CAPTOR a pour but de développer sur le site de Toulouse-Oncopole toutes les composantes de la pharmacologie anti-tumorale, et notamment, de découvrir de nouveaux médicaments grâce à une recherche finalisée de haut niveau, de les évaluer par la recherche clinique, et d’en étudier les pratiques grâce à la pharmacologie sociale. L’atout majeur de CAPTOR est de concentrer sur une même surface de 220 hectares, une vaste plateforme intégrée rassemblant des forces académiques, industrielles, médicales et éducatives, toutes dédiées à la pharmacologie anti-tumorale.

Les deux Pôles Hospitalo-Universitaires en Cancérologie joueront un rôle majeur pour la coordination des centres de recherche existants ainsi que pour la valorisation des travaux et le développement de nouvelles technologies dans le champ du cancer, Ils renforceront la visibilité internationale de la France en matière de recherche, d’enseignement et de transfert d’innovations dans les soins du cancer.

Découvrez les 2 projets lauréats (PDF – 63.8 ko)

Source : Ministère de la Santé








MyPharma Editions

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Publié le 3 décembre 2021
Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Aqemia, start-up spécialisée dans la découverte de médicament accélérée par l’intelligence artificielle (IA) et la physique quantique, et Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, ont annoncé avoir conclu un accord de partenariat pour accélérer la découverte de candidats-médicaments petites molécules pour une cible non divulguée, dans le domaine de l’immuno-oncologie.

Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Publié le 3 décembre 2021
Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la conformité du lot clinique destiné à la réalisation de l’étude de bioéquivalence de ZENEO® Midazolam 10mg (crises d’épilepsie).

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents