Edition du 19-08-2019

Servier sélectionne Yposkesi pour la production BPF de vecteurs lentiviraux dans le cadre du développement de cellules CAR-T

Publié le mercredi 5 juin 2019

Servier sélectionne Yposkesi pour la production BPF de vecteurs lentiviraux dans le cadre du développement de cellules CAR-TLe laboratoire Servier et Yposkesi, la CDMO (Contract Development and Manufacturing Organization) spécialisée dans la production de vecteurs viraux pour les médicaments de thérapie génique, viennent de signer un accord de services de production. Servier a sélectionné Yposkesi pour développer et produire aux normes BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) des vecteurs lentiviraux pour accompagner le développement technologique de cellules CAR-T allogéniques. 

Les thérapies géniques basées sur les cellules ont donné des résultats prometteurs dans le traitement des hémopathies malignes. Jusqu’à présent, ces résultats positifs ont été obtenus principalement avec des produits CAR-T autologues. Cette approche consiste à prélever des cellules du patient pour produire un médicament pour ce même patient. Parmi les limites de cette technique, on note la nécessité de réaliser des aphérèses régulières sur le patient et le temps nécessaire pour obtenir un médicament conforme aux normes BPF. Les thérapies allogéniques offrent, pour leur part, la possibilité de produire de grandes quantités d’un médicament, et de rendre ainsi accessibles des traitements à un plus grand nombre de patients. Cependant, la production de cellules CAR-T allogéniques à grande échelle comporte encore un certain nombre de défis.

« Nous sommes heureux de collaborer avec Yposkesi, dont la capacité à produire des vecteurs lentiviraux de la meilleure qualité, et de façon robuste et durable, correspond aux strictes exigences de la production industrielle de thérapie CAR-T allogénique », souligne Pierre Venesque, Vice-Président Exécutif Industrie Servier. « La thérapie cellulaire CAR-T allogénique est très prometteuse, avec un énorme potentiel pour le traitement des patients souffrant de cancers ».

Selon les termes de l’accord, Servier aura accès aux compétences et à la technologie de niveau mondial d’Yposkesi en matière de production de vecteurs lentiviraux, ainsi qu’à ses ressources et capacités de développement analytique et d’évaluation de la qualité. Yposkesi dispose d’une expertise éprouvée dans le domaine de la production de lentivirus avec plusieurs douzaines de lots utilisés dans des essais cliniques en Europe et aux Etats-Unis. Servier bénéficiera de cette expertise pour le développement de cellules CAR-T.

Ce partenariat peut déboucher sur un accord d’approvisionnement à long terme de vecteurs lentiviraux, à mesure que Servier approchera des étapes de commercialisation.

« Yposkesi est ravi de cet accord avec Servier et de contribuer à faire d’une innovation thérapeutique une réalité pour les patients », indique le Dr. Frédéric Revah, Président d’Yposkesi. « La production est un élément clé du développement des thérapies géniques, où l’expertise et la disponibilité des capacités sont déterminantes pour permettre l’accès des patients à ces traitements. Notre objectif est de fournir une expertise industrielle, de l’innovation et des services de support à nos partenaires, pour accélérer le développement de ces traitements innovants ».

L’oncologie est une priorité stratégique pour Servier et un axe central de sa recherche. Sept-cents collaborateurs Servier dans 50 pays contribuent au développement de solutions thérapeutiques innovantes en oncologie. Au cours des deux prochaines années, l’oncologie représentera 50% du budget de R&D du Groupe. Actuellement, cinq traitements sont disponibles sur le marché et le Groupe développe 12 nouvelles options thérapeutiques. Dans le cadre de sa recherche, Servier a noué 21 partenariats dans ce domaine avec des institutions académiques, des partenaires industriels ou des sociétés de biotechnologie. La Recherche Servier en oncologie est axée sur les traitements visant à restaurer la mort cellulaire programmée (apoptose) des cellules cancéreuses et à mobiliser le système immunitaire contre les cellules cancéreuses (immuno-oncologie). Pour en savoir plus sur les CAR-T.

Source : Yposkesi / Servier








MyPharma Editions

Janssen : feu vert de l’UE pour une utilisation élargie d’Imbruvica® dans deux indications

Publié le 19 août 2019
Janssen : feu vert de l'UE pour une utilisation élargie d'Imbruvica® dans deux indications

Janssen vient d’annoncer que la Commission européenne (CE) a approuvé des modifications visant à élargir l’utilisation d’Imbruvica® (ibrutinib) dans deux indications. Ces modifications incluent l’utilisation d’ibrutinib combiné à l’obinutuzumab chez les patients adultes atteints de leucémie lymphoïde chronique (LLC) non précédemment traitée et l’utilisation d’ibrutinib plus rituximab pour le traitement des patients adultes atteints de la macroglobulinémie de Waldenström (MW).

ADC Therapeutics et Sophia Genetics s’associent dans un essai clinique pivot de phase II

Publié le 8 août 2019
ADC Therapeutics et Sophia Genetics s'associent dans un essai clinique pivot de phase II

ADC Therapeutics, société travaillant dans la découverte et le développement de médicaments en oncologie et spécialisée dans le développement de conjugués anticorps-médicaments (CAM), et Sophia Genetics, chef de file dans les médicaments fondés sur les données, ont annoncé avoir conclu une collaboration en vue d’identifier des marqueurs génomiques associés à une réponse clinique à l’ADCT-402 (loncastuximab tésirine).

DBV Technologies : demande de licence biologique à la FDA pour Viaskin Peanut dans l’allergie à l’arachide

Publié le 8 août 2019
DBV Technologies : demande de licence biologique à la FDA pour Viaskin Peanut dans l’allergie à l’arachide

DBV Technologies a annoncé avoir déposé une demande de licence biologique (BLA, Biologics License Application) auprès de la FDA (Agence américaine des produits alimentaires et médicaments) pour Viaskin® Peanut dans le traitement des enfants de 4 à 11 ans allergiques à l’arachide.

Transgene fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie

Publié le 8 août 2019
Transgene fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, fait un point de situation suite à l’analyse intérimaire de futilité de l’étude PHOCUS de Pexa-Vec dans le cancer du foie.

Sensorion : John Furey nommé membre indépendant du conseil d’administration

Publié le 7 août 2019
Sensorion : John Furey nommé membre indépendant du conseil d’administration

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pathologies de l’oreille interne, a annoncé que John Furey, dernièrement directeur des opérations chez Spark Therapeutics, l’un des principaux développeurs mondiaux de thérapies géniques, rejoindra le conseil d’administration en tant que membre indépendant du conseil.

Sanofi : feu vert européen pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère chez les adolescents

Publié le 6 août 2019
Sanofi : feu vert européen pour Dupixent® dans la dermatite atopique modérée à sévère chez les adolescents

Sanofi vient d’annoncer que la Commission européenne a étendu l’autorisation de mise sur le marché de Dupixent® (dupilumab) dans l’Union européenne (UE) aux adolescents de 12 à 17 ans présentant une forme modérée à sévère de dermatite atopique candidats à une thérapie systémique.

Inotrem : autorisation IND de la FDA pour une étude de Phase IIb avec son candidat médicament contre le choc septique

Publié le 6 août 2019
Inotrem : autorisation IND de la FDA pour une étude de Phase IIb avec son candidat médicament contre le choc septique

Inotrem, une société de biotechnologie spécialisée dans le contrôle de la réponse immunitaire lors de maladies inflammatoires aigües, telles que le choc septique, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) lui a accordé l’autorisation de procéder à une « Investigational New Drug » (IND) aux États-Unis dans le cadre de son étude ASTONISH (Phase IIb) visant à étudier la sécurité, la tolérance et l’efficacité de nangibotide (LR12), son candidat médicament pour le choc septique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents