Edition du 20-10-2020

Polio : Sanofi Pasteur fait don à l’OMS d’une souche vaccinale

Publié le mardi 20 septembre 2011

Sanofi Pasteur, la division vaccins groupe pharmaceutique  Sanofi a annoncé mardi qu’elle fait don à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) d’une souche vaccinale utilisée pour l’éradication de la polio. Le matériel biologique donné par Sanofi Pasteur est la souche de semence originale utilisée pour produire à échelle industrielle le vaccin polio oral (OPV) contre le virus de la polio de type 3.

Ce don de Sanofi Pasteur va permettre à l’OMS de contrôler la conservation de la souche vaccinale et sa distribution aux producteurs de vaccin à travers le monde. « Sanofi Pasteur est un des principaux contributeurs à la lutte contre la polio et un acteur engagé auprès de l’Initiative Mondiale pour l’Eradication de la Polio », a déclaré Olivier Charmeil, Président- Directeur Général de Sanofi Pasteur. « Au cours des 30 dernières années, nous avons fourni gratuitement les souches de semence du vaccin polio de type 3 aux producteurs de vaccins du monde entier. Ce don représente la suite logique de notre aide inconditionnelle aux producteurs de vaccin OPV pendant ces 30 années et illustre notre engagement au bénéfice de la santé publique ».

Depuis 1988, l’Initiative Mondiale pour l’Eradication de la Polio menée par l’OMS, le Rotary International, les Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies américains (CDC) et l’UNICEF, a permis de réduire de 99% le nombre de cas de poliomyélite dans le monde. La poliomyélite est due à trois souches de virus polio, les types 1, 2 et 3. Le virus polio sauvage de type 2 a déjà été éliminé, et l’on peut espérer éradiquer les virus de type 1 et 3 dans les prochaines années, et effacer ainsi définitivement la polio de la surface du globe.
Le vaccin OPV joue un rôle essentiel dans les journées nationales de vaccination. En 1990, la souche vaccinale OPV de type 3 a été officiellement préconisée par l’OMS comme souche de référence pour la production du vaccin OPV de type 3.

Sanofi Pasteur dans la lutte contre la poliomyélite
Sanofi Pasteur soutient l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite depuis son lancement en 1988. Récemment, Sanofi Pasteur a répondu à une demande de l’UNICEF en s’engageant à fournir 400 millions de doses de vaccin polio oral en 2011-2012 pour les pays en développement. Au cours des dernières décennies Sanofi Pasteur a fourni plus de 5 milliards de doses de vaccin OPV à l’UNICEF.
Entre 1997 et 2005, Sanofi Pasteur a fait don de plus de 120 millions de doses de vaccin OPV en réponse à des situations d’urgence dans les pays africains affectés par des conflits armés. En réponse à une épidémie survenue en Egypte et à la demande de l’OMS, la société a développé le premier vaccin polio oral monovalent, qui a contribué à l’élimination de la polio en Egypte, déclarée exempte de polio en 2006.
La société a également développé d’autres formulations de vaccins polio spécialement adaptées à certaines régions. Outre la production de diverses formulations de l’OPV, Sanofi Pasteur est un des principaux fournisseurs de vaccin polio inactivé injectable (IPV), disponible soit sous forme de vaccin polio seul, soit sous forme de vaccins combinés conférant une protection contre plusieurs maladies en une seule injection.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 20 octobre 2020
Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le début de sa collaboration avec trois sites cliniques additionnels dans le but d’accroître ses capacités de recrutement pour l’étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec la radiothérapie dans le cancer du cerveau. Avec l’inclusion de ces nouveaux centres cliniques, la société entend assurer la finalisation rapide de l’étude malgré les conditions difficiles actuelles imposées par la pandémie de COVID-19.

Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Publié le 20 octobre 2020
Bone Therapeutics a traité 50% des patients dans son étude pivot de phase III évaluant le JTA-004 dans l’arthrose du genou

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, a annoncé avoir traité la moitié des patients prévus dans son étude de Phase III évaluant le viscosupplément amélioré, JTA-004, chez des patients souffrant d’arthrose du genou.

Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Publié le 19 octobre 2020
Sanofi : avis favorable du CHMP pour Dupixent® dans la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans

Sanofi et son partenaire Regeneron ont annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments a rendu un avis favorable à la demande d’extension des indications de Dupixent® (dupilumab) et recommandé son approbation, dans l’Union européenne, pour le traitement de la dermatite atopique sévère de l’enfant âgé de 6 à 11 ans candidat à un traitement systémique.

Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Publié le 19 octobre 2020
Cancer du sein métastatique : Unicancer et Pfizer signent un partenariat scientifique portant sur la description de la prise en charge grâce aux données de vie réelle

Unicancer et Pfizer ont annoncé la signature d’un partenariat d’une durée de trois ans visant à mieux comprendre les modes de prise en charge des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique grâce aux données de vie réelle issues du Programme « ESME Cancer du sein métastatique ».

Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Publié le 16 octobre 2020
Valneva : statut PRIME de l’Agence européenne des médicaments pour son candidat vaccin contre le chikungunya

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé avoir reçu le statut “PRIority Medicines” (PRIME) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) pour son candidat vaccin de Phase 3 à injection unique contre le chikungunya. Ce nouveau statut obtenu auprès de l’EMA vient compléter le statut « Fast Track » obtenu auprès de l’agence de santé américaine Food and Drug Administration (FDA) en décembre 2018.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents