Edition du 30-11-2020

Médicament: le Leem dénonce une réforme qui menace « l’accès à l’innovation thérapeutique et l’emploi en France »

Publié le lundi 1 août 2011

L’organisation professionnelle des entreprises du médicament a pris acte lundi du projet de réforme présenté par  Xavier Bertrand en Conseil des ministres. Si le Leem souscrit « sans réserve » aux mesures liées à la sécurité sanitaire, à la protection des patients ainsi qu’à la transparence des liens d’intérêts, il dénonce en revanche la « mise en place de procédures destinées à freiner l’accès des patients aux nouveaux médicaments, et l’interdiction de la visite médicale individuelle à l’hôpital, qui menace directement l’emploi de milliers de personnes ».

 « En déconnexion totale avec toute considération de sécurité sanitaire et de protection des patients, certaines mesures de ce projet de réforme de la politique du médicament sont de nature à durcir radicalement les règles d’accès au marché des nouveaux médicaments et à leur prise en charge », estime le Leem dans un communiqué qui dénonce « derrière une intention vertueuse »,  « un plan de maîtrise des dépenses de santé qui ne dit pas son nom ».

Une « perte de chances » pour les patients
A titre d’exemple, Le Leem indique que « les restrictions concernant les ATU (Autorisations temporaires d’utilisation) empêcheront de nombreux malades atteints de pathologies lourdes d’accéder à des médicaments en cours de développement, susceptibles d’apporter une réponse thérapeutique efficace quand toutes les solutions ont échoué, notamment dans le traitement des cancers ».

« De graves menaces sur l’emploi »
Les Entreprises du Médicament déplorent que la visite médicale  » fasse une nouvelle fois l’objet de mesures stigmatisantes ». « La défiance de l’Etat est d’autant moins justifiée que cette profession est entrée depuis plusieurs années dans une démarche volontariste d’amélioration de ses pratiques », souligne le Leem qui rappelle que « la France est le seul pays au monde à avoir associé les pouvoirs publics et l’industrie autour d’une charte de la visite médicale ». C’est aussi le seul pays dans lequel la visite médicale fait l’objet d’une certification par les autorités. Inscrite dans une mutation profonde de son exercice, cette profession très encadrée a connu ces cinq dernières années une baisse de 24 % de ses effectifs. « Entraver davantage les conditions de son exercice en proscrivant le principe d’un entretien individuel avec un médecin confirme la suspicion pesant sur les médecins et l’industrie pharmaceutique et fragilisera encore davantage l’emploi », prédit l’organisation professionnelle.

 

« Un coup dur porté à l’attractivité et la compétitivité françaises »
Enfin, Le Leem « s’alarme d’une politique visant systématiquement à alourdir les contraintes pesant sur l’industrie du médicament, et à bousculer le cadre juridique de son activité » et dénonce notamment  « les déclarations visant à taxer les entreprises du médicament pour financer la formation continue des médecins ». « Dans un contexte de grande concurrence entre les pays, ce type de mesures comporte un risque réel : celui de provoquer des mouvements de délocalisations ou de détourner les investissements vers d’autres régions du monde », prévient l’organisation. 

Source : Leem








MyPharma Editions

Plan France Relance : les Pôles Santé en réseau formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France

Publié le 27 novembre 2020
Plan France Relance : les Pôles Santé en réseau formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France

Suite à l’annonce du plan France Relance, les Pôles Santé en réseau, regroupant les six pôles de compétitivité en santé français – Atlanpole Biotherapies, Clubster NSL, Eurobiomed, Biovalley France, Lyonbiopôle et Medicen Paris Region, formulent trois propositions pour assurer la souveraineté sanitaire de la France face aux défis de la médecine actuels et futurs.

Hemarina : l’essai clinique dans la greffe rénale du transporteur d’oxygène issu du vers marin se poursuit avec succès

Publié le 27 novembre 2020
Hemarina : l’essai clinique dans la greffe rénale du transporteur d’oxygène issu du vers marin se poursuit avec succès

Le CHRU de Brest et Hemarina, entreprise de biotechnologie bretonne, ont annoncé avoir franchi la barre des 100 participants à l’étude OxyOp2 qui contribue au développement clinique du transporteur universel d’oxygène HEMO2life®.

Pharmacies : confiez votre communication digitale à Artur’In

Publié le 27 novembre 2020

Vous souhaitez garder le contact avec votre patientèle en dehors de l’officine et améliorer le retour en pharmacie de vos patients ? Utilisez le digital afin d’améliorer votre visibilité et mettez en avant votre officine pour rester en tête.

COVID-19 : Celltrion termine le recrutement de l’essai clinique mondial de Phase II évaluant le traitement candidat CT-P59

Publié le 27 novembre 2020
COVID-19 : Celltrion termine le recrutement de l'essai clinique mondial de Phase II évaluant le traitement candidat CT-P59

Celltrion Group a annoncé la clôture du recrutement de 327 patients atteints de symptômes légers à modérés d’infection au SARS-CoV-2 dans le cadre de l’essai clinique mondial de Phase II évaluant le CT-P59, un traitement candidat anti-COVID-19 par anticorps monoclonaux. Celltrion prévoit de soumettre une demande d’autorisation d’utilisation d’urgence auprès du ministère coréen de la Sécurité des produits alimentaires et médicamenteux (MFDS), sous réserve des résultats obtenus dans le cadre de l’essai pivot de Phase II.

Medesis Pharma et Transgene prolongent leur accord de recherche collaborative

Publié le 26 novembre 2020
Medesis Pharma et Transgene prolongent leur accord de recherche collaborative

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments avec sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale, annonce le renouvellement de son accord de recherche collaborative avec Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux.

Pierre Fabre et Y-Biologics mettent en place un partenariat de recherche pour développer de nouvelles immunothérapies à base d’anticorps monoclonaux

Publié le 26 novembre 2020
Pierre Fabre et Y-Biologics mettent en place un partenariat de recherche pour développer de nouvelles immunothérapies à base d'anticorps monoclonaux

L’entreprise de biotechnologie sud-coréenne Y-Biologics et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé un projet de partenariat stratégique dans le domaine de la recherche en immuno-oncologie. Ce projet a fait l’objet d’une lettre d’intention signée par les deux partenaires et sera confirmé dans les prochains mois à travers un accord détaillé. La collaboration s’étend sur une durée de trois ans qui pourra être étendue à cinq ans.

Aelis Farma : Anders Gersel Pedersen nommé Président du Conseil d’Administration

Publié le 26 novembre 2020
Aelis Farma : Anders Gersel Pedersen nommé Président du Conseil d’Administration

Aelis Farma, société de biotechnologie basée à Bordeaux, au sein du Neurocentre Magendie de l’INSERM, et spécialisée dans le traitement des maladies neurologiques, vient d’annoncer la nomination de Anders Gersel Pedersen en qualité de Président du Conseil d’Administration.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents