Edition du 19-06-2021

Pollution de l’air intérieur: des valeurs repères pour le formaldéhyde

Publié le mercredi 18 novembre 2009

Pollution de l’air intérieur: des valeurs repères pour le formaldéhydeDans un avis publié lundi, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a recommandé une réduction de l’exposition au formaldéhyde, un polluant de l’air intérieur classé cancérigène, avec l’application de la valeur repère de 10 microgrammes par m3 d’ici fin 2019 dans les bâtiments existants et d’ici 2012 dans le neuf.

Pour le gouvernement, le formaldéhyde est un des polluants prioritaires à gérer du fait de son caractère cancérigène soupçonné et de sa présence très fréquente dans nos environnements intérieurs (panneaux de particules, meubles, produits d’entretien ou de bricolage, cosmétiques…). Par ailleurs la campagne nationale logements conduite par l’OQAI entre 2003 et 2005 avait permis d’identifier la présence de formaldéhyde, à des niveaux variables, dans l’ensemble des logements français.

Selon le HCSP « la mise à disposition dès aujourd’hui de produits de construction, d’ameublement ou d’entretien à teneur réduite en formaldéhyde, voire sans formaldéhyde, montre que des évolutions favorables sont possibles afin de réduire les émissions, si on laisse un temps raisonnable aux industriels pour adapter leur outil de production ».

Le Haut conseil recommande que la valeur de 10 microgrammes/m3, proposée par l’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) pour une exposition chronique, soit atteinte à l’échéance de la fin 2019 dans les bâtiments existants. Cette valeur s’appliquerait dès 2012 pour les bâtiments neufs.

Dans l’intervalle, le HSCP propose trois valeurs repères, à partir desquelles des mesures de protection de la santé doivent être mises en oeuvre:
– 30 microgrammes/m3 est la valeur repère de qualité de l’air « en dessous de laquelle, en 2009, un bâtiment peut être considéré comme de +bonne qualité+ ». Il devra évoluer progressivement vers l’objectif de 10 microgrammes.
– 50 microgrammes/m3 est « la valeur maximale admissible pour une exposition de longue durée ». Au-delà de 50 microgrammes, « il est nécessaire d’informer les occupants et, dans un délai de quelques mois, d’identifier la ou les source(s) principale(s) et de la (les) réduire en engageant les actions appropriées ».
– Une teneur supérieure à 100 microgrammes/m3 doit conduire « à une action corrective rapide, au cours du mois suivant le résultat ».

Selon la loi Grenelle 1, un étiquetage de certains de ces produits sera obligatoire en 2012  « mais il ne couvrira sans doute pas avant plusieurs années l’ensemble des multiples sources intérieures de formaldéhyde », nuance le HCSP

Consulter l’Avis du HSCP








MyPharma Editions

Ethypharm annonce l’acquisition d’Altan Pharma

Publié le 18 juin 2021
Ethypharm annonce l'acquisition d'Altan Pharma

Ethypharm a annoncé aujourd’hui qu’elle a conclu un accord définitif pour acquérir Altan Pharma, une société pharmaceutique de spécialités qui développe, fabrique et commercialise des médicaments injectables à usage hospitalier.

Almirall devient partenaire de BIOMAP pour améliorer la compréhension du psoriasis et de la dermatite atopique

Publié le 18 juin 2021
Almirall devient partenaire de BIOMAP pour améliorer la compréhension du psoriasis et de la dermatite atopique

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, rejoint BIOMAP (Biomarkers in Atopic Dermatitis and Psoriasis), le premier projet de dermatologie de l’Initiative européenne pour les Médicaments Innovants (IMI), afin de renforcer la compréhension des deux affections cutanées inflammatoires les plus courantes et d’améliorer ainsi la vie des patients qui en sont atteints.

AbbVie : feu vert européen pour VENCLYXTO® en association avec un agent hypométhylant dans la leucémie aiguë myéloïde (LAM)

Publié le 18 juin 2021
AbbVie : feu vert européen pour VENCLYXTO® en association avec un agent hypométhylant dans la leucémie aiguë myéloïde (LAM)

AbbVie a annoncé que la Commission Européenne (CE) a approuvé VENCLYXTO® (vénétoclax) en association avec un agent hypométhylant, l’azacitidine ou la décitabine, pour le traitement des patients adultes atteints de leucémies aiguës myéloïdes (LAM) nouvellement diagnostiquées et non éligibles à une chimiothérapie intensive. L’autorisation est valable dans les 27 États membres de l’Union Européenne, ainsi […]

Pherecydes Pharma présentera ses travaux sur la mise à disposition de bactériophages pour l’usage thérapeutique au congrès France Bioproduction

Publié le 18 juin 2021
Pherecydes Pharma présentera ses travaux sur la mise à disposition de bactériophages pour l’usage thérapeutique au congrès France Bioproduction

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes et/ou compliquées, a annoncé que sa Directrice Qualité, Frédérique Vieville, Docteur en pharmacie et ingénieur en biotechnologie, présentera lors du congrès France Bioproduction le 18 juin 2021 sur le thème de « La mise à disposition de bactériophages pour utilisation thérapeutique ».

Bpifrance et le CNRS renforcent leur coopération pour soutenir la création de start-up issues de la recherche publique

Publié le 17 juin 2021

Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, Antoine Petit, président-directeur général du CNRS, et Johanna Michielin, directrice générale de CNRS innovation, ont signé, au salon VivaTech, le 16 juin 2021, une convention de coopération visant à mobiliser leurs moyens et leurs compétences pour amplifier le transfert des résultats de la recherche publique, en particulier sur les créations de start-up.

Crossject : accord de licence aux États-Unis et au Canada avec Eton Pharmaceuticals pour ZENEO® Hydrocortisone

Publié le 16 juin 2021
Crossject : accord de licence aux États-Unis et au Canada avec Eton Pharmaceuticals pour ZENEO® Hydrocortisone

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la signature d’un accord commercial couvrant les Etats-Unis et le Canada.

Servier et PRISM BioLab signent un partenariat dans le domaine de l’immuno-oncologie

Publié le 16 juin 2021
Servier et PRISM BioLab signent un partenariat dans le domaine de l’immuno-oncologie

Le groupe pharmaceutique Servier et PRISM BioLab, société de biotechnologie basée au Japon et propriétaire d’une plateforme de découverte de petites molécules thérapeutiques, appelée « PepMetics™ », ont annoncé avoir conclu un accord de collaboration et d’option de licence exclusive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents