Edition du 20-05-2018

Pour Roselyne Bachelot, l’E-santé va transformer l’organisation du système de santé

Publié le lundi 19 janvier 2009

Pour Roselyne Bachelot, l’E-santé va transformer les pratiques médicales et l’organisation du système de santéA l’occasion de sa visite de la société de logiciels médicaux hospitaliers Médasys, la ministre de la santé a rappelé l’importance de l’E-santé dans l’organisation des soins. Le plan Hôpital 2012 prévoyant notamment 1,5 milliards d’euros pour le développement des systèmes d’information hospitaliers (SIH).

« La « E-santé » est appelée, dans les années à venir, à transformer les pratiques médicales, voire la façon dont nous concevons notre système de santé » a déclaré Roselyne Bachelot à l’occasion de sa visite. Pour la ministre, les systèmes d’information de santé (SIS) « facilitent  les pratiques collectives et pluridisciplinaires, mutualisent les compétences, accélèrent les échanges, et renforcent la sécurité des patients et améliorent leur prise en charge ». Des enjeux qui correspondent  selon Roselyne Bachelot  au projet de loi « Hôpital, patients, santé, territoires », qu’elle s’apprête à porter très prochainement devant la représentation nationale.

Faire face aux problèmes de démographie médicale.
Concernant le volet  sécurité, la ministre a rappelé les systèmes d’information du circuit du médicament sont » un outil essentiel »  quant à la traçabilité des produits prescrits et dispensés ». Pour ce qui est de l’accès aux soins, les SIS ouvrent pour la ministre de  nouvelles perspectives pour faire face aux problèmes de démographie médicale. « Que faire lorsque certaines pathologies nécessitent une expertise d’urgence, neurologique ou cardiologique par exemple, et qu’aucun spécialiste n’est disponible sur place ? Les services de télé imagerie sont un recours déterminant », a-t-elle déclaré. Roselyne Bachelot cite par ailleurs le CHU de Dijon lequel propose depuis décembre 2004 un réseau de télémédecine appliqué aux urgences neurologiques. « Les établissements périphériques peuvent transmettre des images au CHU et obtenir un diagnostic », précise la ministre

1,5 milliards d’euros pour les SIS
Pour la ministre, le déploiement de ces systèmes est « prioritaire ». Roselyne Bachelot, a donc annoncé en octobre dernier, un plan de déploiement dans chaque région, sur trois ans, des moyens de télémédecine pour l’expertise des AVC. En outre, le plan Hôpital 2012 prévoit 1,5 milliards d’euros pour le développement des systèmes d’information hospitaliers (SIH).  « Ces financements seront attribués à des projets permettant l’optimisation des processus hospitaliers, favorisant le partage d’information avec la médecine de ville et respectant les contraintes d’interopérabilité et de sécurité », précise la ministre.

ASIP et ANAP : 2 agences pilotes
Roselyne Bachelot  a rappelé que les deux agences, ASIP et ANAP, seront les « interlocuteurs clairement identifiés pour tous les acteurs de l’organisation, de l’efficience et des systèmes d’information ». La future Agence pour les systèmes d’information partagés (ASIP) aura pour rôle de renforcer le pilotage et la cohérence des systèmes d’information de santé partagés en définissant les référentiels et standards, en concertation avec les professionnels concernés. Quant à l’Agence nationale pour l’appui à la performance hospitalière et médico-sociale (ANAP), elle aura pour mission de « concevoir des outils qui aideront les établissements à développer des projets, en rapprochant leurs demandes de l’offre des industriels » et à les appuyer dans la mise en œuvre de ces systèmes d’information hospitaliers ».








MyPharma Editions

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l’EMA (avril 2018)

Publié le 18 mai 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du comité de l'EMA (avril 2018)

Dans un point d’information, l’ANSM revient sur la réunion du 24-27 avril 2018 du Comité des médicaments pédiatriques (PDCO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 4 avis favorables de PIPs, dans les indications suivantes :

Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Publié le 18 mai 2018
Oncologie : Pierre Fabre et Roche étendent leur partenariat pour développer un prototype de test diagnostic

Le groupe Pierre Fabre a annoncé l’extension de son accord de partenariat avec Roche dans le développement d’un nouveau prototype de test diagnostic en oncologie pour W0101, un anticorps conjugué (ADC). Cet ADC, découvert et développé par l’Institut de Recherche Pierre Fabre, cible le récepteur du facteur de croissance analogue à l’insuline de type 1 (IGF-1R).

Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l’eczéma chez les adolescents

Publié le 17 mai 2018
Sanofi : résultats positifs de phase III pour Dupixent® dans l'eczéma chez les adolescents

Sanofi et Regeneron ont annoncé qu’un essai pivot de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) dans le traitement d’adolescents (de 12 à 17 ans) souffrant de dermatite atopique modérée à sévère a atteint son critère d’évaluation principal et plusieurs critères d’évaluation secondaires importants. Une demande d’approbation réglementaire devrait être présentée aux États-Unis au 3ème trimestre 2018 pour les patients âgés de 12 à 17 ans.

Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Publié le 17 mai 2018
Yannick Jégou élu à la Présidence de l’éco-organisme DASTRI

Yannick Jégou a succédé le 17 avril dernier à Matthieu Guéry à la présidence de DASTRI*, l’éco-organisme en charge de la collecte et du traitement des déchets de soins perforants des patients en auto-traitement et des utilisateurs d’autotests de diagnostic de maladies infectieuses transmissibles. Yannick Jégou est Directeur de la qualité au sein du laboratoire Teva Santé, et administrateur de DASTRI depuis 2012.

Ipsen : feu vert de l’UE pour Cabometyx® en traitement de 1ère ligne du cancer du rein avancé

Publié le 17 mai 2018

Le groupe pharmaceutique Ipsen a annoncé jeudi que la Commission européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40 et 60 mg pour le traitement de première ligne des adultes atteints d’un cancer du rein avancé (aRCC) à risque intermédiaire ou élevé.

Transgene : de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec présentées à l’ASCO 2018

Publié le 17 mai 2018
Transgene : de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec présentées à l’ASCO 2018

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers et les maladies infectieuses, a annoncé que de nouvelles données cliniques sur le virus oncolytique Pexa-Vec seront présentées à la réunion annuelle de l’ASCO (American Society for Clinical Oncology), qui se tiendra à Chicago du 1er au 5 juin 2018.

Gilead : sa société Kite annonce de nouveaux sites industriels mondiaux

Publié le 17 mai 2018

Kite, la société du groupe américain Gilead qui se consacre au développement d’immunothérapies innovantes contre le cancer, vient d’annoncer la mise à disposition d’un nouveau site aux Pays-Bas afin de produire des thérapies cellulaires en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions