Edition du 30-11-2022

Recherche clinique : une embellie observée en 2021, mais déjà fortement menacée

Publié le jeudi 24 novembre 2022

Recherche clinique : une embellie observée en 2021, mais déjà fortement menacéeChaque année, le Leem dresse un état des lieux des essais cliniques initiés par les industriels sur le sol français et permet de positionner la France au sein de la compétition internationale. Cette 12e édition de l’enquête « Attractivité de la France pour la recherche clinique », menée sur l’année 2021, rapporte des résultats encourageants.

La France, dans le trio de tête européen

La dynamique enclenchée par la mise en œuvre du plan Innovation Santé 2030 – pour « faire de la France un leader en Europe sur les essais cliniques » – s’observe dans les chiffres. La France se positionne dans le trio de tête des essais cliniques réalisés chez les patients, toutes pathologies confondues avec une participation à 13 % des essais internationaux (au même niveau que l’Allemagne, et derrière l’Espagne). Avec 170 essais initiés sur le territoire français en 2021, elle se distingue particulièrement dans le domaine de l’oncologie, notamment pour les essais de phases précoces.

En outre, les actions mises en place ont permis de réduire de façon substantielle les délais d’autorisation des essais cliniques (20 jours de moins), accélérant ainsi leur démarrage en France (176 jours pour inclure le premier patient versus 204 jours avant le COVID-19).

Mais la compétition au sein de l’Europe reste forte. L’enquête montre que plus de 300 essais internationaux n’ont pas associé la France alors qu’ils étaient implantés chez nos principaux voisins européens.

Des progrès cependant menacés par un contexte devenu défavorable

Le contexte national actuel pourrait toutefois fragiliser cette embellie. En effet, l’attractivité d’un territoire pour la recherche clinique ne se résume pas à la qualité intrinsèque de l’écosystème de recherche du pays ou aux seuls délais d’autorisation. Elle résulte également d’une politique globale, tenant compte de multiples paramètres. Ainsi, les efforts du CSIS ne suffiront malheureusement pas à contrebalancer un projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2023 qui va considérablement dégrader l’attractivité du territoire pour les entreprises de recherche et d’innovation.

« Si nous ne sommes pas en mesure d’attirer la recherche clinique sur notre territoire, c’est l’accès des patients aux innovations qui sera en danger. Mais aussi l’ensemble de la chaîne de valeur du médicament à commencer par les activités de production, explique Thierry Hulot, président du Leem. C’est particulièrement vrai avec les nouveaux médicaments issus des sciences du vivant pour lesquels le développement et la production industrielle sont de plus en plus liés ».

Une Europe en perte de vitesse

L’Europe elle-même est en déclin, prise en tenaille entre les Etats-Unis et l’Asie qui poursuit sa progression spectaculaire année après année (participation à 41 % des essais en 2021 vs 27 % en 2017).

La fédération européenne des industries pharmaceutiques, l’EFPIA, a publié le 7 novembre 2022 un rapport réalisé par Charles River Associates sur l’attractivité de l’Europe. Il confirme ce recul, avec une part de l’Europe dans l’activité mondiale des essais cliniques sur les médicaments innovants tombée à 19% en 2020, alors qu’elle était de 25% en moyenne au cours des 10 dernières années. Dans le même temps, les dépenses américaines de recherche et développement ont bondi, si bien qu’elles dépassent désormais de 20 milliards de dollars celles de l’Europe, alors qu’en 2002, l’Europe n’était distancée que de 2 milliards de dollars.

Le règlement européen sur la recherche, qui sera effectif au 31 janvier 2023, accompagné d’un plan d’action de l’Agence européenne du médicament, devraient permettre d’harmoniser les pratiques et de faciliter ainsi la réalisation des essais cliniques sur notre continent.

« Le Leem suit ces évolutions avec attention car la place de l’Europe au niveau mondial, tout comme celle de la France en Europe, se jouent maintenant. Si nous prenons davantage de retard, il sera difficile, pour ne pas dire impossible, de le rattraper » conclut Thierry Hulot, le Président du LEEM.

Consulter sur le site du Leem : la Synthèse de l’enquête « Attractivité de la France pour la recherche clinique »

Source et visuels : Leem








MyPharma Editions

Sanofi : des résultats positifs de phase II/III confirment le potentiel de l’acoziborole dans le traitement de la maladie du sommeil

Publié le 30 novembre 2022
Sanofi : des résultats positifs de phase II/III confirment le potentiel de l’acoziborole dans le traitement de la maladie du sommeil

Dans un article publié dans la revue médicale The Lancet Infectious Diseases, la Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi) et Sanofi rapportent avoir observé des taux de succès thérapeutique allant jusqu’à 95 % dans le cadre d’une étude de phase II/III portant sur la sécurité et l’efficacité d’une dose unique d’acoziborole, un médicament expérimental qui pourrait transformer le traitement de la maladie du sommeil. Cet essai clinique a été mené par la DNDi et ses partenaires en République démocratique du Congo (RDC) et en Guinée.

Découverte de médicaments : Qubit Pharmaceuticals crée avec NVIDIA « la plateforme de calcul la plus puissante au monde »

Publié le 30 novembre 2022

Qubit Pharmaceuticals, société deeptech spécialisée dans la simulation et la modélisation moléculaire grâce à l’utilisation de la physique quantique, a annoncé la création d’une plateforme visant à accélérer la découverte de médicaments par calcul hybride, classique et quantique sur le NVIDIA Quantum Optimized Device Architecture (QODA). Qubit Pharmaceuticals exploite l’un des supers ordinateurs GPU les plus puissants en France dédié à la recherche médicale avec pour objectif de construire un portefeuille de candidats médicaments dans les domaines de l’oncologie, des maladies inflammatoires et des antiviraux.

Sensorion : désignation de médicament orphelin de la FDA pour OTOF-GT pour le traitement de la perte auditive liée au gène de l’otoferline

Publié le 30 novembre 2022
Sensorion : désignation de médicament orphelin de la FDA pour OTOF-GT pour le traitement de la perte auditive liée au gène de l’otoferline

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, annonce que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé la désignation médicament orphelin (ODD) au programme le plus avancé de thérapie génique de la Société, OTOF-GT, une thérapie génique pour le traitement de la perte auditive liée au gène de l’otoferline.

Pherecydes Pharma : recommandation positive du DSMB pour la poursuite de son étude clinique de phase II PhagoDAIR

Publié le 30 novembre 2022
Pherecydes Pharma : recommandation positive du DSMB pour la poursuite de son étude clinique de phase II PhagoDAIR

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes aux antibiotiques et/ou compliquées, a annoncé que la société a reçu une recommandation unanime du Data Safety Monitoring Board (DSMB), pour la poursuite sans modification de l’étude clinique de phase II PhagoDAIR dans les infections ostéoarticulaires sur prothèses causées par le Staphylococcus aureus (S. aureus).

EverImmune : le Pr Laurence Zitvogel nommé à la présidence de son conseil scientifique

Publié le 29 novembre 2022
EverImmune : le Pr Laurence Zitvogel nommé à la présidence de son conseil scientifique

EverImmune, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de produits biothérapeutiques vivants comme adjuvants à l’immunothérapie du cancer, a annoncé la mise en place de son conseil scientifique, présidé par le Pr Laurence Zitvogel, co-fondatrice de la société et directrice de recherche en immuno-oncologie à l’Institut Gustave Roussy.

Genomic Vision : son application de pointe TeloSizer® mise au service de la recherche sur le cancer

Publié le 29 novembre 2022
Genomic Vision : son application de pointe TeloSizer® mise au service de la recherche sur le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie cotée sur Euronext qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé une collaboration avec le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), organisme public de recherche, afin de lancer un programme de recherche d’une durée de quatre ans avec le Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille (CRCM) pour le développement de tests compagnons utilisant l’application TeloSizer® de Genomic Vision.

Inventiva : un nouveau brevet élargissant la protection de la propriété intellectuelle de lanifibranor aux États-Unis

Publié le 29 novembre 2022
Inventiva : un nouveau brevet élargissant la protection de la propriété intellectuelle de lanifibranor aux États-Unis

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de patients atteints de stéatohépatite non alcoolique (NASH) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé aujourd’hui que le United States Patent and Trademark Office (USPTO) a délivré un brevet (U.S. Patent No. 11,504,380) qui protège l’utilisation de lanifibranor pour le traitement de patients cirrhotiques dont la maladie risque de progresser du stade compensé au stade décompensé. Ce brevet expirera le 8 novembre 2039.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents