Edition du 05-12-2021

Recul de la tuberculose en Europe, mais les inquiétudes persistent

Publié le jeudi 22 mars 2012

Dans le cadre de la Journée mondiale de la tuberculose célébrée le 24 mars 2012, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) et l’OMS/Europe lancent leur rapport conjoint intitulé « Tuberculosis surveillance and monitoring in Europe 2012 ».Pour la première fois, le rapport donne un aperçu des progrès accomplis en matière de lutte antituberculeuse.

Il présente des cadres de suivi pour la Déclaration de Berlin sur la tuberculose et le Plan d’action consolidé pour la prévention et la lutte contre la tuberculose multirésistante et ultrarésistante (tuberculose-MR et UR) dans la Région européenne de l’OMS 2011-2015, ainsi que des paramètres d’évaluation pour 12 indicateurs liés au suivi du Plan d’action pour lutter contre la tuberculose dans l’Union européenne (EU).

En 2010, les pays ont signalé 309 648 nouveaux cas de tuberculose, soit une baisse de 2,6 % par rapport à 2009, ce qui permet de confirmer le recul général du nombre de cas notifiés au cours de ces cinq dernières années dans la Région. Cependant, l’augmentation des cas de tuberculose-MR et UR représente une lourde menace pour les activités visant à éliminer la tuberculose, et met en évidence l’importance de procéder à un dépistage précoce et à un traitement adéquat.

En 2010, les pays de l’UE et de l’Espace économique européen (EEE) ont signalé près de 74 000 cas de tuberculose, soit environ 7 % de moins qu’en 2009. Alors que la notification des cas de tuberculose-MR est restée stable au cours de ces cinq dernières années, la proportion de cas ultrarésistants dans ce groupe est passée de 8,2 % en 2009 à 13,2 % en 2010, probablement en raison de l’augmentation des cas signalés.

Le nouveau rapport analyse quatre indicateurs épidémiologiques permettant de mesurer les progrès récents en vue de l’élimination de la tuberculose : les taux de notification de la tuberculose et des souches multirésistantes, la proportion de cas chez les enfants par rapport à ceux signalés chez les adultes, et la répartition selon l’âge. Il évalue également les tendances dans huit domaines stratégiques repris dans le Plan d’action de l’UE afin d’identifier les points forts et les points faibles des mesures de lutte antituberculeuse dans les pays de l’UE et de l’EEE.

En ce qui concerne les événements et manifestations organisés les 22 et 23 mars sur le thème de la lutte antituberculeuse en milieu urbain à Barcelone (Espagne) ; à Milan (Italie) ; à Londres (Royaume-Uni) ; et à Rotterdam (Pays-Bas), Marc Sprenger, directeur de l’ECDC, souligne que : « Les pays caractérisés par une faible incidence de tuberculose (soit moins de 20 cas pour 100 000 habitants) sont confrontés à un défi particulier alors qu’ils prennent les dernières mesures en vue de l’élimination de la maladie, étant donné que les cas de tuberculose se concentrent souvent dans les grandes villes. Dans ce contexte, les populations clés, comme les toxicomanes par voie intraveineuse, les sans-abri et les migrants, sont touchées de manière disproportionnée par la tuberculose. Telle est la raison pour laquelle nous devons procéder à un échange des meilleures pratiques dans toute l’Europe : en effet, si les services ne sont pas adaptés aux besoins des groupes vulnérables en milieu urbain, nous risquons toujours d’observer des taux plus élevés de tuberculose en général, et des souches pharmacorésistantes en particulier. »

De 2005 à 2010, la Région européenne de l’OMS a observé un recul de 15,2 % des taux de notification de la tuberculose. Malheureusement, les taux de réussite thérapeutique ont également diminué au cours de cette période pour atteindre des niveaux considérablement faibles de 68,7 % chez les nouveaux patients et de 47,6 % chez les patients précédemment traités. Cette situation est principalement due aux souches multirésistantes dont la prévalence s’élevait respectivement à 13,7 % et à 48,7 % chez ces patients.

« Notre Région accuse le plus faible taux de réussite des traitements antituberculeux ainsi que les taux les plus élevés de tuberculose-MR et UR au monde, » explique Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe. « En effet, si cette maladie n’épargne aucun pays d’Europe, elle touche surtout les 18 pays hautement prioritaires, principalement dans la partie orientale de notre Région [Arménie, Azerbaïdjan, Bélarus, Bulgarie, Estonie, Fédération de Russie, Géorgie, Kazakhstan, Kirghizistan, Lettonie, Lituanie, Ouzbékistan, République de Moldova, Roumanie, Tadjikistan, Turkménistan, Turquie et Ukraine]. Nous devons sans attendre nous attaquer à ce problème. Une attention particulière doit être accordée à la réalisation d’un diagnostic en temps voulu et d’un traitement adéquat de toutes les formes de la maladie, notamment chez les populations vulnérables. »

Le rapport révèle que la tuberculose infantile reste une importante source de préoccupation dans la Région : en 2010, les pays ont signalé environ 10 000 cas chez les sujets de moins de 15 ans. En outre, les enfants représentaient plus de 5 % de tous les cas de tuberculose dans 20 pays, et plus de la moitié de ces cas concernaient des enfants âgés de moins de 5 ans dans 10 pays : Autriche, Belgique, Espagne, France, Grèce, Israël, Italie, Lettonie, Slovénie et Suisse.

L’OMS/Europe a établi un projet spécial en vue de prévenir et de lutter contre la tuberculose-MR et UR. En consultation étroite avec ses partenaires, elle a élaboré le Plan d’action consolidé de cinq ans qui a d’ailleurs été approuvé par l’ensemble des 53 États membres de la Région en 2011. Il s’agit en fait d’endiguer la propagation de la tuberculose-MR et UR en parvenant à l’accès universel aux services de prévention, de diagnostic et de traitement dans l’ensemble de la Région d’ici 2015.

Source : OMS

 








MyPharma Editions

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Publié le 3 décembre 2021
Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Aqemia, start-up spécialisée dans la découverte de médicament accélérée par l’intelligence artificielle (IA) et la physique quantique, et Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, ont annoncé avoir conclu un accord de partenariat pour accélérer la découverte de candidats-médicaments petites molécules pour une cible non divulguée, dans le domaine de l’immuno-oncologie.

Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Publié le 3 décembre 2021
Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la conformité du lot clinique destiné à la réalisation de l’étude de bioéquivalence de ZENEO® Midazolam 10mg (crises d’épilepsie).

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents