Edition du 04-12-2021

Résultats contrastés pour Pfizer qui va tailler dans sa R&D

Publié le mercredi 2 février 2011

Lors de la présentation de ses résultats annuels, le numéro un mondial de la pharmacie a annoncé une très forte réduction de ses efforts de R&D, « à environ 6,5-7 milliards de dollars en 2012 contre une prévision précédente de 8 à 8,5 milliards », a annoncé, Ian Read, qui a pris deux mois plus tôt les rênes du groupe pharmaceutique américian, suite au départ inattendu de son prédécesseur Jeffrey Kindler.
Pfizer prévoit ainsi de fermer son site britannique de Sandwich, dans le Kent au sud-est de l’Angleterre d’ici un an et demi à deux ans dans le cadre d’un plan de restructuration qui entraînera une réduction de jusqu’à 5% de ses effectifs au niveau mondial. Ce site, avec près de 2.400 emplois, est l’un des quatre principaux centres de recherche du groupe. Le laboratoire entend également redéployer certains effectifs américains vers Cambridge dans la banlieue de Boston (Massachusetts, nord-est) et externaliser plusieurs fonctions.
« Nous allons concentrer notre attention sur les principaux domaines de recherche qui nous offriront les meilleures promesses de succès scientifiques et commerciaux », a  expliqué Ian Read en conférence d’analystes. « Plusieurs domaines sont sur la sellette, qui vont de l’allergie à la réparation tissulaire, en passant par les problèmes respiratoires et l’urologie », notent Les Echos. Au total, les dépenses de R&D doivent se situer entre 6,5 et 7 milliards de dollars en 2012, contre 8 à 8,5 milliards prévus précédemment. Les économies réalisées en recherche permettront de procéder à des rachats d’actions destinés à soutenir le cours de Bourse : Pfizer prévoit de racheter pour 5 milliards de dollars de titres dès cette année, sur un programme de 9 milliards au total.

Des résultats en recul
L’américain affiche ainsi un bénéfice annuel en baisse de 4%, à 8,3 milliards de dollars en dépit d’un très bon quatrième trimestre. Grâce à l’intégration de son concurrent Wyeth finalisée en octobre 2009, le chiffre d’affaires bondit de 36%, à 67,8 milliards de dollars, contre 50 milliards il y a un an. Pour autant, les ventes de produits de l’ancien Pfizer reculent de 1,4 milliard de dollars sur l’exercice écoulé. En cause, le Lipitor, le médicament le plus vendu au monde a vu ses ventes mondiales reculer de 17% au quatrième trimestre, à 2,63 milliards de dollars. Le brevet de Pfizer sur ce médicament expire en novembre prochain.
Côté prévisions, le groupe table sur un bénéfice par action pour 2011 inférieur aux attentes du marché, située dans une fourchette allant de 2,16 à 2,22 dollars par action, alors que les analystes tablaient sur 2,30 dollars. Concernant son chiffre d’affaires, Pfizer annonce une fourchette allant de 66 à 68 milliards de dollars, contre 66,8 milliards escomptés par les marchés. Il a aussi revu à la baisse ses prévisions pour 2012, tablant sur un chiffre d’affaires entre 63 et 65,5 milliards, contre 65,2 à 67,7 milliards attendus jusque-là, et sur un bénéfice par action compris entre 2,25 et 2,35 dollars.

Source : Pfizer, AFP et Les Echos








MyPharma Editions

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Publié le 3 décembre 2021
Immuno-oncologie : Aqemia et Servier partenaires pour la découverte de médicaments à l’aide d’intelligence artificielle et de physique théorique

Aqemia, start-up spécialisée dans la découverte de médicament accélérée par l’intelligence artificielle (IA) et la physique quantique, et Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, ont annoncé avoir conclu un accord de partenariat pour accélérer la découverte de candidats-médicaments petites molécules pour une cible non divulguée, dans le domaine de l’immuno-oncologie.

Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Publié le 3 décembre 2021
Crossject : validation du lot clinique ZENEO® Midazolam

Crossject, « specialty pharma » qui développe et commercialisera prochainement un portefeuille de médicaments combinés dédiés aux situations d’urgence, a annoncé la conformité du lot clinique destiné à la réalisation de l’étude de bioéquivalence de ZENEO® Midazolam 10mg (crises d’épilepsie).

Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 2 décembre 2021
Abivax reçoit la réponse de la FDA afin d’avancer le programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, a annoncé que l’autorité réglementaire américaine (FDA) a récemment apporté sa réponse dans le cadre du « End-of-Phase-2 Meeting », utile à l’avancement du programme clinique de phase 3 d’ABX464 dans le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH), et visant à obtenir potentiellement par la suite la demande d’autorisation de mise sur le marché et la commercialisation.

Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Publié le 2 décembre 2021
Medesis Pharma présente un poster scientifique au congrès sur la thérapie génique pour le traitement des maladies neurologiques

Medesis Pharma, société de biotechnologie pharmaceutique développant des candidats médicaments à partir de sa technologie propriétaire d’administration de principes actifs en nano micelles par voie buccale Aonys®, annonce sa participation au 3ème congrès sur la thérapie génique pour les troubles neurologiques qui se déroule du 6 au 9 décembre à Boston (Etats-Unis).

MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

Publié le 2 décembre 2021
MedinCell obtient des financements à hauteur de 4 millions d’euros de Bpifrance et dans le cadre du Plan France Relance

• 3 M€ sous forme de prêt pour le développement d’un médicament longue action à base d’ivermectine visant à protéger pendant plusieurs semaines contre la Covid-19 et ses variants (programme mdc-TTG)

• 1 M€ d’euros sous forme de subvention, issue de l’Appel à projet Résilience du ministère chargé de l’Industrie, qui s’inscrit dans le cadre du plan France Relance, pour son nouveau laboratoire sur le site de Jacou, France

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents