Edition du 21-02-2018

Résultats contrastés pour Pfizer qui va tailler dans sa R&D

Publié le mercredi 2 février 2011

Lors de la présentation de ses résultats annuels, le numéro un mondial de la pharmacie a annoncé une très forte réduction de ses efforts de R&D, « à environ 6,5-7 milliards de dollars en 2012 contre une prévision précédente de 8 à 8,5 milliards », a annoncé, Ian Read, qui a pris deux mois plus tôt les rênes du groupe pharmaceutique américian, suite au départ inattendu de son prédécesseur Jeffrey Kindler.
Pfizer prévoit ainsi de fermer son site britannique de Sandwich, dans le Kent au sud-est de l’Angleterre d’ici un an et demi à deux ans dans le cadre d’un plan de restructuration qui entraînera une réduction de jusqu’à 5% de ses effectifs au niveau mondial. Ce site, avec près de 2.400 emplois, est l’un des quatre principaux centres de recherche du groupe. Le laboratoire entend également redéployer certains effectifs américains vers Cambridge dans la banlieue de Boston (Massachusetts, nord-est) et externaliser plusieurs fonctions.
« Nous allons concentrer notre attention sur les principaux domaines de recherche qui nous offriront les meilleures promesses de succès scientifiques et commerciaux », a  expliqué Ian Read en conférence d’analystes. « Plusieurs domaines sont sur la sellette, qui vont de l’allergie à la réparation tissulaire, en passant par les problèmes respiratoires et l’urologie », notent Les Echos. Au total, les dépenses de R&D doivent se situer entre 6,5 et 7 milliards de dollars en 2012, contre 8 à 8,5 milliards prévus précédemment. Les économies réalisées en recherche permettront de procéder à des rachats d’actions destinés à soutenir le cours de Bourse : Pfizer prévoit de racheter pour 5 milliards de dollars de titres dès cette année, sur un programme de 9 milliards au total.

Des résultats en recul
L’américain affiche ainsi un bénéfice annuel en baisse de 4%, à 8,3 milliards de dollars en dépit d’un très bon quatrième trimestre. Grâce à l’intégration de son concurrent Wyeth finalisée en octobre 2009, le chiffre d’affaires bondit de 36%, à 67,8 milliards de dollars, contre 50 milliards il y a un an. Pour autant, les ventes de produits de l’ancien Pfizer reculent de 1,4 milliard de dollars sur l’exercice écoulé. En cause, le Lipitor, le médicament le plus vendu au monde a vu ses ventes mondiales reculer de 17% au quatrième trimestre, à 2,63 milliards de dollars. Le brevet de Pfizer sur ce médicament expire en novembre prochain.
Côté prévisions, le groupe table sur un bénéfice par action pour 2011 inférieur aux attentes du marché, située dans une fourchette allant de 2,16 à 2,22 dollars par action, alors que les analystes tablaient sur 2,30 dollars. Concernant son chiffre d’affaires, Pfizer annonce une fourchette allant de 66 à 68 milliards de dollars, contre 66,8 milliards escomptés par les marchés. Il a aussi revu à la baisse ses prévisions pour 2012, tablant sur un chiffre d’affaires entre 63 et 65,5 milliards, contre 65,2 à 67,7 milliards attendus jusque-là, et sur un bénéfice par action compris entre 2,25 et 2,35 dollars.

Source : Pfizer, AFP et Les Echos








MyPharma Editions

France Biotech : Christian Pierret nommé Conseiller Spécial de Maryvonne Hiance

Publié le 21 février 2018
France Biotech : Christian Pierret nommé Conseiller Spécial de Maryvonne Hiance

France Biotech, l’association des entrepreneurs de l’innovation santé, vient d’annoncer la nomination de Christian Pierret, ancien ministre délégué à l’Industrie, en tant que conseiller spécial de Maryvonne Hiance, présidente de France Biotech.

Sophia Genetics dans le top 10 des biotech les plus innovantes en 2018

Publié le 21 février 2018
Sophia Genetics dans le top 10 des biotech les plus innovantes en 2018

Sophia Genetics, la société suisse spécialisée dans la médecine basée sur les données (Data-Driven Medicine) a été classé à la 5ème place de la prestigieuse liste des 10 compagnies les plus innovantes dans l’industrie biotech par le media américain Fast Company.

Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes

Publié le 21 février 2018
Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes

Arix Bioscience, une entreprise de santé et des sciences de la vie basée à Londres, et le groupe biopharmaceutique Ipsen ont annoncé aujourd’hui un accord stratégique pour développer et commercialiser des thérapies innovantes. Partager la publication « Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes » FacebookTwitterGoogle+E-mail

Bone Therapeutics : Jean Stéphenne nommé Président du Conseil d’administration

Publié le 21 février 2018
Bone Therapeutics : Jean Stéphenne nommé Président du Conseil d’administration

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire osseuse, a annoncé la nomination de Jean Stéphenne en qualité de Président du Conseil d’administration, avec effet immédiat. Il remplace Steve Swinson qui a informé le Conseil d’administration de son intention de quitter ses fonctions.

Takeda accède au groupe des Global Top Employers® pour 2018

Publié le 20 février 2018
Takeda accède au groupe des Global Top Employers® pour 2018

Takeda vient d’annoncer avoir accédé au prestigieux groupe de seulement treize entreprises qui vont recevoir le titre de Global Top Employer® (Meilleurs employeurs internationaux) pour 2018. Créé il y a plus de 25 ans, le prix est remis chaque année par le Top Employers Institute à des entreprises qui proposent à leurs employés des conditions optimales pour le développement professionnel et personnel.

ElsaLys Biotech et l’Institut Curie signent un accord de licence pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3

Publié le 20 février 2018
ElsaLys Biotech et l'Institut Curie signent un accord de licence pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3

ElsaLys Biotech, la société d’immuno-oncologie française qui développe une nouvelle génération d’anticorps thérapeutiques, poursuit sa collaboration avec l’Institut Curie pour développer un anticorps thérapeutique first-in-class anti-TYRO3 dans différents cancers.

Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Publié le 20 février 2018
Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Douze mois de données provenant de l’étude de thérapie anti-TNF personnalisée dans la maladie de Crohn (PANTS) ont été présentées lors du 13e congrès de l’Organisation Européenne de la Maladie de Crohn et de la Colite (ECCO). Les résultats indiquent que l’efficacité clinique, l’innocuité et l’immunogénicité du CT-P13 (infliximab biosimilaire) de Celltrion Healthcare sont similaires à celles d’un traitement avec l’infliximab de référence et l’adalimumab chez les patients atteints de la maladie de Crohn (MC).1

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions