Edition du 21-02-2018

Roche affiche de bons résultats semestriels

Publié le jeudi 22 juillet 2010

Au cours du premier semestre 2010, le groupe Roche a réalisé un très bon résultat opérationnel. Les ventes affichent une hausse de 5% en monnaies locales (3% en francs, 7% en dollars US), à 24,6 milliards de francs. Dans la division Pharma, les ventes ont augmenté de 4% en monnaies locales (1% en francs, 6% en dollars US), à 19,4 milliards de francs. La demande des anticancéreux Avastin, MabThera/Rituxan, Herceptin, Xeloda et Tarceva a continué de fortement progresser.

Au premier semestre, les ventes globales de produits oncologiques affichent une hausse de 9% en monnaies locales, ce qui a permis à Roche de consolider sa position de leader du marché sur ce segment. D’autres moteurs de croissance importants pour la division Pharma ont été Lucentis en ophtalmologie, Actemra/RoActemra pour la polyarthrite rhumatoïde et Mircera pour l’anémie. Ces facteurs positifs ont plus que compensé le recul important et attendu des ventes de Tamiflu. Sans Tamiflu, les ventes ont progressé de 6% en monnaies locales, là encore plus rapidement que le marché.

Au cours du premier semestre 2010, la division Diagnostics a vu ses ventes augmenter de 9% en monnaies locales (7% en francs, 12% en dollars US), à 5,3 milliards de francs, consolidant ainsi sa position de leader du marché. Cette forte croissance a principalement été générée par le segment Immunochimie de Professional Diagnostics, par les glucomètres Accu-Chek Aviva, Accu-Chek Performa et Accu-Chek Mobile, lancé récemment, de Diabetes Care ainsi que par l’unité Applied Science, qui enregistre une forte hausse des ventes dans le segment de l’analyse cellulaire.

Le bénéfice d’exploitation du groupe Roche hors éléments exceptionnels s’est significativement accru, de 11% en monnaies locales (10% en francs), ce qui représente une progression nettement supérieure à celle des ventes. Ont contribué à cette croissance non seulement la hausse des ventes, mais aussi des améliorations en termes de productivité. La division Pharma a accru son bénéfice d’exploitation (hors éléments exceptionnels) de 9% en monnaies locales et de 7% en francs, à 8,0 milliards de francs, essentiellement grâce à une augmentation des ventes et aux synergies dégagées en matière de coût par l’intégration de Genentech. Le bénéfice d’exploitation de la division Diagnostics a substantiellement augmenté, progressant de 45% en monnaies locales et de 47% en francs, à 947 millions de francs, principalement grâce à une forte croissance des ventes ainsi qu’aux programmes menés pour accroître l’efficience opérationnelle.

Le bénéfice consolidé a augmenté de 37%, à 5,6 milliards de francs, ce qui doit être principalement attribué à une nette diminution des dépenses exceptionnelles engagées au titre de la transaction Genentech au premier semestre 2010 par rapport à 2009. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice consolidé attribuable aux détenteurs de titres Roche s’est accru de 8% en francs. Le bénéfice par titre rapporté aux activités de base du groupe, hors éléments exceptionnels, amortissements et minorations de valeurs d’actifs immatériels, a augmenté de 11% en monnaies locales (9% en francs).

Le flux de trésorerie disponible du groupe lié aux activités opérationnelles est resté très solide, à 6,4 milliards de francs. Roche accélère le remboursement des 48,2 milliards de francs empruntés sur le marché des capitaux pour financer l’acquisition de toutes les actions de Genentech encore en circulation au premier semestre 2009. Le 30 juin 2010, 27% des prêts et emprunts obligataires avaient déjà été remboursés. De plus, au second semestre 2010, Roche aura également remboursé, plus tôt que prévu, l’emprunt de 2,5 milliards de dollars US dû le 1er mars 2012. A la fin de 2010, Roche aura ainsi remboursé un tiers de la dette contractée pour financer la transaction Genentech.

Prévisions confirmées pour l’ensemble de l’année 2010
Malgré la baisse des ventes de Tamiflu (estimées à 1 milliard de francs pour l’année en cours, contre 3,2 milliards de francs en 2009) et le contexte plus rude auquel doit faire face le marché, Roche confirme ses prévisions pour l’ensemble de 2010, sur la base des résultats favorables du premier semestre. Sauf événements exceptionnels, Roche s’attend à un taux de croissance des ventes se situant dans le milieu de la plage à un chiffre en monnaies locales pour le groupe et la division Pharma (sans les ventes de Tamiflu). Pour la division Diagnostics, Roche table sur une croissance significativement supérieure à celle du marché. Roche vise également une croissance à deux chiffres du bénéfice par titre rapporté aux activités de base à taux de change constant.

Source : Roche








MyPharma Editions

France Biotech : Christian Pierret nommé Conseiller Spécial de Maryvonne Hiance

Publié le 21 février 2018
France Biotech : Christian Pierret nommé Conseiller Spécial de Maryvonne Hiance

France Biotech, l’association des entrepreneurs de l’innovation santé, vient d’annoncer la nomination de Christian Pierret, ancien ministre délégué à l’Industrie, en tant que conseiller spécial de Maryvonne Hiance, présidente de France Biotech.

Sophia Genetics dans le top 10 des biotech les plus innovantes en 2018

Publié le 21 février 2018
Sophia Genetics dans le top 10 des biotech les plus innovantes en 2018

Sophia Genetics, la société suisse spécialisée dans la médecine basée sur les données (Data-Driven Medicine) a été classé à la 5ème place de la prestigieuse liste des 10 compagnies les plus innovantes dans l’industrie biotech par le media américain Fast Company.

Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes

Publié le 21 février 2018
Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes

Arix Bioscience, une entreprise de santé et des sciences de la vie basée à Londres, et le groupe biopharmaceutique Ipsen ont annoncé aujourd’hui un accord stratégique pour développer et commercialiser des thérapies innovantes. Partager la publication « Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes » FacebookTwitterGoogle+E-mail

Bone Therapeutics : Jean Stéphenne nommé Président du Conseil d’administration

Publié le 21 février 2018
Bone Therapeutics : Jean Stéphenne nommé Président du Conseil d’administration

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire osseuse, a annoncé la nomination de Jean Stéphenne en qualité de Président du Conseil d’administration, avec effet immédiat. Il remplace Steve Swinson qui a informé le Conseil d’administration de son intention de quitter ses fonctions.

Takeda accède au groupe des Global Top Employers® pour 2018

Publié le 20 février 2018
Takeda accède au groupe des Global Top Employers® pour 2018

Takeda vient d’annoncer avoir accédé au prestigieux groupe de seulement treize entreprises qui vont recevoir le titre de Global Top Employer® (Meilleurs employeurs internationaux) pour 2018. Créé il y a plus de 25 ans, le prix est remis chaque année par le Top Employers Institute à des entreprises qui proposent à leurs employés des conditions optimales pour le développement professionnel et personnel.

ElsaLys Biotech et l’Institut Curie signent un accord de licence pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3

Publié le 20 février 2018
ElsaLys Biotech et l'Institut Curie signent un accord de licence pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3

ElsaLys Biotech, la société d’immuno-oncologie française qui développe une nouvelle génération d’anticorps thérapeutiques, poursuit sa collaboration avec l’Institut Curie pour développer un anticorps thérapeutique first-in-class anti-TYRO3 dans différents cancers.

Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Publié le 20 février 2018
Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Douze mois de données provenant de l’étude de thérapie anti-TNF personnalisée dans la maladie de Crohn (PANTS) ont été présentées lors du 13e congrès de l’Organisation Européenne de la Maladie de Crohn et de la Colite (ECCO). Les résultats indiquent que l’efficacité clinique, l’innocuité et l’immunogénicité du CT-P13 (infliximab biosimilaire) de Celltrion Healthcare sont similaires à celles d’un traitement avec l’infliximab de référence et l’adalimumab chez les patients atteints de la maladie de Crohn (MC).1

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions