Edition du 05-08-2020

Roselyne Bachelot souhaite améliorer la prise en charge des accidents vasculaires cérébraux

Publié le vendredi 10 octobre 2008

La ministre de la Santé, qui s’exprimait hier devant le congrès de la Société française de neurologie à Paris, a souligné « la nécessité de poursuivre l’amélioration de la prise en charge » des accidents vasculaires cérébraux (AVC). Roselyne Bachelot a évoqué quatre axes stratégiques dans la gestion de cette pathologie : un état des lieux des organisations existantes pour éventuellement en augmenter le nombre en élargissant à d’autres structures, l’amélioration de la prise en charge globale des patients de leur accueil jusqu’à leurs soins de suite, l’évaluation de l’efficacité de la filière de prise en charge et enfin la conception d’outils de communication pour sensibiliser à cette maladie.
Par ailleurs, la ministre a annoncé la constitution d’un comité de pilotage dont l’animation sera confiée à Madame Elisabeth Fery-Lemonnier, conseillère générale des établissements de santé et qui rassemblera un nombre large d’acteurs de la problématique AVC. De même, elle a indiqué que la Haute Autorité de santé (HAS) devrait rendre des recommandations sur la prise en charge des AVC avant l’hospitalisation en 2009.
A cette occasion, le ministère de la Santé rappelle que chaque année 150 000 personnes sont victimes d’accidents vasculaires cérébraux. Troisième cause de mortalité, les AVC sont devenus « un véritable problème de santé publique, tant par le nombre de personnes atteintes que par les conséquences médicales, sociales et économiques qui en résultent. Actuellement les trois quart des patients gardent des séquelles » a précisé Roselyne Bachelot. Cette maladie, en expansion en partie du fait de l’augmentation de la population âgée de plus de 75 ans, touche aussi les plus jeunes : 35000 personnes âgées de moins de 65 ans et 28000 âgées de moins de 60 ans en sont victimes chaque année.








MyPharma Editions

Transgene encaisse 22,2 millions de dollars de la vente d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals

Publié le 5 août 2020
Transgene encaisse 22,2 millions de dollars de la vente d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé l’encaissement de 22,2 millions de dollars (19 millions d’euros) suite à la vente à un fonds d’investissement chinois d’une partie de sa participation minoritaire dans Tasly BioPharmaceuticals.

Celltrion : feu vert de la MHRA pour un essai de Phase I sur son traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19 au Royaume-Uni

Publié le 4 août 2020
Celltrion : feu vert de la MHRA pour un essai de Phase I sur son traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19 au Royaume-Uni

Le Groupe Celltrion a annoncé que l’Agence britannique de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) a approuvé la demande d’autorisation d’essai clinique de la société pour un essai clinique de Phase I avec le CT-P59, un traitement potentiel par anticorps antiviraux du COVID-19, chez des patients présentant des symptômes légers d’infection au SARS-CoV-2.

Vaccin COVID-19 : Sanofi et GSK en discussion avancée avec l’UE pour fournir jusqu’à 300 millions de doses

Publié le 1 août 2020
Vaccin COVID-19 : Sanofi et GSK en discussion avancée avec l'UE pour fournir jusqu'à 300 millions de doses

Sanofi et GSK ont annoncé vendredi avoir conclu des discussions avec la Commission européenne (CE) pour la fourniture de jusqu’à 300 millions de doses d’un vaccin COVID-19. La Commission a accepté de mettre en place un cadre contractuel pour l’achat de doses de vaccin une fois que le vaccin aurait été prouvé sûr et efficace, au nom de tous les États membres de l’UE.

Adocia initie une étude comparative validant l’insuline lispro de THDB pour les Phases 3 de BioChaperone® Lispro en Europe et aux Etats-Unis

Publié le 31 juillet 2020
Adocia initie une étude comparative validant l’insuline lispro de THDB pour les Phases 3 de BioChaperone® Lispro en Europe et aux Etats-Unis

Adocia, la société biopharmaceutique qui développe des formulations innovantes de protéines et de peptides pour le traitement du diabète et d’autres maladies métaboliques, a annoncé le début d’une étude comparative pour démontrer la sureté et l’efficacité de BC Lispro utilisant l’insuline lispro produite par Tonghua Dongbao chez des patients vivant avec un diabète de type 1.

Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie de l’IMBRUVICA® en association avec le rituximab dans la LLC précédemment traitée

Publié le 31 juillet 2020
Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie de l'IMBRUVICA® en association avec le rituximab dans la LLC précédemment traitée

Janssen vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis favorable recommandant l’autorisation de mise sur le marché d’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’association avec le rituximab dans le traitement de patients adultes atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC) précédemment traitée.

Innate pharma : publication dans Nature des résultats de l’étude translationnelle EXPLORE COVID-19

Publié le 30 juillet 2020
Innate pharma : publication dans Nature des résultats de l'étude translationnelle EXPLORE COVID-19

Innate Pharma a annoncé la publication d’un article dans la revue scientifique Nature, intitulé « Association of COVID-19 inflammation with activation of the C5a-C5aR1 axis »[*], écrit par les chercheurs d’Innate en collaboration avec les Hôpitaux Universitaires de Marseille – AP-HM (Hôpital de la Timone et Hôpital Nord), l’Hôpital Laveran, l’Université Aix-Marseille (AMU), le Centre d’Immunologie de Marseille-Luminy (Inserm, CNRS, AMU) ainsi que le laboratoire d’immunoprofiling de Marseille Immunopôle / AP-HM à l’Hôpital de la Timone.

Vaccin Covid-19 : Sanofi et GSK concluent un accord avec le gouvernement britannique pour fournir jusqu’à 60 millions de doses

Publié le 29 juillet 2020
Vaccin Covid-19 : Sanofi et GSK concluent un accord avec le gouvernement britannique pour fournir jusqu’à 60 millions de doses

Sanofi et GSK viennent de parvenir à un accord avec le gouvernement britannique visant la fourniture de 60 millions de doses de leur vaccin contre la Covid-19, sous réserve de la signature d’un contrat définitif. Le candidat-vaccin, développé par Sanofi en partenariat avec GSK, repose sur la technologie de protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un vaccin contre la grippe et sur la technologie éprouvée de production d’adjuvants à usage pandémique mise au point par GSK.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents