Edition du 21-08-2018

Sanofi-aventis : le panthéon perd son Jupiter

Publié le lundi 17 mai 2010

« Final cut », clap de fin pour Jean-François Dehecq, président du conseil d’administration de Sanofi-aventis, qui cède aujourd’hui son (immense) fauteuil à Serge Weinberg, l’ancien patron de PPR et d’Accor. Un dernier mohican du patronat français qui avait pour ainsi dire forgé en trente sept ans l’un des  poids lourds de l’industrie mondiale.

Atteint par la limite d’âge (70 ans depuis le 1er janvier), Dehecq est un monument : 1,97 m. Baraqué comme un docker, des mains gigantesques au point de faire passer son cigare pour un stylo à bille, un fauteuil aux dimensions d’un patron jupitérien, des colères à la mesure de sa stature, un goût très prononcé pour la politique : orphelin à 16 ans, fort d’un CAP de tourneur, il finance ses études à coups de petits boulots. Dehecq est un héros archétypique de la saga des grands patrons post-gaullistes qui ne fera d’ailleurs jamais mystère de sa relation privilégiée avec Jacques Chirac. Directeur général puis PDG de l’empire pendant quinze ans, il avait cédé la direction opérationnelle du groupe en 2007, à contre-cœur.

« Flah back » : 1973.  L’ « Omnium financière pour l’hygiène et la santé », n’est qu’une officine discrètement abritée par Elf Aquitaine. Le déclic, c’est la rencontre avec René Sautier, un dirigeant du groupe en quête de diversification : direction la beauté, les parfums, et finalement la santé. Acquisitions à la hussarde pour faire de Sanofi une multinationale de 105.000 personnes présente sur les cinq continents. Bilan : 37 ans de règne, 300 opérations ! Surnommé « le Grand » en raison de sa haute stature, Jean-François Dehecq aura donc réalisé en trente-sept ans quelque 300 opérations, parfois coûteuses comme le rachat d’Yves Saint-Laurent. Le « Grand » ne lésine pas : en 1999, Sanofi mettra la main sur Synthélabo, filiale de L’Oréal. Mais c’est en 2004 qu’il réussit son coup de maître, en avalant Aventis, le groupe né de la fusion de la galaxie Hoechst, Rhône-Poulenc-Rohrer. Facture ? 55 milliards d’euros… Une affaire épique car cette fois, la grenouille avale le bœuf : Sanofi est alors beaucoup plus petit qu’Aventis. Mais l’Elysée veille au grain et joue un rôle décisif dans la bataille : qui ne souvient en effet des pages entières de publicité achetées par les deux protagonistes -Jean-François Dehecq d’un côté et de l’autre Igor Landau, le charismatique patron d’Aventis- ! Mais la fin des blockbusters sonne un peu la première retraite de Dehecq. C’est alors l’échec coûteux d’Acomplia®, (la pilule anti-obésité), le bébé de son fils spirituel Gérard Le Fur, alors contraint de céder son fauteuil d’éphémère directeur général du groupe. En 2007, un nouveau tandem se met en place : Serge Weinberg, l’ancien patron de PPR et d’Accor, à la présidence, et Chris Viehbacher (ex-GSK) qui avait brigué la présidence du groupe. Mais, là encore, la politique l’emporte: l’Elysée n’entendait pas alors confier les rênes du groupe à un patron opérationnel germano-canadien.

 La retraite donc ? Pas tout à fait… Jean-François Dehecq, resté très impliqué dans le Fonds stratégique d’investissement. Sanofi-aventis vient par ailleurs d’annoncer la création de sa Fondation d’Entreprise “Sanofi Espoir”, dédiée à la mise en oeuvre de programmes de santé et de solidarité dans le monde entier. Jean-François Dehecq est d’ailleurs nommé président de la Fondation.

 Hervé Karleskind

www.hkconseils.com/








MyPharma Editions

Transgene finalise la vente des droits de TG6002 et TG1050 à Tasly Biopharmaceuticals pour la Grande Chine

Publié le 21 août 2018
Transgene finalise la vente des droits de TG6002 et TG1050 à Tasly Biopharmaceuticals pour la Grande Chine

Transgene, la société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers et les maladies infectieuses, a annoncé la finalisation des transactions signées le 10 juillet 2018 avec Tasly Biopharmaceuticals.

Mainstay Medical : Matthew Onaitis nommé Directeur financier

Publié le 20 août 2018
Mainstay Medical : Matthew Onaitis nommé Directeur financier

Mainstay Medical, une société de dispositifs médicaux dédiée à la commercialisation de ReActiv8®, un dispositif de neurostimulation implantable destiné à traiter la lombalgie chronique invalidante, a annoncé la nomination de Matthew Onaitis au poste de Directeur financier à compter du 20 août 2018.

Sensorion : feu vert européen pour son étude de phase II avec le SENS-401 sur la surdité brusque

Publié le 20 août 2018
Sensorion : feu vert européen pour son étude de phase II avec le SENS-401 sur la surdité brusque

Sensorion a annoncé avoir reçu de la part du HMA (Heads of Medicines Agencies, le réseau d’agences européennes du médicament), l’approbation de mener son essai clinique de phase 2 avec son candidat-médicament SENS-401 pour le traitement des surdités brusques (SensoriNeural Hearing Loss, SSNHL) chez l’adulte dans le cadre d’une procédure harmonisée (VHP- Voluntary Harmonisation Procedure).

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Publié le 10 août 2018
Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Merz, la société allemande spécialisée dans le domaine de l’esthétique médicale et des neurotoxines, a annoncé la nomination de Bob Rhatigan en tant que CEO pour les Amériques. Pour développer son leadership concernant ses activités en Amérique du Nord chez Merz, M. Rhatigan sera désormais responsable de l’Amérique latine et surpervisera la stratégie commerciale mondiale de cette nouvelle région des Amériques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions