Edition du 17-01-2021

Accueil » Diabète » Industrie » Produits

Sanofi : nouvelles données positives pour Lyxumia®

Publié le mardi 24 septembre 2013

Sanofi a annoncé mardi de nouveaux résultats de la sous-analyse GetGoal-L montrant que Lyxumia® (lixisénatide) en association avec une insuline basale permet d’obtenir des réductions plus importantes du taux d’HbA1c chez les patients atteints de diabète de type 2 dont la glycémie plasmatique à jeun de départ est déjà bien contrôlée.

« Ces résultats sont cohérents avec le profil d’efficacité de Lyxumia, qui montre une réduction clinique et statistiquement significative de l’HbA1c dans les différentes populations de patients », indique le laboratoire. Ces résultats montrent également une plus grande perte de poids chez les patients du groupe traité par Lyxumia® en association avec une insuline basale. Les résultats de la sous-analyse GetGoal-L (*) ont été présentés dans le cadre d’une communication orale au 49e Congrès annuel de l’Association européenne pour l’étude du diabète (EASD) à Barcelone.

« L’étude a montré que Lyxumia constitue une option efficace pour réduire la glycémie postprandiale et qu’il améliore les taux d’HbA1c lorsqu’il est associé à une insuline basale », a expliqué le professeur Josep Vidal du Département d’endocrinologie et de nutrition, Université de Barcelone. « Nous avons analysé les données des patients qui n’avaient pas atteint leur taux d’HbA1c cible, malgré une glycémie plasmatique à jeun contrôlée, et découvert qu’un schéma thérapeutique ciblant simultanément la glycémie postprandiale et la glycémie plasmatique à jeun pourrait être un choix efficace pour ces patients. »

Dans la mesure où le diabète de type 2 progresse au fil du temps, il arrive que les patients traités par insuline basale ne parviennent pas à maintenir leur taux d’HbA1c cible (glycémie sanguine moyenne au cours des 2 à 3 mois qui précèdent un dosage sanguin) malgré une glycémie plasmatique à jeun bien contrôlée par insuline basale. « Chez ces patients, Lyxumia peut significativement réduire le taux d’HbA1c en réduisant principalement la glycémie postprandiale (après les repas) grâce à son action complémentaire avec l’insuline basale. Le fait de cibler à la fois la glycémie plasmatique à jeun et la glycémie postprandiale pourrait être un moyen efficace de faire baisser le taux d’HbA1c de certains patients atteints de diabète de type 2 », indique Sanofi.

Cette sous-analyse a porté sur les données de 496 patients atteints de diabète de type 2 dont la glycémie était inadéquatement contrôlée. Les résultats ont montré que l’ajout de lixisénatide à un traitement par insuline basale, avec ou sans metformine (antidiabétique oral), réduit le taux global d’HbA1c, de même que le poids et la glycémie postprandiale auto-mesurée après le petit-déjeuner, dans tous les groupes. Ces effets ont été plus importants chez les patients dont la glycémie plasmatique à jeun de référence était relativement bien contrôlée (inférieure ou égale à 6,7 mmol/l ; la glycémie plasmatique à jeun des non diabétiques est généralement de l’ordre de 5,5 mmol/l1), par rapport à ceux dont la glycémie plasmatique à jeun de référence était plus élevée (entre respectivement 6,7 et 8,9 mmol/l et plus de 8,9 mmol/l).

Lyxumia a été développé sous licence de Zealand Pharma et est approuvé en Europe dans le traitement des adultes atteints de diabète de type 2 pour le contrôle de la glycémie en association avec des hypoglycémiants oraux et/ou une insuline basale, lorsque ces médicaments, combinés à un régime alimentaire et un programme d’exercices physiques, ne permettent pas d’obtenir un contrôle adéquat de la glycémie. Lyxumia est également approuvé au Mexique, en Australie, au Japon et au Brésil dans le traitement des adultes atteints de diabète de type 2. Sanofi prévoit de déposer une nouvelle demande d’enregistrement pour lixisénatide aux États-Unis en 2015, une fois l’étude ELIXA CV terminée. Lyxumia est le nom de marque approuvé par l’Agence européenne des médicaments (EMA) et d’autres autorités de santé pour lixisénatide, l’agoniste des récepteurs du GLP-1.

* L’abstract consacré aux résultats de la sous-analyse GetGoal-L porte le titre : « Therapeutic efficacy of lixisenatide added to basal insulin is greater when FPG is well-controlled » (Efficacité thérapeutique supérieure de lixisénatide en association avec une insuline basale lorsque la glycémie plasmatique à jeun est bien contrôlée) (Vidal J, et al. [Abstract no 6, présentation orale]).

Source : Sanofi








MyPharma Editions

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Publié le 14 janvier 2021
Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, et Rigenerand, société de biotech qui développe et fabrique des produits médicinaux pour des applications dans la thérapie cellulaire, principalement en médecine régénérative et en oncologie, ont annoncé la signature d’un premier accord pour un partenariat de développement de processus.

Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Publié le 14 janvier 2021
Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Sanofi a annoncé un investissement de plus de 60 millions dans une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sanofi va ainsi créer un nouveau centre d’Accélération des Lancements et d’Innovation dans le domaine de la chimie destiné à anticiper le lancement des nouveaux principes actifs pharmaceutiques.

COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Publié le 13 janvier 2021
COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui être en discussions avancées avec la Commission Européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents