Edition du 03-12-2022

Accueil » Diabète » Industrie » Produits

Sanofi : nouvelles données positives pour Lyxumia®

Publié le mardi 24 septembre 2013

Sanofi a annoncé mardi de nouveaux résultats de la sous-analyse GetGoal-L montrant que Lyxumia® (lixisénatide) en association avec une insuline basale permet d’obtenir des réductions plus importantes du taux d’HbA1c chez les patients atteints de diabète de type 2 dont la glycémie plasmatique à jeun de départ est déjà bien contrôlée.

« Ces résultats sont cohérents avec le profil d’efficacité de Lyxumia, qui montre une réduction clinique et statistiquement significative de l’HbA1c dans les différentes populations de patients », indique le laboratoire. Ces résultats montrent également une plus grande perte de poids chez les patients du groupe traité par Lyxumia® en association avec une insuline basale. Les résultats de la sous-analyse GetGoal-L (*) ont été présentés dans le cadre d’une communication orale au 49e Congrès annuel de l’Association européenne pour l’étude du diabète (EASD) à Barcelone.

« L’étude a montré que Lyxumia constitue une option efficace pour réduire la glycémie postprandiale et qu’il améliore les taux d’HbA1c lorsqu’il est associé à une insuline basale », a expliqué le professeur Josep Vidal du Département d’endocrinologie et de nutrition, Université de Barcelone. « Nous avons analysé les données des patients qui n’avaient pas atteint leur taux d’HbA1c cible, malgré une glycémie plasmatique à jeun contrôlée, et découvert qu’un schéma thérapeutique ciblant simultanément la glycémie postprandiale et la glycémie plasmatique à jeun pourrait être un choix efficace pour ces patients. »

Dans la mesure où le diabète de type 2 progresse au fil du temps, il arrive que les patients traités par insuline basale ne parviennent pas à maintenir leur taux d’HbA1c cible (glycémie sanguine moyenne au cours des 2 à 3 mois qui précèdent un dosage sanguin) malgré une glycémie plasmatique à jeun bien contrôlée par insuline basale. « Chez ces patients, Lyxumia peut significativement réduire le taux d’HbA1c en réduisant principalement la glycémie postprandiale (après les repas) grâce à son action complémentaire avec l’insuline basale. Le fait de cibler à la fois la glycémie plasmatique à jeun et la glycémie postprandiale pourrait être un moyen efficace de faire baisser le taux d’HbA1c de certains patients atteints de diabète de type 2 », indique Sanofi.

Cette sous-analyse a porté sur les données de 496 patients atteints de diabète de type 2 dont la glycémie était inadéquatement contrôlée. Les résultats ont montré que l’ajout de lixisénatide à un traitement par insuline basale, avec ou sans metformine (antidiabétique oral), réduit le taux global d’HbA1c, de même que le poids et la glycémie postprandiale auto-mesurée après le petit-déjeuner, dans tous les groupes. Ces effets ont été plus importants chez les patients dont la glycémie plasmatique à jeun de référence était relativement bien contrôlée (inférieure ou égale à 6,7 mmol/l ; la glycémie plasmatique à jeun des non diabétiques est généralement de l’ordre de 5,5 mmol/l1), par rapport à ceux dont la glycémie plasmatique à jeun de référence était plus élevée (entre respectivement 6,7 et 8,9 mmol/l et plus de 8,9 mmol/l).

Lyxumia a été développé sous licence de Zealand Pharma et est approuvé en Europe dans le traitement des adultes atteints de diabète de type 2 pour le contrôle de la glycémie en association avec des hypoglycémiants oraux et/ou une insuline basale, lorsque ces médicaments, combinés à un régime alimentaire et un programme d’exercices physiques, ne permettent pas d’obtenir un contrôle adéquat de la glycémie. Lyxumia est également approuvé au Mexique, en Australie, au Japon et au Brésil dans le traitement des adultes atteints de diabète de type 2. Sanofi prévoit de déposer une nouvelle demande d’enregistrement pour lixisénatide aux États-Unis en 2015, une fois l’étude ELIXA CV terminée. Lyxumia est le nom de marque approuvé par l’Agence européenne des médicaments (EMA) et d’autres autorités de santé pour lixisénatide, l’agoniste des récepteurs du GLP-1.

* L’abstract consacré aux résultats de la sous-analyse GetGoal-L porte le titre : « Therapeutic efficacy of lixisenatide added to basal insulin is greater when FPG is well-controlled » (Efficacité thérapeutique supérieure de lixisénatide en association avec une insuline basale lorsque la glycémie plasmatique à jeun est bien contrôlée) (Vidal J, et al. [Abstract no 6, présentation orale]).

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Publié le 2 décembre 2022
Shaker : un tremplin scientifique et entrepreneurial pour les bio-innovateurs

Genopole, biocluster qui regroupe 77 entreprises de biotechnologies et 19 laboratoires académiques, lance un appel à candidatures pour son programme Shaker, tremplin pour les porteurs d’innovations biotech accueillis dès l’idée pour valider scientifiquement leur projet et le transformer en startup. 

Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Publié le 2 décembre 2022
Lancement de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé

Quest for change, réseau de cinq incubateurs d’excellence (Innovact, Quai Alpha, Rimbaud’Tech, SEMIA et The Pool) labellisés par la région, implanté sur six territoires du Grand Est, vient d’annoncer la création de Quest for health, l’incubateur du Grand Est dédié aux start-up santé. Il bénéficie de l’appui et du soutien de nombreux partenaires institutionnels en France, en Suisse, en Allemagne et à Boston (Etats-Unis), ainsi que de l’écosystème de l’innovation du Grand Est, avec en premier lieu BioValley France et SATT Conectus, partenaires du Consortium DeepEst.

Livraison de médicaments à domicile : Sanofi apporte 1 million d’euros à Livmed’s, la start-up FrenchTech

Publié le 1 décembre 2022

Sanofi vient d’annoncer sa participation comme investisseur principal à la deuxième levée de fonds de Livmed’s, à hauteur de 1 million d’euros. Start-up de la FrenchTech accompagnée par l’accélérateur Future4care, Livmed’s a conçu et développé une application mobile de service de livraison de médicaments et produits de santé pour les patients à domicile 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Publié le 1 décembre 2022
Maladie de Lyme: Valneva et Pfizer annoncent des données à six mois sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes avec leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva ont annoncé aujourd’hui des données sur la persistance des anticorps chez les enfants et les adultes six mois après une vaccination avec trois doses (aux mois 0, 2 et 6) ou deux doses (aux mois 0 et 6) de leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15. Ces données sont les premières obtenues sur la persistance des anticorps dans des populations pédiatriques pour ce candidat vaccin.

Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Publié le 1 décembre 2022
Recherche clinique : Almirall rejoint le programme européen FACILITATE

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé dans la dermatologie médicale, a annoncé sa participation au programme FACILITATE (FrAmework for ClInicaL trIal participants’ daTA reutilization for a fully Transparent and Ethical ecosystem).

Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Publié le 1 décembre 2022
Onxeo présente OX425, son deuxième candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé l’extension de son portefeuille de candidats médicaments avec OX425, le nouveau composé optimisé de la série OX400 issu de sa plateforme propriétaire PlatON™.

La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Publié le 1 décembre 2022
La Fondation Bill et Melinda Gates octroie 4 M$ à MedinCell pour développer son contraceptif injectable

Basé sur la technologie BEPO® de MedinCell, mdc-WWM pourrait être le premier produit contraceptif à combiner les caractéristiques essentielles ce qui en ferait le meilleur de sa catégorie au niveau mondial : progestatif, 6 mois d’action, injection sous-cutanée, dépôt entièrement biorésorbable, accessibilité du traitement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents