Edition du 27-01-2021

Sécu : le déficit du régime général atteint un niveau sans précédent de 20,1 milliards d’euros en 2009

Publié le mardi 16 juin 2009

Sécu : le déficit du régime général atteint un niveau sans précédent de 20,1 milliards d’euros en 2009La Commission des comptes de la sécurité sociale a présenté les comptes 2008 et les nouvelles prévisions pour 2009 du régime général. L’effet de la crise économique conduit à dégrader le déficit près de 10 milliards d’euros par rapport à l’objectif voté en loi de financement de la sécurité sociale pour 2009 pour atteindre un niveau sans précédent de 20,1 milliards d’euros.

Pour 2008, les résultats sont proches des prévisions de la loi de financement de la sécurité sociale 2009, malgré l’impact de la crise. Le déficit s’établit à 10,2 milliards d’euros. La révision à la baisse de la masse salariale (3,6% contre 4,25% estimé) s’est traduite par une diminution des recettes de plus de 1 milliard d’euros. Les dépenses, en revanche, ont été bien maîtrisées. L’ONDAM a progressé de 3,4% en 2008 après 4,2% en 2007.

En 2009, l’effet de la crise économique conduit à dégrader le déficit du régime général de près de 10 milliards d’euros par rapport à l’objectif voté en loi de financement de la sécurité sociale pour 2009. La révision à la baisse de la masse salariale (-1,25% au lieu de 2,75% en LFSS) affecte les recettes pour environ 8 milliards d’euros. L’augmentation du chômage a pour conséquence de différer la baisse des cotisations chômage et donc l’augmentation prévue des cotisations vieillesse et d’augmenter le niveau des prestations logement. Au total, l’impact de la crise est de l’ordre de 10 milliards d’euros, ce qui explique la moitié du déficit du régime général qui atteint un niveau sans précédent de 20,1 milliards d’euros.

Objectif du gouvernement : la maîtrise des dépenses
Pour le gouvernement, l‘objectif, dans ce contexte, reste la maîtrise des dépenses. Le comité d’alerte, dans son avis du 29 mai dernier, a pointé un risque de dépassement de l’ONDAM de 300 à 500 millions d’euros par rapport à l’objectif voté en loi de financement. Roselyne Bachelot et Éric Woerth ont réaffirmé leur objectif de respecter l’ONDAM voté à 3,3% par le Parlement. Des actions sont engagées avec les caisses d’assurance maladie pour juguler la progression des indemnités journalières et des frais de transports sanitaires, deux postes de dépenses en forte augmentation (respectivement +6,7% et +7,4% sur les 4 premiers mois de 2009).

 Les contrôles des « gros prescripteurs » seront ainsi renforcés. Un millier de lettres d’avertissement vont être adressées aux gros prescripteurs d’arrêts de travail. Parmi ces derniers, 150 médecins supplémentaires ne pourront plus accorder d’arrêts sans l’accord de la Sécu. La ministre de la Santé qui envisage aussi des baisses de prix de médicaments et d’actes médicaux s’est félicitée qu’en 15 jours, 600 généralistes aient signé un Capi, le contrat d’amélioration des pratiques individuelles conclu entre l’assurance-maladie et les médecins lequel prévoit une prime s’ils atteignent des objectifs de prévention, de dépistage ou de prescription de génériques.

De manière plus générale, les ministres souhaitent que le taux de réalisation des mesures de maîtrise médicalisée s’améliore nettement. Par ailleurs, afin de garantir une bonne gestion des fonds publics, l’exécution des crédits sera suivie avec attention et si certaines dotations ont été surévaluées par rapport aux besoins, elles seront révisées à la baisse dans le prochain projet de loi de financement de la sécurité sociale pour venir en atténuation de l’ONDAM 2009.

L’âge légal du départ en retraite « n’est pas une question taboue ».
Le gouvernement va lancer « dans les semaines qui viennent une concertation sur l’évolution » des avantages aux mères de famille du régime général (salariés du privé) pour leur calcul des droits à la retraite (majoration de durée d’assurance de deux ans par enfant).  Le ministre du Budget Eric Woerth, soulignant que près de 5,5 mds des 7,7 mds d’euros de déficit de la branche vieillesse, a estimé que « cela rend d’autant plus nécessaire le point d’étape que le gouvernement fera avec les partenaires sociaux en 2010, sans attendre le prochain rendez-vous des retraites ».

De son côté, le Premier ministre, François Fillon a estimé que repousser l’âge légal du départ en retraite « n’est pas une question taboue » et que le sujet « mérite un débat national » pour résoudre le problème récurrent de la Sécurité sociale. Le Premier ministre rappelle que c’est la solution choisie par certains pays européens, comme l’Allemagne. Il souligne que cette question s’imposera de toute manière l’année prochaine, dans le cadre prévu par la loi Fillon de 2003. Il attend donc de voir « ce que les partenaires sociaux vont nous proposer en 2010 comme solution pour améliorer le système français des retraites ». Pour lui, « tous les sujets sont sur la table ».








MyPharma Editions

COVID-19 : Sanofi va aider BioNTech à fabriquer son vaccin

Publié le 27 janvier 2021
COVID-19 : Sanofi va aider BioNTech à fabriquer son vaccin

Sanofi et BioNTech ont conclu aujourd’hui un accord aux termes duquel le laboratoire français prêtera son concours à la biotech allemande pour la fabrication et la fourniture de son vaccin COVID-19 qui est codéveloppé avec Pfizer. Sanofi donnera à BioNTech l’accès à son outil de production et à son savoir-faire afin de produire plus de 125 millions de doses du vaccin COVID-19 de BioNTech en Europe.

Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Publié le 26 janvier 2021
Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’AMGEN France, élue présidente de l’AGIPHARM

Le 26 janvier 2021, Corinne Blachier-Poisson, Directrice Générale d’Amgen France, devient la nouvelle Présidente de l’Agipharm (Association des Groupes Internationaux pour la Pharmacie de Recherche) pour un mandat d’un an. Elle succède ainsi à Pierre-Claude Fumoleau, ex-Président France d’AbbVie.

COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : l’Institut Pasteur arrête le développement de l’un de ses candidats vaccins

A la suite de résultats intermédiaires d’essai clinique de phase I, l’Institut Pasteur a annoncé l’arrêt du développement d’un de ses candidats vaccins, celui basé sur le virus du vaccin contre la rougeole. L’Institut Pasteur a confirmé la poursuite du développement d’autres candidats vaccins arrivés en fin de phase préclinique, et le maintien de sa forte mobilisation scientifique pour lutter contre l’épidémie de Covid-19.

Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Publié le 26 janvier 2021
Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Takeda a annoncé faire partie des 16 entreprises à avoir obtenu la certification internationale Top Employer® (Meilleur employeur) pour 2021. Takeda a non seulement reçu cette certification mondiale pour la quatrième année consécutive, elle a également été certifiée comme Top Employer dans quatre régions et 38 pays.

COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

GeNeuro, une société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), vient d’annoncer l’obtention d’un financement de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour son projet COVERI, qui vise à comprendre le rôle des protéines du rétrovirus endogène humain (HERV) dans la réponse immunitaire anormale ou les dommages neurologiques subis par d’importants sous-ensembles de patients atteints de COVID-19.

Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Publié le 26 janvier 2021
Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé un nouvel accord de collaboration conclu par Curadigm, sa filiale détenue à 100%, avec Sanofi. Curadigm a été sélectionnée dans le cadre du Sanofi iTech Award Program : son projet de recherche intégrant la technologie Nanoprimer est considéré comme une option très prometteuse pour améliorer le portefeuille de thérapies géniques en développement.

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents