Edition du 21-05-2019

Servier et Oncodesign s’allient pour explorer une nouvelle piste de recherche dans la maladie de Parkinson

Publié le mardi 12 mars 2019

Servier et Oncodesign s’allient pour explorer une nouvelle piste de recherche dans la maladie de ParkinsonServier et Oncodesign ont annoncé une collaboration stratégique de recherche et de développement d’un ou plusieurs candidats médicaments potentiels contre la maladie de Parkinson. Cette collaboration porte sur les inhibiteurs de la kinase LRRK2 issus de la plateforme Nanocyclix®, propriété d’Oncodesign, et leur action comme agents thérapeutiques potentiels contre la maladie de Parkinson. Elle s’appuie sur l’expertise complémentaire de Servier et d’Oncodesign en matière de maladies neurodégénératives et d’inhibiteurs de kinases macrocycliques.

Selon les termes de l’accord, les parties collaboreront pour mener à bien le développement du programme. Oncodesign sera en charge des activités de recherche jusqu’à la sélection de candidats précliniques notamment sur son site de recherche aux Ulis. Le financement du programme sera intégralement assuré par Servier qui dispose d’une option exclusive de licence mondiale sur le programme, exerçable dès l’obtention du statut d’IND (Investigational New Drug). Oncodesign recevra un paiement initial de 3 M€ à la signature du partenariat, ainsi que d’autres paiements d’étapes significatifs jusqu’à la validation de l’entrée en Phase 1. De plus, Oncodesign percevra un financement des activités de recherche liées au projet à hauteur de 3 M€ annuels. Au total, Servier pourrait verser à Oncodesign jusqu’à 320 M€ en paiements d’étapes, auxquels s’ajouteront des redevances.

« Ce partenariat est la consécration des choix et des investissements que nous avons réalisés au cours des 18 derniers mois pour constituer un portefeuille de candidats médicaments prometteurs issus de notre plateforme Nanocyclix®. L’industrie pharmaceutique montre aujourd’hui un vif intérêt pour identifier de nouveaux traitements contre la maladie de Parkinson, notamment autour de la kinase LRRK2 considérée comme cible à haut potentiel pour traiter cette maladie. Dans le cadre de cet accord de recherche en phase précoce, l’expertise de Servier constituera un véritable atout pour mener à bien ce programme qui pourrait conduire, à moyen terme, au développement de candidats médicaments inédits. Ce partenariat nous permet par ailleurs d’allouer nos ressources financières à l’avancement de nos trois autres programmes propriétaires, RIPK2, ALK1 et MNK1 », explique Philippe Genne, Ph.D., Président Directeur Général et fondateur d’Oncodesign.

Jan Hoflack, Ph.D., Directeur Scientifique et des Opérations d’Oncodesign, ajoute : « Aujourd’hui, les seules thérapies dont disposent les patients atteints de la maladie de Parkinson visent à soulager les symptômes de la maladie. Les inhibiteurs de LRRK2 ont le potentiel d’intervenir directement sur la progression de la maladie, avec à la clé des meilleures conditions de vie pour les patients. Cet accord avec Servier, un acteur engagé dans la recherche contre les maladies neurologiques et un partenaire historique d’Oncodesign, représente par conséquent une étape importante pour atteindre notre objectif d’apporter, via la médecine de précision, un réel bénéfice à la société ».

Christophe Thurieau, Directeur des centres de recherche de Servier, déclare : « Nous nous réjouissons de collaborer avec Oncodesign afin de servir notre objectif commun de développer un traitement pour les patients atteints de la maladie de Parkinson. Oncodesign bénéficie aujourd’hui d’une expertise différenciante grâce aux inhibiteurs de la kinase LRRK2 qui pourraient représenter une option thérapeutique de choix. Cette collaboration entre Oncodesign et Servier constitue une solide synergie entre le savoir-faire éprouvé d’une société biopharmaceutique et l’expertise d’un groupe pharmaceutique international ».

Source : Servier / Oncodesign








MyPharma Editions

Genkyotex : publication de données d’efficacité précliniques du GKT831 dans la fibrose cholestatique

Publié le 21 mai 2019
Genkyotex : publication de données d'efficacité précliniques du GKT831 dans la fibrose cholestatique

Genkyotex, société biopharmaceutique, leader des thérapies NOX, a annoncé aujourd’hui la publication de données d’efficacité précliniques du GKT831 dans la fibrose cholestatique. L’article « Activated Hepatic Stellate Cells and Portal Fibroblasts contribute to cholestatic liver fibrosis in MDR2 knockout mice » a été publié dans le Journal of Hepatology

Deinove : Anne Abriat-Hemmendinger nommée au Conseil d’administration

Publié le 21 mai 2019
Deinove : Anne Abriat-Hemmendinger nommée au Conseil d’administration

Deinove, société de biotechnologie française qui s’appuie sur une démarche d’innovation radicale pour développer des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, a annoncé que l’Assemblée générale a ratifié la nomination d’Anne Abriat-Hemmendinger comme membre du Conseil d’administration.

OSE Immunotherapeutics : accord de délivrance d’un nouveau brevet aux Etats-Unis sur OSE-127

Publié le 21 mai 2019
OSE Immunotherapeutics : accord de délivrance d’un nouveau brevet aux Etats-Unis sur OSE-127

OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’Office américain des brevets et des marques (USPTO) a octroyé l’accord de délivrance d’un nouveau brevet qui renforce la protection d’OSE-127, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R) et anticorps monoclonal humanisé ciblant le récepteur CD127, la chaîne alpha de l’IL-7R, qui induit un effet antagoniste puissant sur les lymphocytes T effecteurs, responsables de pathologies auto-immunes.

Celgene : feu vert européen pour des associations triples à base de Revlimid® et Imnovid® dans le myélome multiple

Publié le 21 mai 2019
Celgene : feu vert européen pour des associations triples à base de Revlimid® et Imnovid® dans le myélome multiple

Celgene vient d’annoncer dans un communiqué que la Commission Européenne a donné son feu vert pour deux triplettes à base de deux IMIDs® de Celgene : REVLIMID® (lénalidomide) et IMNOVID® (pomalidomide), dans le traitement du myélome multiple. Partager la publication « Celgene : feu vert européen pour des associations triples à base de Revlimid® et Imnovid® dans le myélome […]

GSK France : plusieurs nominations au sein de son Comité de Direction

Publié le 20 mai 2019

Le Laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) France vient d’annoncer plusieurs évolutions récentes au sein de son Comité de Direction dont la nomination de Jean-Yves Lecoq au poste de Directeur des Affaires Economiques et Gouvernementales et de la Communication.

Novartis lance Biome Paris, son premier laboratoire d’innovation digitale en Europe

Publié le 20 mai 2019
Novartis lance Biome Paris, son premier laboratoire d’innovation digitale en Europe

Après avoir lancé le premier Biome à San Francisco en novembre 2018, Novartis a choisi la France pour déployer son premier laboratoire d’innovation digitale en Europe, Biome Paris. Biome Paris est un catalyseur qui permettra d’apporter des solutions concrètes pour les patients, en conjuguant technologie, données et science.

Servier inaugure son nouveau siège américain à Boston

Publié le 17 mai 2019
Servier inaugure son nouveau siège américain à Boston

Servier Pharmaceuticals, la filiale américaine du laboratoire pharmaceutique Servier, a annoncé le 9 mai l’ouverture officielle de son siège américain. L’entreprise étend ainsi sa présence mondiale et franchit une étape supplémentaire pour confirmer sa place d’acteur reconnu de l’industrie pharmaceutique. Aux États-Unis, l’oncologie sera une priorité pour Servier ; d’autres aires thérapeutiques et besoins médicaux seront ciblés par la suite.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents