Edition du 15-09-2019

Servier et Poietis collaborent sur un projet de bio-impression 4D de tissus hépatiques

Publié le jeudi 20 septembre 2018

Servier et Poietis collaborent sur un projet de bio-impression 4D de tissus hépatiquesLe laboratoire pharmaceutique Servier et Poietis, une société de biotechnologie française spécialisée dans la production de tissus vivants bio-imprimés, viennent de signer un partenariat scientifique portant sur l’utilisation de la technologie de bio-impression 4D de Poietis pour le développement et la production de tissus hépatiques.

Ce partenariat vise à améliorer la détection, dès la phase d’essais précliniques, des lésions hépatiques d’origine médicamenteuse, faits assez rares (1) mais qui peuvent entraîner des conséquences graves pour les patients. Ce potentiel hépatotoxique (2) est mal détecté par les modèles précliniques actuels. Au-delà des modèles animaux, divers modèles de cultures de cellules humaines sont disponibles, mais la plupart manquent de longévité et de complexité, ce qui limite leur utilité en toxicologie. La technologie de bio-impression 4D de Poietis apparaît comme l’une des technologies innovantes qui peuvent aider à surmonter ces limites.

Ce projet repose sur la reproduction d’un nouveau tissu hépatique humain bio-imprimé complexe avec des lignées de cellules hépatiques humaines et des cellules immunocompétentes dans une architecture définie afin d’imiter in vitro le tissu hépatique humain.

« Ce projet permettra de faire progresser notre compréhension des mécanismes d’hépato-toxicité et d’offrir des tests pour détecter, le plus tôt possible, d’éventuels effets délétères lors du développement de nos médicaments », a déclaré Nancy Claude, Directeur de la Sécurité non clinique chez Servier. « On peut s’attendre ainsi à une réduction des effets indésirables hépatiques chez les patients dès la phase de tests cliniques ».

« La possibilité qu’offre cette nouvelle technologie d’inclure différents types cellulaires au sein d’une matrice extracellulaire, va permettre de recréer un véritable micro-tissu dans lequel il sera possible d’étudier in vitro les phénomènes de réponse inflammatoire et de remodelage tissulaire », précise Hélène Aerts, responsable de la plateforme in vitro de Biologie Servier.

« Nous sommes ravis d’annoncer ce partenariat avec Servier. Leur équipe en charge de la sécurité non-clinique est très compétente sur tous les outils de toxicologie in vitro. Le fait de nous avoir sélectionnés comme partenaire dans le cadre de leur prospection de nouveaux modèles cellulaires et nouvelles techniques est très satisfaisant. Les développements envisagés vont en effet vers plus de précision et des besoins applicatifs où le contrôle de la morphogenèse et la standardisation sont essentiels», a commenté Bruno Brisson, Directeur Général et Directeur d’Affaires de Poietis.

« Ce partenariat pluri-annuel sur le développement de tissus hépatiques par bio-impression marque une étape importante pour le déploiement de la bio-impression 4D dans le domaine pharmaceutique. Suivant la mise en place de la collaboration avec KUL (3) sur la bio-impression de cartilage pour la réparation tissulaire, ce nouveau partenariat scientifique avec les laboratoires Servier s’inscrit dans la stratégie de Poietis qui vise à étendre les applications de sa technologie en dehors des premières applications en dermo-cosmétique », a ajouté le Dr Fabien Guillemot, Président et Directeur Scientifique de Poietis.

¹ i – Chen et Al, Journal of Hepatology 2015 vol. 63 j 503–514
2 L’hépatotoxicité est définie comme le pouvoir qu’a une substance de provoquer des dommages au foie.
[3] Katholieke Universiteit Leuven, une université néerlandophone belge dont le siège est à Louvain

Source : Servier








MyPharma Editions

Noxxon : recrutement des patients dans l’essai de phase I/II combinant NOX-A12 et radiothérapie dans le cancer du cerveau

Publié le 13 septembre 2019
Noxxon : recrutement des patients dans l'essai de phase I/II combinant NOX-A12 et radiothérapie dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral, a annoncé le début du recrutement de patients nouvellement diagnostiqués d’un cancer du cerveau dans un essai clinique de phase I/II associant le NOX-A12, un inhibiteur du CXCL12, à la radiothérapie.

VBI Vaccines : phase 2a de l’évaluation clinique de son candidat-vaccin contre le cancer associé au système d’adjuvants AS01B de GSK

Publié le 13 septembre 2019
VBI Vaccines : phase 2a de l'évaluation clinique de son candidat-vaccin contre le cancer associé au système d'adjuvants AS01B de GSK

VBI Vaccines, une société biopharmaceutique qui développe des vaccins de nouvelle génération en immuno-oncologie et contre les maladies infectieuses, a annoncé qu’elle allait collaborer avec GlaxoSmithKline (GSK) pour évaluer cliniquement l’association du VBI-1901, vaccin immunothérapeutique de VBI contre le cancer, et du système d’adjuvants AS01B, propriété exclusive de GSK.

Invectys conclut un accord de recherche avec Personalis

Publié le 12 septembre 2019
Invectys conclut un accord de recherche avec Personalis

Personalis, société spécialisée en génomique du cancer, vient de signer un accord de recherche avec Invectys, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de thérapies innovantes en immuno-oncologie. Selon les termes de cet accord, Personalis va fournir de nouvelles signatures d’immunogénétique tumorale afin de faciliter la découverte de biomarqueurs chez des patients atteints de leucémie lymphoïde chronique (LLC), inclus dans un essai clinique de phase II.

Inotrem lève 39 M€ pour développer des traitements innovants dans l’immunothérapie

Publié le 12 septembre 2019
Inotrem lève 39 M€ pour développer des traitements innovants dans l’immunothérapie

Inotrem, une société de biotechnologie spécialisée dans le contrôle de la réponse immunitaire lors de maladies inflammatoires aigües et chroniques, vient d’annoncer avoir levé 39 millions d’euros lors d’un tour de financement de série B, mené par l’investisseur de renommée mondiale Morningside Venture, rejoint par Invus avec la participation des investisseurs historiques Andera Partners, Sofinnova Partners et BiomedInvest.

Daiichi Sankyo : recrutement de patients terminé pour l’essai mondial CLEAR Cardiovascular Outcomes portant sur l’acide bempédoïque

Publié le 12 septembre 2019
Daiichi Sankyo : recrutement de patients terminé pour l'essai mondial CLEAR Cardiovascular Outcomes portant sur l'acide bempédoïque

Daiichi Sankyo vient d’annoncer la finalisation du recrutement des patients participant à l’essai CLEAR Cardiovascular Outcomes. Cet essai sert à évaluer si le traitement par acide bempédoïque réduit le risque d’événements cardiovasculaires chez les patients atteints – ou présentant un risque élevé – de maladie cardiovasculaire, et possédant des antécédents d’événements indésirables avec les statines limitant l’utilisation ou la dose d’une thérapie par statines.

Co-Immune : l’intelligence collective face aux enjeux contemporains de la vaccination

Publié le 12 septembre 2019
Co-Immune : l’intelligence collective face aux enjeux contemporains de la vaccination

L’ONG Just One Giant Lab (JOGL), nouvelle plateforme de recherche et d’innovation ouverte et participative, lancera officiellement le programme « Co-Immune », le 14 septembre 2019, avec le soutien de Sanofi. Ce programme vise à relever les défis contemporains liés à la vaccination en s’appuyant sur l’intelligence collective, le numérique et l’open data. La soirée de lancement officiel sera ouverte au public et se déroulera au Centre de Recherches Interdisciplinaires (CRI), à Paris, de 18h à 21h.

Maladies auto-immunes : Domain Therapeutics investit dans Ermium Therapeutics

Publié le 11 septembre 2019
Maladies auto-immunes : Domain Therapeutics investit dans Ermium Therapeutics

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la découverte et le développement de nouvelles molécules thérapeutiques ciblant les récepteurs transmembranaires pour des indications en neurologie, oncologie et maladies rares, a annoncé aujourd’hui qu’elle investira jusqu’à 3 millions d’euros dans Ermium Therapeutics.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents