Edition du 28-09-2020

Sondage de la CSMF : les médecins hostiles à la réforme du système de santé

Publié le jeudi 20 novembre 2008

L’enquête de la CSMF et de l’institut CSA tente de faire le  point sur l’état d’esprit des médecins libéraux face aux réformes du système de santé. Pour le premier syndicat médical français, pas de doute : « les médecins libéraux sont actuellement très hostiles aux réformes en cours et en particulier au projet de loi Hôpital, patients, santé, territoire ».

 

Cette étude, a été réalisée par l’institut CSA auprès d’un échantillon national représentatif de 501 médecins libéraux, spécialistes et généralistes du 30 octobre au 7 novembre 2008.

Concernant leur adhésion aux mesures ou projets, les médecins à près de 70% soutiennent la maîtrise médicalisée. En revanche les filières de soins suscitent un rejet unanime des spécialistes à 83 % contre 72 % pour les généralistes.  Les généralistes pour leur part se montrent particulièrement opposés aux mesures de déremboursement et particulièrement aux franchises médicales proposées par le gouvernement. 61 % des généralistes sont opposés aux franchises médicales contre 49 % pour les spécialistes.

Le transfert de certains actes médicaux à d’autres professions de santé n’est quant à lui approuvé que par une courte majorité de médecins, seulement 55 % d’entre eux y sont favorables. Ce sont particulièrement les généralistes ainsi que les médecins exerçant en milieu rural dans les communes de moins de 2 000 habitants qui sont majoritairement favorables à ces transferts (60 et 68 %).

Oui à l’exercice en cabinet pluridisciplinaire
L’exercice en cabinet pluridisciplinaire recueille la faveur de 77 % des médecins. Ce type d’exercice est plébiscité à 92 % chez les moins de 40 ans, c’est un des enseignements majeurs de ce sondage. A noter qu’il s’agit de cabinets pluridisciplinaires et non des maisons de santé publiques.

 
Favorables à la permanence des soins obligatoire
La PDS obligatoire est approuvée par trois médecins sur cinq. 58 % des médecins libéraux sont favorables à l’instauration d’une PDS obligatoire. Les médecins franciliens sont  majoritairement opposés à une PDS obligatoire, à contrario 70% des médecins en zone rurale et exerçant en secteur 2 sont quant à eux favorables à la mise en place d’une PDS obligatoire.

 
 Bonne opinion des actions d’accompagnement des Caisses 
Les mesures prises par l’assurance maladie sont globalement bien accueillies et tout particulièrement les programmes d’accompagnement des maladies chroniques de type Sophia par exemple qui recueille 84 % d’avis favorable Les entretiens confraternels recueillent 66 % d’avis favorable et enfin la visite des délégués de l’assurance maladie, les DAM, sont accueillies favorablement d’une courte majorité à 51 % d’avis favorable.

 

Opposition aux contrats individuels et aux mesures sur  la démographie
Concernant le projet de mise en place d’un contrat individuel, les médecins sont vent debout contre cette hypothèse qui recueille 72 % d’avis défavorable. L’analyse des mesures concernant la démographie médicale montre que les médecins sont favorables à 90 % aux mesures instaurant des incitations à l’installation pour les zones sous médicalisées. En revanche, le contrat de solidarité obligatoire qui obligerait les médecins installés en zone surdotées à aider leurs confrères installés dans les zones sous médicalisées est loin de faire l’unanimité puisqu’il rencontre 66 % d’opposition chez l’ensemble des médecins libéraux.

 

Une rémunération fondée sur le paiement à l’acte
Concernant les modes de rémunération le paiement à l’acte reste largement majoritaire pour 76 % des médecins libéraux qui considèrent à 72 % que le paiement doit être effectué par le patient lui-même contre 22 % qui préfèrent le tiers payant.

 

« Les médecins n’adhèrent pas à la reforme HPST qu’ils jugent étatiste »
Concernant le projet de loi Hôpital Patients Santé et Territoire, les médecins sont à 48 % défavorables à cette réforme contre seulement 32 % de favorables (20 % ne se prononcent pas). La raison pour laquelle ils n’y sont pas favorables c’est qu’ils voient dans ce projet de loi une étatisation du système de santé pour (64 %).

 

« Les médecins ont perdu confiance dans le gouvernement »
L’image des acteurs politiques en matière de santé est plutôt négative. L’action du Président de la République est considérée comme négative pour 49 % des médecins libéraux alors que 35 % seulement la considèrent positive, tandis que 50 % des médecins libéraux, avec une tendance plus marquée chez les médecins spécialistes, considèrent comme négative l’action de la ministre de la santé contre seulement 37% de bonne opinion. Conclusion, le gouvernement, enfin les dirigeants politiques ont perdu la côte auprès des médecins libéraux.
Pour plus d’informations, consulter les résultats de l’enquête








MyPharma Editions

Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Publié le 25 septembre 2020
Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Gustave Roussy est le 5e meilleur hôpital spécialisé en cancérologie au monde et 1er hors Etats-Unis d’après le magazine Newsweek. Ce classement souligne la reconnaissance internationale de l’excellence des soins et de la puissance de la recherche déployées par l’Institut. C’est aussi l’assurance pour les patients de savoir qu’ils peuvent bénéficier, en France, des meilleurs soins et d’une recherche clinique des plus performantes.

Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Publié le 25 septembre 2020
Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé avoir réalisé la première visite du premier patient pour ELATIVE, l’essai clinique pivot international de Phase 3 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Publié le 25 septembre 2020
Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Ipsen vient d’annoncer la nomination de Philippe Lopes-Fernandes en qualité de Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer, à compter du 1er octobre 2020. Basé à Cambridge (Massachusetts, États-Unis), il sera responsable de toute l’activité business développement et gestion des partenariats. Il reportera directement à David Loew, Directeur général d’Ipsen, et sera membre de l’Executive Leadership Team.

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020
Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d'euros dans le Puy-de-Dôme

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Publié le 24 septembre 2020
Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Fondée en 2017, cette jeune société française spécialisée dans le domaine des compléments alimentaires vient de réaliser une levée de fonds de près de 4 millions d’euros auprès de la société d’investissement Creadev. En proposant aux consommateurs des produits de qualité supérieure, Nutri&Co affiche son ambition de devenir une des marques leaders du secteur européen des nutraceutiques. Un marché évalué à près de 16 milliards d’euros.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents