Edition du 19-10-2021

Sondage de la CSMF : les médecins hostiles à la réforme du système de santé

Publié le jeudi 20 novembre 2008

L’enquête de la CSMF et de l’institut CSA tente de faire le  point sur l’état d’esprit des médecins libéraux face aux réformes du système de santé. Pour le premier syndicat médical français, pas de doute : « les médecins libéraux sont actuellement très hostiles aux réformes en cours et en particulier au projet de loi Hôpital, patients, santé, territoire ».

 

Cette étude, a été réalisée par l’institut CSA auprès d’un échantillon national représentatif de 501 médecins libéraux, spécialistes et généralistes du 30 octobre au 7 novembre 2008.

Concernant leur adhésion aux mesures ou projets, les médecins à près de 70% soutiennent la maîtrise médicalisée. En revanche les filières de soins suscitent un rejet unanime des spécialistes à 83 % contre 72 % pour les généralistes.  Les généralistes pour leur part se montrent particulièrement opposés aux mesures de déremboursement et particulièrement aux franchises médicales proposées par le gouvernement. 61 % des généralistes sont opposés aux franchises médicales contre 49 % pour les spécialistes.

Le transfert de certains actes médicaux à d’autres professions de santé n’est quant à lui approuvé que par une courte majorité de médecins, seulement 55 % d’entre eux y sont favorables. Ce sont particulièrement les généralistes ainsi que les médecins exerçant en milieu rural dans les communes de moins de 2 000 habitants qui sont majoritairement favorables à ces transferts (60 et 68 %).

Oui à l’exercice en cabinet pluridisciplinaire
L’exercice en cabinet pluridisciplinaire recueille la faveur de 77 % des médecins. Ce type d’exercice est plébiscité à 92 % chez les moins de 40 ans, c’est un des enseignements majeurs de ce sondage. A noter qu’il s’agit de cabinets pluridisciplinaires et non des maisons de santé publiques.

 
Favorables à la permanence des soins obligatoire
La PDS obligatoire est approuvée par trois médecins sur cinq. 58 % des médecins libéraux sont favorables à l’instauration d’une PDS obligatoire. Les médecins franciliens sont  majoritairement opposés à une PDS obligatoire, à contrario 70% des médecins en zone rurale et exerçant en secteur 2 sont quant à eux favorables à la mise en place d’une PDS obligatoire.

 
 Bonne opinion des actions d’accompagnement des Caisses 
Les mesures prises par l’assurance maladie sont globalement bien accueillies et tout particulièrement les programmes d’accompagnement des maladies chroniques de type Sophia par exemple qui recueille 84 % d’avis favorable Les entretiens confraternels recueillent 66 % d’avis favorable et enfin la visite des délégués de l’assurance maladie, les DAM, sont accueillies favorablement d’une courte majorité à 51 % d’avis favorable.

 

Opposition aux contrats individuels et aux mesures sur  la démographie
Concernant le projet de mise en place d’un contrat individuel, les médecins sont vent debout contre cette hypothèse qui recueille 72 % d’avis défavorable. L’analyse des mesures concernant la démographie médicale montre que les médecins sont favorables à 90 % aux mesures instaurant des incitations à l’installation pour les zones sous médicalisées. En revanche, le contrat de solidarité obligatoire qui obligerait les médecins installés en zone surdotées à aider leurs confrères installés dans les zones sous médicalisées est loin de faire l’unanimité puisqu’il rencontre 66 % d’opposition chez l’ensemble des médecins libéraux.

 

Une rémunération fondée sur le paiement à l’acte
Concernant les modes de rémunération le paiement à l’acte reste largement majoritaire pour 76 % des médecins libéraux qui considèrent à 72 % que le paiement doit être effectué par le patient lui-même contre 22 % qui préfèrent le tiers payant.

 

« Les médecins n’adhèrent pas à la reforme HPST qu’ils jugent étatiste »
Concernant le projet de loi Hôpital Patients Santé et Territoire, les médecins sont à 48 % défavorables à cette réforme contre seulement 32 % de favorables (20 % ne se prononcent pas). La raison pour laquelle ils n’y sont pas favorables c’est qu’ils voient dans ce projet de loi une étatisation du système de santé pour (64 %).

 

« Les médecins ont perdu confiance dans le gouvernement »
L’image des acteurs politiques en matière de santé est plutôt négative. L’action du Président de la République est considérée comme négative pour 49 % des médecins libéraux alors que 35 % seulement la considèrent positive, tandis que 50 % des médecins libéraux, avec une tendance plus marquée chez les médecins spécialistes, considèrent comme négative l’action de la ministre de la santé contre seulement 37% de bonne opinion. Conclusion, le gouvernement, enfin les dirigeants politiques ont perdu la côte auprès des médecins libéraux.
Pour plus d’informations, consulter les résultats de l’enquête








MyPharma Editions

AB Science : autorisation de l’ANSM pour initier une étude avec la molécule AB8939 dans le traitement de la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 19 octobre 2021

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM d’initier une étude clinique de Phase I/II (AB18001) évaluant la molécule AB8939 chez les patients atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire. Cette autorisation intervient quelques semaines seulement après avoir reçu une autorisation similaire de l’autorité de santé canadienne [1].

Noxxon annonce l’expansion prévue de l’essai de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 19 octobre 2021
Noxxon annonce l'expansion prévue de l'essai de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement des traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé les plans d’expansion de son étude clinique de phase 1/2 en cours sur NOX-A12 en association avec la radiothérapie chez les patients atteints de glioblastome (cancer du cerveau).

Abivax rapporte d’excellents résultats d’efficacité à long terme dans l’étude de maintenance de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 19 octobre 2021
Abivax rapporte d’excellents résultats d’efficacité à long terme dans l’étude de maintenance de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, rapporte les nouveaux résultats de son étude de maintenance de phase 2b en ouvert pour le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH) avec une administration quotidienne de 50 mg d’ABX464 par voie orale.

Pharnext : les données de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A publiées dans l’Orphanet Journal of Rare Diseases

Publié le 19 octobre 2021

Pharnext, société biopharmaceutique à un stade clinique avancé, pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovantes basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle exploitant sa plateforme de PLEOTHERAPY(TM), a annoncé la publication des données de la première étude clinique de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (« CMT1A »), l’essai PLEO-CMT, dans l’Orphanet Journal of Rare Disease (« OJRD »).

Lysogene annonce une présentation de son programme LYS- GM101 à l’occasion de L’ESGCT 2021

Publié le 19 octobre 2021
Lysogene annonce une présentation de son programme LYS- GM101 à l’occasion de L’ESGCT 2021

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé qu’elle fera une présentation orale à l’occasion de la conférence annuelle virtuelle de l’ESGCT 2021 sur son candidat-médicament de thérapie génique LYS-GM101 dans la gangliosidose à GM1.

Maladies génétiques : Qarnot et l’Institut Imagine démarrent des collaborations pour optimiser la puissance de calcul et accélérer la recherche

Publié le 19 octobre 2021
Maladies génétiques : Qarnot et l’Institut Imagine démarrent des collaborations pour optimiser la puissance de calcul et accélérer la recherche

Chaque année, Qarnot choisit une grande cause en mettant gratuitement de la puissance de calcul à la disposition d’associations ou de laboratoires de recherche. En 2021, Qarnot a choisi de soutenir l’Institut Imagine, premier centre de recherche, d’enseignement et de soins dédié aux maladies génétiques, sur le campus de l’Hôpital Necker-Enfants malades.

Ipsen et Accent Therapeutics signent un accord exclusif de collaboration mondiale

Publié le 18 octobre 2021
Ipsen et Accent Therapeutics signent un accord exclusif de collaboration mondiale

Ipsen et Accent Therapeutics ont signé un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du programme METTL3 d’Accent. Cette collaboration avec Accent Therapeutics complète les partenariats annoncés dernièrement et soutient la stratégie d’expansion d’Ipsen dans les hémopathies malignes, avec un accent particulier sur la leucémie myéloïde aiguë.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents