Edition du 15-11-2018

Transgene et Randox vont développer une nouvelle génération de virus oncolytiques multifonctionnels

Publié le mardi 3 octobre 2017

Transgene et Randox vont développer une nouvelle génération de virus oncolytiques multifonctionnelsTransgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies basées sur des vecteurs viraux, et Randox, société de diagnostics in vitro basée au Royaume-Uni, ont annoncé la signature d’un accord de collaboration pour combiner leurs technologies afin de développer des immunothérapies oncolytiques multifonctionnelles.

Cette collaboration a pour objectif de concevoir, grâce à la plateforme brevetée de Transgene, Invir.IOTM, des virus oncolytiques de nouvelle génération, qui intégreront un ou plusieurs SdAb (anticorps à domaine unique, single-domain antibody) de Randox. Les immunothérapies résultant de cette collaboration combineront les effets des virus oncolytiques avec les propriétés des SdAb vectorisés, qui seront exprimés directement dans le micro-environnement tumoral, afin de lever l’immunosuppression des tumeurs solides.

Selon les termes du contrat, Transgene développera des virus oncolytiques innovants contre les cancers, en utilisant sa souche brevetée de Vaccinia virus (TK-, RR-), ainsi que son expertise en ingénierie moléculaire et en recherche translationnelle. Cette souche virale dispose de propriétés oncolytiques optimisées., L’importante capacité de son génome est un autre atout différenciant de cette souche virale, car elle permet l’expression de plusieurs armements anticancers (modalités thérapeutiques) dans la tumeur, où le virus se réplique. Randox apporte son expertise en ingénierie des anticorps et une collection de SdAb qui continue de s’enrichir en nouveaux agents d’immunothérapie. Ces SdAb, qui seront vectorisés pour devenir des armements anticancers, ont le potentiel de moduler la réponse immunitaire du patient et d’avoir une forte synergie avec la plateforme oncolytique de Transgene.

La technologie Invir.IOTM est une approche efficace pour cibler les voies de signalisation immunosuppressives directement dans le micro-environnement tumoral. En y exprimant un ou plusieurs SdAb, cette technologie permet d’optimiser une efficacité des agents thérapeutiques encodés tout en réduisant les effets secondaires associés, qui peuvent être constatés lors d’administration par voie systémique.

Les virus oncolytiques de nouvelle génération qui résulteront de cette collaboration ont le potentiel d’être significativement plus efficaces que la combinaison d’agents administrés seuls. Transgene a déjà apporté la preuve de concept préclinique de l’efficacité supérieure, en termes de survie globale, d’un Vaccinia virus oncolytique portant une séquence codant pour un anti-PD1 par rapport à la combinaison d’agents seuls.

Eric Quéméneur, Directeur Général Adjoint, Directeur Recherche et Développement de Transgene, explique : « Nous sommes heureux de collaborer avec Randox. Sa bibliothèque de SdAb dirigés contre des cibles majeures en immuno-oncologie représente une excellente opportunité de démontrer l’important potentiel de la plateforme Invir.IOTM. Nous sommes impatients de travailler avec eux et de générer de nouveaux candidats produits innovants qui combinent les mérites des immunothérapies oncolytiques reposant sur des approches virales avec l’expression locale de modalités thérapeutiques. Nous sommes convaincus que l’expression ciblée d’agents thérapeutiques, y compris des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire, potentialisera le micro-environnement tumoral et ouvre la voie au développement d’une large gamme de traitements innovants contre le cancer ».

Source : Transgene








MyPharma Editions

Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Publié le 15 novembre 2018
Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Ipsen a annoncé aujourd’hui que la Commission Européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40, 60 mg en monothérapie dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) chez les adultes antérieurement traités par sorafénib. Cette décision va permettre l’accès au marché de Cabometyx® (cabozantinib) pour cette indication dans les 28 états membres de l’Union européenne, ainsi qu’en Norvège et en Islande.

Maladies rares et neurodégénératives : Servier soutient le projet de recherche d’une startup américaine

Publié le 14 novembre 2018

Le laboratoire Servier et LabCentral, célèbre incubateur américain de startups innovantes dans le domaine des sciences de la vie, ont annoncé l’attribution du Golden Ticket 2018 (Ticket d’or) à Amathus Therapeutics, une jeune pousse engagée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives, telles que la maladie de Parkinson, et les troubles rares de stockage lysosomal.

Médicaments : 8 Français sur 10 ont confiance

Publié le 14 novembre 2018

Ipsos vient de publier les résultats de la 8e vague de l’Observatoire sociétal du médicament* du Leem. L’enquête dresse un bilan contrasté entre, d’un côté un regain de confiance dans le médicament et dans la place qu’occupent les entreprises du médicament au sein du système de santé, et d’un autre côté une détérioration des items […]

Alizé Pharma 3 : arrivée de Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer

Publié le 14 novembre 2018
Alizé Pharma 3 : arrivée de Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer

Alizé Pharma 3, une société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques pour le traitement de maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé aujourd’hui l’arrivée d’une personne clé dans son équipe de direction et la structuration de son portefeuille de produits pour accompagner son ambition de devenir un leader mondial dans le domaine des maladies rares.

Stallergenes Greer : feu vert de la FDA pour l’extension aux États-Unis de l’indication d’Oralair®

Publié le 14 novembre 2018
Stallergenes Greer : feu vert de la FDA pour l’extension aux États-Unis de l’indication d’Oralair®

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a obtenu l’autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) pour l’extension aux États-Unis de l’indication thérapeutique d’Oralair® (extraits allergéniques de pollens de flouve odorante, dactyle, ivraie, pâturin des prés et fléole des prés), comprimé sublingual d’immunothérapie allergénique, aux patients âgés de cinq à neuf ans souffrant de rhinite allergique due aux pollens de graminées.

Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Publié le 13 novembre 2018
Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Dans un contexte médiatique actif concernant l’homéopathie, les laboratoires homéopathiques ont souhaité faire un état des lieux à date du rapport des Français aux médicaments homéopathiques. Ainsi, selon le sondage Ipsos – Weleda/Lehning/Boiron*, 74% des utilisateurs jugent les médicaments homéopathiques efficaces et 74% sont opposés à l’arrêt du remboursement des médicaments homéopathiques.

ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

Publié le 13 novembre 2018
ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans la recherche et le développement de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé la finalisation de l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat pnt-ASIT+™. Ceux-ci seront utilisés lors des premiers essais cliniques de phase I/II pour le traitement de patients allergiques à l’arachide.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions