Edition du 28-02-2021

Transgene et Randox vont développer une nouvelle génération de virus oncolytiques multifonctionnels

Publié le mardi 3 octobre 2017

Transgene et Randox vont développer une nouvelle génération de virus oncolytiques multifonctionnelsTransgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies basées sur des vecteurs viraux, et Randox, société de diagnostics in vitro basée au Royaume-Uni, ont annoncé la signature d’un accord de collaboration pour combiner leurs technologies afin de développer des immunothérapies oncolytiques multifonctionnelles.

Cette collaboration a pour objectif de concevoir, grâce à la plateforme brevetée de Transgene, Invir.IOTM, des virus oncolytiques de nouvelle génération, qui intégreront un ou plusieurs SdAb (anticorps à domaine unique, single-domain antibody) de Randox. Les immunothérapies résultant de cette collaboration combineront les effets des virus oncolytiques avec les propriétés des SdAb vectorisés, qui seront exprimés directement dans le micro-environnement tumoral, afin de lever l’immunosuppression des tumeurs solides.

Selon les termes du contrat, Transgene développera des virus oncolytiques innovants contre les cancers, en utilisant sa souche brevetée de Vaccinia virus (TK-, RR-), ainsi que son expertise en ingénierie moléculaire et en recherche translationnelle. Cette souche virale dispose de propriétés oncolytiques optimisées., L’importante capacité de son génome est un autre atout différenciant de cette souche virale, car elle permet l’expression de plusieurs armements anticancers (modalités thérapeutiques) dans la tumeur, où le virus se réplique. Randox apporte son expertise en ingénierie des anticorps et une collection de SdAb qui continue de s’enrichir en nouveaux agents d’immunothérapie. Ces SdAb, qui seront vectorisés pour devenir des armements anticancers, ont le potentiel de moduler la réponse immunitaire du patient et d’avoir une forte synergie avec la plateforme oncolytique de Transgene.

La technologie Invir.IOTM est une approche efficace pour cibler les voies de signalisation immunosuppressives directement dans le micro-environnement tumoral. En y exprimant un ou plusieurs SdAb, cette technologie permet d’optimiser une efficacité des agents thérapeutiques encodés tout en réduisant les effets secondaires associés, qui peuvent être constatés lors d’administration par voie systémique.

Les virus oncolytiques de nouvelle génération qui résulteront de cette collaboration ont le potentiel d’être significativement plus efficaces que la combinaison d’agents administrés seuls. Transgene a déjà apporté la preuve de concept préclinique de l’efficacité supérieure, en termes de survie globale, d’un Vaccinia virus oncolytique portant une séquence codant pour un anti-PD1 par rapport à la combinaison d’agents seuls.

Eric Quéméneur, Directeur Général Adjoint, Directeur Recherche et Développement de Transgene, explique : « Nous sommes heureux de collaborer avec Randox. Sa bibliothèque de SdAb dirigés contre des cibles majeures en immuno-oncologie représente une excellente opportunité de démontrer l’important potentiel de la plateforme Invir.IOTM. Nous sommes impatients de travailler avec eux et de générer de nouveaux candidats produits innovants qui combinent les mérites des immunothérapies oncolytiques reposant sur des approches virales avec l’expression locale de modalités thérapeutiques. Nous sommes convaincus que l’expression ciblée d’agents thérapeutiques, y compris des inhibiteurs de points de contrôle immunitaire, potentialisera le micro-environnement tumoral et ouvre la voie au développement d’une large gamme de traitements innovants contre le cancer ».

Source : Transgene








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents