Edition du 09-12-2022

Transgene : résultat positif de l’analyse intermédiaire de l’essai de Phase II évaluant TG4001 + Avelumab vs Avelumab seul dans les cancers anogénitaux HPV-positifs

Publié le jeudi 3 novembre 2022

Transgene : résultat positif de l’analyse intermédiaire de l’essai de Phase II évaluant TG4001 + Avelumab vs Avelumab seul dans les cancers anogénitaux HPV-positifsTransgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé que suite à une analyse intermédiaire de son essai de Phase II randomisé et contrôlé comparant TG4001 en combinaison avec avelumab à avelumab en monothérapie dans le traitement des cancers anogénitaux HPV16-positifs (NCT : 03260023), le comité indépendant de revue des données (IDMC – independent data monitoring committee) a recommandé la poursuite de l’étude.

Sur la base de signaux positifs observés lors de l’analyse intermédiaire, 66 patients supplémentaires seront randomisés dans l’essai, pour atteindre un total de 120 patients évaluables dans l’essai, contre 150 patients communiqués initialement. Transgene prévoit de randomiser le dernier patient de l’essai au premier semestre 2024.

Hedi Ben Brahim, Directeur Général, et le Dr Maud Brandely, Directrice Affaires Médicales (CMO), MD, PhD, organiseront une conférence téléphonique à l’intention des analystes et des investisseurs pour présenter l’analyse intermédiaire à 18 h CET aujourd’hui (voir détails ci-dessous).

L’étude de Phase II évalue TG4001, un vaccin thérapeutique anticancéreux expérimental, en combinaison avec avelumab, par rapport à avelumab en monothérapie, chez des patients atteints de tumeurs anogénitales HPV16-positives sans métastases hépatiques, grâce à une collaboration avec l’alliance formée par Merck KGaA, Darmstadt, Allemagne, et Pfizer, qui fournissent avelumab.

« Nous sommes très heureux des résultats de cette analyse intermédiaire », déclare Hedi Ben Brahim, Directeur Général de Transgene. « La recommandation de l’IDMC de poursuivre l’étude renforce notre confiance dans TG4001, à la suite des données prometteuses de notre précédente étude de Phase Ib/II. Ceci nous permet également de réduire le nombre de patients randomisés dans cet essai. Nous sommes impatients de finaliser cet essai au premier semestre 2024 et de communiquer les résultats de cette étude dès qu’ils seront disponibles. Nous pensons qu’avec des résultats finaux positifs dans cet essai nous pourrions lancer un essai à visée d’enregistrement permettant de confirmer le bénéfice de notre vaccin thérapeutique TG4001, qui a pour ambition d’apporter une nouvelle solution à des patients disposant actuellement d’options thérapeutiques très limitées. »

L’analyse intermédiaire a été déclenchée, selon le protocole, par un nombre prédéfini d’événements de survie sans progression. Sur la base des résultats intermédiaires, l’objectif de l’IDMC était de fournir une recommandation sur la poursuite de l’essai et sur la taille finale de l’échantillon de patients. Une approche de modélisation adaptative a été utilisée pour réestimer la taille de l’échantillon.
À ce jour, le traitement a été bien toléré. Les effets indésirables sont conformes aux observations précédentes faites dans l’essai de Phase Ib/II.

TG4001 est conçu à partir d’un vecteur viral MVA (Modified Vaccinia Ankara) qui a été modifié afin d’exprimer les antigènes E6 et E7 du virus HPV16, et l’interleukine-2 (IL-2). Il a été élaboré pour réveiller le système immunitaire spécifiquement contre les cellules présentant ces antigènes (cellules retrouvées dans les tumeurs liées au HPV), et pour induire une réponse cellulaire immunitaire spécifique contre ces cellules cancéreuses.

L’objectif de l’essai de Phase II est de montrer la supériorité de TG4001 + avelumab vis-à-vis d’avelumab en monothérapie

L’essai inclut des patients aux États-Unis et en Europe (France et Espagne). Il se focalise sur des patients présentant des cancers anogénitaux récurrents/métastatiques (y compris cancers du col de l’utérus, du vagin, de la vulve, de l’anus et du pénis), HPV16-positifs et sans métastases hépatiques. Les patients sont randomisés et reçoivent soit la combinaison du vaccin thérapeutique TG4001 avec avelumab, soit avelumab seul.

L’objectif principal de l’essai est la survie sans progression (progression-free survival, PFS) selon les critères RECIST 1.1. Les critères d’évaluation secondaires comprennent le taux de réponse objective (objective response rate, ORR), le taux de contrôle de la maladie (disease control rate, DCR), la survie globale (overall survival, OS) et d’autres paramètres immunologiques.

__________________

[1] Le Tourneau et al. “TG4001 (Tipapkinogene sovacivec) and avelumab for recurrent/metastatic (R/M) Human Papilloma Virus (HPV)-16+ cancers: clinical efficacy and immunogenicity.” 2020 SITC Annual Meeting, 9-11 November 2020, Poster presentation
[2] Le Tourneau et al. “TG4001 therapeutic vaccination combined with PD-L1 blocker avelumab remodels the tumor microenvironment (TME) and drives antitumor responses in Human PapillomaVirus (HPV)+ malignancies.”2020 ESMO IO meeting, 12 December 2020, mini-oral presentation

Source et visuel :  Transgene








MyPharma Editions

Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

Publié le 9 décembre 2022
Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

La filière de bioproduction française, regroupée au sein du Campus Biotech Digital, consortium industriel de premier plan mené par bioMérieux, Sanofi et Servier, noue un partenariat avec Oteci (Organisation de la Transmission d’Expériences et de Compétences Intergénérationnelle), association d’experts seniors bénévoles. Ces derniers sont ainsi mobilisés afin de construire les modules de formation 100% digitaux de la plateforme immerscio.bio répondant aux critères de qualité et de conformité requis par l’industrie des biotechnologies.

PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l’ESMO-IO 2022

Publié le 9 décembre 2022
PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l'ESMO-IO 2022

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses, puissantes et facilement industrialisables, a annoncé les premiers résultats immunologiques de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 (NCT03970746) avec PDC*lung01, son candidat vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC).

Création d’une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Publié le 8 décembre 2022
Création d'une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Le projet « Maladies Infectieuses Émergentes 1H-EID », porté par Université Paris Cité, avec l’Institut Pasteur, l’École nationale vétérinaire d’Alfort, et Sorbonne Université, est lauréat de la deuxième vague de l’appel à manifestation d’intérêt « Compétences et Métiers d’Avenir » (AMI-CMA). Ce soutien de près de 5,9 M € pour 5 ans permettra de créer une Graduate School (École Universitaire de Recherche, EUR) offrant une formation multidisciplinaire d’excellence, basée sur la recherche, dans le domaine des maladies infectieuses émergentes.

Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Publié le 8 décembre 2022
Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments innovants ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) appliqués à l’immuno-oncologie, a annoncé aujourd’hui la nomination des Prof Antoine Italiano et Prof John Stagg à son comité scientifique.

COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

Publié le 7 décembre 2022
COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

SpikImm, entreprise de biotechnologie créée en 2021 par Truffle Capital en collaboration avec l’Institut Pasteur, se voit attribuer une participation du programme France 2030 à hauteur de 15 millions d’euros sur son projet « PROPHYMAB » soutenu dans le cadre de la Stratégie d’Accélération « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC ».

OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

Publié le 7 décembre 2022
OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

OmniSpirant, société biopharmaceutique irlandaise spécialisée dans le développement de thérapies géniques régénératives inhalées first-in-class, et EVerZom, société biopharmaceutique spécialisée dans la bioproduction de vésicules extracellulaires (ou exosomes), ont annoncé avoir obtenu un financement de 12,8 millions d’Euros dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe pour faire progresser le développement d’une thérapie génique régénératrice comme nouveau traitement dans le cancer du poumon.

Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Publié le 7 décembre 2022
Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Apmonia Therapeutics, société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques avec des applications thérapeutiques notamment dans le domaine de l’oncologie, a annoncé le lancement d’un programme de recherche et développement soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents