Edition du 28-10-2021

ElsaLys Biotech et l’Institut Curie signent un accord de licence pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3

Publié le mardi 20 février 2018

ElsaLys Biotech et l'Institut Curie signent un accord de licence exclusif pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3ElsaLys Biotech, la société d’immuno-oncologie française qui développe une nouvelle génération d’anticorps thérapeutiques, poursuit sa collaboration avec l’Institut Curie pour développer un anticorps thérapeutique first-in-class anti-TYRO3 dans différents cancers.

Les premières études menées dès 2013 par ElsaLys Biotech avec l’Institut Curie dans le laboratoire du Dr. François Radvanyi, Unité Mixte de Recherche 144 (Compartimentation et dynamique cellulaires, Institut Curie/CNRS/Sorbonne Université) avaient permis de valider la cible thérapeutique : TYRO3, une protéine Tyrosine Kinase de la famille TAM (TYRO3/AXL/MER) surexprimée à la surface des cellules cancéreuses et impliquée dans la genèse, la migration et la survie des cellules tumorales. Des modèles cellulaires ont été développés pour sélectionner des fragments d’anticorps anti-TYRO 3 et comprendre le mécanisme d’action de ces anticorps. ElsaLys Biotech a généré un panel d’anticorps avec l’objectif d’en sélectionner un qui puisse bloquer la croissance tumorale.

L’Institut Curie et ElsaLys Biotech franchissent aujourd’hui une nouvelle étape dans leur collaboration avec la signature d’un accord de licence exclusif qui permettra d’accompagner le développement préclinique et clinique de l’anticorps candidat. Concrètement, cette nouvelle collaboration permettra de démontrer in vitro que le blocage de l’activité de TYRO3 par des anticorps anti-TYRO3 humains générés par ElsaLys Biotech se traduit fonctionnellement par une inhibition de la survie dans des modèles de cellules tumorales (dont la vessie et les léiomyosarcomes). Il s’agira également de démontrer in vivo les propriétés anti-tumorales de l’anticorps candidat anti-TYRO3 dans des modèles de xénogreffes de lignées tumorales.

« Cette signature est un jalon important dans la collaboration initiée entre ElsaLys Biotech et l’Institut Curie. C’est l’aboutissement d’une relation de confiance débutée en 2013 via l’Institut Carnot Curie Cancer, avec à la clé la perspective d’une innovation thérapeutique en immunothérapie pour les carcinomes de la vessie » se réjouit Amaury Martin, à la tête depuis 2016 de la Direction de la Valorisation et des Partenariats Industriels de l’Institut Curie et de l’Institut Carnot Curie Cancer. « Cet accord s’inscrit dans une dynamique de l’Institut Curie impulsée par l’arrivée à l’Institut du Pr Yves Allory, co-inventeur d’un des brevets aujourd’hui licenciés à ElsaLys Biotech lorsqu’il était à l’AP-HP. L’Institut Curie souhaite ainsi donner un nouvel essor à la prise en charge des cancers urologiques et renforcer la recherche sur les cancers de la vessie et de la prostate ».

Le docteur Christine Guillen, Directrice générale et co-fondatrice d’ElsaLys Biotech, se félicite également de cette collaboration : « Nous sommes ravis de nous associer avec un établissement de classe internationale et à l’expertise reconnue comme l’Institut Curie, afin de développer une innovation thérapeutique de premier plan, très prometteuse en terme de bénéfice patient ». Elle ajoute : « Notre pipeline préclinique en immuno-oncologie, qui comprend trois candidats aux mécanismes d’actions first ou best in class, se voit renforcé par la levée d’une option de licence prise très tôt avec l’Institut Curie et ses tutelles et partenaires. Nous développons ainsi le programme ELB031 (Famille des Récepteurs TAM) qui comprend la cible MERTK dans le but de combiner un double mécanisme d’action : inhiber la croissance des cellules cancéreuses et restaurer la réponse immunitaire anti-tumorale. »

L’Institut Curie agit dans le cadre de la licence avec ElsaLys Biotech en tant que responsable de la valorisation pour le compte des établissements copropriétaires de tout ou partie des brevets, à savoir l’AP-HP, le CNRS et d’IDF Innov (Société d’Accélération du Transfert de Technologies agissant pour l’Université Paris Est Créteil).

Source : ElsaLys Biotech








MyPharma Editions

Takeda acquiert GammaDelta Therapeutics afin d’accélérer le développement de thérapies allogéniques à cellule T γδ contre les tumeurs solides

Publié le 28 octobre 2021
Takeda acquiert GammaDelta Therapeutics afin d’accélérer le développement de thérapies allogéniques à cellule T γδ contre les tumeurs solides

Takeda a annoncé son intention d’exercer son option d’achat de GammaDelta Therapeutics, une société axée sur l’exploitation des propriétés exceptionnelles que présentent les cellules T gamma delta (γδ) pour l’immunothérapie. Grâce à cette acquisition, Takeda disposera des plateformes de thérapie cellulaire T gamma-delta (γδ) à variable allogénique delta 1 (Vδ1) de GammaDelta qui incluent des plateformes dérivées du sang et des tissus en plus de programmes de thérapie cellulaire à un stade précoce.

Noxxon Pharma : Bryan Jennings nommé au poste de Directeur Financier

Publié le 28 octobre 2021
Noxxon Pharma : Bryan Jennings nommé au poste de Directeur Financier

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement des traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la nomination de Bryan Jennings au poste de Directeur Financier de NOXXON à compter du 1er novembre 2021.

Sensorion dépasse l’objectif de recrutement pour SENS-401 relatif à la perte auditive neurosensorielle soudaine

Publié le 28 octobre 2021
Sensorion dépasse l’objectif de recrutement pour SENS-401 relatif à la perte auditive neurosensorielle soudaine

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, a annoncé que 115 patients ont été recrutés afin d’être traités dans le cadre d’AUDIBLE-S, l’étude de la société portant sur SENS-401, petite molécule first-in-class, chez des patients souffrant de perte auditive neurosensorielle soudaine […]

Atamyo Therapeutics : vers un essai de thérapie génique européen pour une dystrophie musculaire des ceintures

Publié le 27 octobre 2021
Atamyo Therapeutics : vers un essai de thérapie génique européen pour une dystrophie musculaire des ceintures

Atamyo Therapeutics, une entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement de thérapies géniques de nouvelle génération ciblant des maladies neuromusculaires, vient d’annoncer le dépôt d’une demande d’autorisation d’essai clinique (CTA) en Europe pour ATA-100, sa thérapie génique pour le traitement de la dystrophie musculaire des ceintures de type 2I/R9 (LGMD2I/R9) liée à la protéine FKRP (Fukutin-Related Protein).

Innovation Biotech : Palmarès des 9 startups lauréates du nouveau programme Gene.IO

Publié le 27 octobre 2021
Innovation Biotech : Palmarès des 9 startups lauréates du nouveau programme Gene.IO

Neuf biotechs innovantes sont lauréates de Gene.IO, nouveau programme d’accélération de Genopole : un an d’accompagnement focalisé sur l’obtention d’un premier financement ou accord commercial, étape décisive pour une startup en phase d’amorçage.

Stallergenes Greer et Aptar Pharma vont développer un dispositif d’administration connecté de traitement d’immunothérapie allergénique

Publié le 27 octobre 2021
Stallergenes Greer et Aptar Pharma vont développer un dispositif d’administration connecté de traitement d’immunothérapie allergénique

Stallergenes Greer, laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’immunothérapie allergénique (ITA), a annoncé la conclusion d’un partenariat exclusif avec Aptar Pharma, un leader mondial dans les systèmes d’administration de médicaments, les services et les solutions des sciences des matériaux actifs. L’accord porte sur le développement d’un dispositif d’administration connecté pionnier et de son application mobile destinés aux patients de Stallergenes Greer suivant un traitement d’immunothérapie allergénique (ITA) sublinguale.

PathoQuest, lauréat du 4e Programme d’Investissement d’Avenir, pour élargir son portefeuille de tests de contrôle qualité des biomédicaments par séquençage

Publié le 26 octobre 2021
PathoQuest, lauréat du 4e Programme d’Investissement d’Avenir, pour élargir son portefeuille de tests de contrôle qualité des biomédicaments par séquençage

PathoQuest, entreprise pionnière dans le contrôle qualité des biomédicaments par séquençage de nouvelle génération (NGS), a annoncé le soutien d’0.85M € du 4e Programme d’Investissement d’Avenir (PIA 4) dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêts « Nouvelles biothérapies et outils de production ». Ce financement permettra à PathoQuest d’étendre sa gamme en offrant des tests de contrôle qualité (CQ) par NGS au niveau BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) pour la caractérisation génique des biomédicaments.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents