Edition du 10-12-2018

ElsaLys Biotech et l’Institut Curie signent un accord de licence pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3

Publié le mardi 20 février 2018

ElsaLys Biotech et l'Institut Curie signent un accord de licence exclusif pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3ElsaLys Biotech, la société d’immuno-oncologie française qui développe une nouvelle génération d’anticorps thérapeutiques, poursuit sa collaboration avec l’Institut Curie pour développer un anticorps thérapeutique first-in-class anti-TYRO3 dans différents cancers.

Les premières études menées dès 2013 par ElsaLys Biotech avec l’Institut Curie dans le laboratoire du Dr. François Radvanyi, Unité Mixte de Recherche 144 (Compartimentation et dynamique cellulaires, Institut Curie/CNRS/Sorbonne Université) avaient permis de valider la cible thérapeutique : TYRO3, une protéine Tyrosine Kinase de la famille TAM (TYRO3/AXL/MER) surexprimée à la surface des cellules cancéreuses et impliquée dans la genèse, la migration et la survie des cellules tumorales. Des modèles cellulaires ont été développés pour sélectionner des fragments d’anticorps anti-TYRO 3 et comprendre le mécanisme d’action de ces anticorps. ElsaLys Biotech a généré un panel d’anticorps avec l’objectif d’en sélectionner un qui puisse bloquer la croissance tumorale.

L’Institut Curie et ElsaLys Biotech franchissent aujourd’hui une nouvelle étape dans leur collaboration avec la signature d’un accord de licence exclusif qui permettra d’accompagner le développement préclinique et clinique de l’anticorps candidat. Concrètement, cette nouvelle collaboration permettra de démontrer in vitro que le blocage de l’activité de TYRO3 par des anticorps anti-TYRO3 humains générés par ElsaLys Biotech se traduit fonctionnellement par une inhibition de la survie dans des modèles de cellules tumorales (dont la vessie et les léiomyosarcomes). Il s’agira également de démontrer in vivo les propriétés anti-tumorales de l’anticorps candidat anti-TYRO3 dans des modèles de xénogreffes de lignées tumorales.

« Cette signature est un jalon important dans la collaboration initiée entre ElsaLys Biotech et l’Institut Curie. C’est l’aboutissement d’une relation de confiance débutée en 2013 via l’Institut Carnot Curie Cancer, avec à la clé la perspective d’une innovation thérapeutique en immunothérapie pour les carcinomes de la vessie » se réjouit Amaury Martin, à la tête depuis 2016 de la Direction de la Valorisation et des Partenariats Industriels de l’Institut Curie et de l’Institut Carnot Curie Cancer. « Cet accord s’inscrit dans une dynamique de l’Institut Curie impulsée par l’arrivée à l’Institut du Pr Yves Allory, co-inventeur d’un des brevets aujourd’hui licenciés à ElsaLys Biotech lorsqu’il était à l’AP-HP. L’Institut Curie souhaite ainsi donner un nouvel essor à la prise en charge des cancers urologiques et renforcer la recherche sur les cancers de la vessie et de la prostate ».

Le docteur Christine Guillen, Directrice générale et co-fondatrice d’ElsaLys Biotech, se félicite également de cette collaboration : « Nous sommes ravis de nous associer avec un établissement de classe internationale et à l’expertise reconnue comme l’Institut Curie, afin de développer une innovation thérapeutique de premier plan, très prometteuse en terme de bénéfice patient ». Elle ajoute : « Notre pipeline préclinique en immuno-oncologie, qui comprend trois candidats aux mécanismes d’actions first ou best in class, se voit renforcé par la levée d’une option de licence prise très tôt avec l’Institut Curie et ses tutelles et partenaires. Nous développons ainsi le programme ELB031 (Famille des Récepteurs TAM) qui comprend la cible MERTK dans le but de combiner un double mécanisme d’action : inhiber la croissance des cellules cancéreuses et restaurer la réponse immunitaire anti-tumorale. »

L’Institut Curie agit dans le cadre de la licence avec ElsaLys Biotech en tant que responsable de la valorisation pour le compte des établissements copropriétaires de tout ou partie des brevets, à savoir l’AP-HP, le CNRS et d’IDF Innov (Société d’Accélération du Transfert de Technologies agissant pour l’Université Paris Est Créteil).

Source : ElsaLys Biotech








MyPharma Editions

Genomic Vision : de nouveaux résultats préliminaires pour son test d’intégration du HPV dans le génome humain

Publié le 10 décembre 2018
Genomic Vision : de nouveaux résultats préliminaires pour son test d’intégration du HPV dans le génome humain

Genomic Vision, société spécialisée dans le développement de tests de diagnostic in-vitro (IVD) pour la détection précoce des cancers et des maladies héréditaires et d’applications pour les laboratoires de recherche (LSR), a annoncé qu’elle a présenté de nouveaux résultats préliminaires prometteurs lors du congrès Eurogin 2018, manifestation scientifique internationale dédiée au virus HPV (Papilloma Virus Humain) qui s’est déroulée à Lisbonne, du 2 au 5 décembre 2018.

Thérapie génique du Syndrome de Crigler-Najjar : un 1er patient traité dans un essai européen mené par Généthon

Publié le 10 décembre 2018
Thérapie génique du Syndrome de Crigler-Najjar : un 1er patient traité dans un essai européen mené par Généthon

Généthon, le laboratoire de l’AFM-Téléthon, a annoncé le traitement du premier patient atteint du Syndrome de Crigler-Najjar, une maladie rare du foie, en France, dans le cadre de l’essai clinique européen de thérapie génique de phase I/II –CareCN- dont il est le promoteur.

Valneva et Hookipa signent un accord de collaboration et de fabrication

Publié le 7 décembre 2018
Valneva et Hookipa signent un accord de collaboration et de fabrication

Valneva, la société de biotechnologie spécialisée dans le développement et la commercialisation de vaccins contre les maladies infectieuses, a annoncé la signature d’un accord de collaboration et de fabrication d’une durée de trois ans par sa filiale suédoise et Hookipa Pharma.

Sensorion annonce une publication dans Hearing Research

Publié le 7 décembre 2018
Sensorion annonce une publication dans Hearing Research

Sensorion, société de biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements contre les maladies de l’oreille interne, a annoncé la publication d’un article de recherche, effectué en collaboration avec le centre de recherche médicale de l’Université du Connecticut (UConn Health). Cet article porte sur la pertinence et l’intérêt clinique de l’usage de la prestine en tant que biomarqueur dans les cas de perte d’audition impliquant la mort de cellules ciliées sensorielles.

Knopp Biosciences : Mark Kreston nommé au poste de directeur commercial

Publié le 7 décembre 2018
Knopp Biosciences : Mark Kreston nommé au poste de directeur commercial

Knopp Biosciences, une entreprise américaine de découverte et de développement de médicaments pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé la nomination de Mark Kreston, un vétéran de l’industrie pharmaceutique, au poste de directeur commercial.

Abivax : feu vert pour la poursuite de l’étude d’extension de l’essai de phase 2a dans la rectocolite hémorragique

Publié le 6 décembre 2018
Abivax : feu vert pour la poursuite de l’étude d’extension de l’essai de phase 2a dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie ciblant le système immunitaire pour développer un traitement contre les maladies inflammatoires/auto-immunes, les maladies infectieuses ainsi que le cancer, a annoncé la recommandation par le Comité de Surveillance et de Suivi des Données (Data Safety Monitoring Board, DSMB) pour poursuivre son essai clinique d’extension de « maintenance » en ouvert de 12 mois, ABX464-102, faisant suite à l’essai d’induction de Phase 2a randomisé et contrôlé par placebo, ABX464-101.

Médicaments innovants : l’ANSM s’engage dans « l’accès plus rapide et plus sûr » pour les patients

Publié le 6 décembre 2018
Médicaments innovants : l’ANSM s’engage dans "l’accès plus rapide et plus sûr" pour les patients

Dans un communiqué, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) fait le point sur les mesures mises en place pour renforcer son expertise dédiée aux essais précoces et réduire ses délais d’autorisation afin de donner un accès rapide aux innovations sur le territoire français à des patients dans l’attente d’un traitement pour lesquels aucune alternative médicamenteuse satisfaisante n’a pu être trouvée.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions