Edition du 08-05-2021

Trophos : fin du suivi du dernier patient de la phase II du TRO40303 dans l’infarctus aigu du myocarde

Publié le mercredi 2 octobre 2013

Trophos, la société pharmaceutique française qui développe des thérapies innovantes en neurologie et cardiologie, a annoncé mercredi la fin du suivi du dernier patient recruté dans l’étude de Phase II du TRO40303. Cette étude concerne des patients traités pour un infarctus aigu du myocarde (IM). Les données de cette étude seront présentées fin 2013.

Cette étude de Phase II de preuve du concept a été conçue pour évaluer l’efficacité et la tolérance du TRO40303, une nouvelle molécule développée par Trophos. TRO40303 est un modulateur du pore de transition de la mitochondrie qui présente de grandes propriétés cytoprotectives. Il est étudié dans le traitement des lésions d’ischémie-reperfusion (LIR) chez des patients frappés par un infarctus aigu du myocarde (IM).

Cet essai clinique fait partie du projet collaboratif européen MitoCare, financé à hauteur de 6 millions d’euros par la Commission Européenne dans le cadre du 7e Programme-Cadre de Recherche et Développement technologique. Ce projet est piloté par Trophos et réalisé par un consortium de 16 établissements européens, spécialisés en recherche clinique et fondamentale, en biomarqueurs, en imagerie et en informatique.

Au total, 165 patients ont été recrutés dans cet essai randomisé en double-aveugle contre placebo, conduit dans 10 sites cliniques répartis sur quatre pays européens (France, Norvège, Danemark et Suède). Ces patients ont reçu une dose unique de TRO40303 ou de placebo en injection intraveineuse juste avant une angioplastie primaire (AP) pour traiter un premier infarctus aigu du myocarde.

Le critère principal d’évaluation de l’étude est la réduction des lésions du muscle cardiaque. L’ampleur des dommages est évaluée en mesurant les protéines cardiaques, Troponine I et CK, qui sont libérées dans le sang lors de l’infarct. L’autre critère majeur de cette étude est la mesure de la taille de l’infarct en pourcentage de l’aire à risque, exprimé par l’indice de sauvetage myocardique. Ces paramètres sont mesurés grâce à l’imagerie par résonance magnétique (IRM) du cœur, réalisée entre trois et cinq jours après l’intervention.

«Prévenir l’ouverture du pore de transition mitochondriale et les lésions tissulaires ultérieures causées par la reperfusion est une approche prometteuse dans le traitement des lésions d’ischémie-reperfusion, qui devrait réduire significativement la taille de l’infarct chez les patients STEMI », déclare le Pr. Dan Atar, Professeur de Cardiologie à l’Université d’Oslo (Norvège) et investigateur principal de l’étude. « Nous sommes impatients de partager, dès que les résultats seront disponibles, notre expérience clinique avec cette molécule innovante et de comparer les IRM cardiaques avec les biomarqueurs sanguins comme éléments pronostiques chez des patients STEMI. »

« Trophos est heureuse d’annoncer la fin de la partie clinique de l’étude MitoCare », ajoute le Dr. Wilfried Hauke, Directeur Médical de Trophos. « Le TRO40303 offre une option thérapeutique dans le traitement des infarctus du myocarde aigus. En réduisant les lésions tissulaires causées par les lésions d’ischémie-reperfusion, on devrait améliorer le pronostique à long terme chez ces patients. »

« Près de 1,6 million de procédures de reperfusion cardiaque sont pratiquées chaque année dans les hôpitaux et les cliniques spécialisées des seuls pays occidentaux », précise Christine Placet, Présidente du Directoire de Trophos. « Le programme MitoCare s’intègre parfaitement dans la stratégie et le pipeline de Trophos, qui visent à créer de la valeur en ciblant des marchés de niche à forts besoins médicaux. »

Source : Trophos








MyPharma Editions

Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d’UPSA

Publié le 6 mai 2021
Isabelle Van Rycke nommée présidente et CEO d'UPSA

Le groupe Taisho Pharmaceutical vient d’annoncer la nomination d’Isabelle Van Rycke en tant que présidente et CEO du laboratoire UPSA à compter du 10 mai 2021.

GSK : Benlysta approuvé dans l’UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

Publié le 6 mai 2021
GSK : Benlysta approuvé dans l'UE pour les patients adultes atteints d’une glomérulonéphrite lupique (GNL) active

GlaxoSmithKline (GSK) vient d’annoncer que la Commission européenne a approuvé l’utilisation de BENLYSTA (bélimumab) par voie intraveineuse et sous-cutanée, pour le traitement des patients adultes atteints de glomérulonéphrite lupique (GNL) active, en association avec des immunosuppresseurs.

Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Publié le 6 mai 2021
Immunologie : Sanofi noue une collaboration de trois ans avec Stanford Medicine pour intensifier sa recherche

Sanofi vient de conclure une collaboration de trois ans avec la Faculté de médecine de l’Université de Stanford. Ensemble, et grâce à des échanges scientifiques ouverts, les deux organisations et leurs chercheurs s’emploieront à approfondir les connaissances en immunologie et inflammation.

Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Publié le 5 mai 2021
Gustave Roussy rejoint le consortium WIN pour la médecine personnalisée du cancer

Gustave Roussy et le consortium WIN (Worldwide Innovative Networking) pour la médecine personnalisée du cancer s’associent pour faire progresser la recherche et l’innovation en cancérologie.

GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d’anticorps humanisés first-in-class pour l’oncologie

Publié le 5 mai 2021
GamaMabs Pharma : acquisition par Exelixis de son programme d'anticorps humanisés first-in-class pour l'oncologie

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie française spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques en oncologie, annonce aujourd’hui la signature d’un accord avec Exelixis, Inc. (Nasdaq: EXEL) pour l’acquisition de tous les droits, titres et intérêts de la technologie d’anticorps AMHR2 de GamaMabs (lors de la réalisation de l’achat et selon certaines conditions prévues au contrat).

Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Publié le 5 mai 2021
Nicox : partenariat avec Laboratorios Grin pour ZERVIATE au Mexique

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Laboratorios Grin, une filiale à 100% de Lupin, pour l’enregistrement et la commercialisation au Mexique de ZERVIATETM (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19 aux États-Unis

Publié le 5 mai 2021
Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19 aux États-Unis

Sanofi va aider Moderna à produire son vaccin COVID-19Sanofi a annoncé avoir conclu un accord avec Moderna, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de la biotech américaine afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents