Edition du 15-01-2021

Trophos : fin du suivi du dernier patient de la phase II du TRO40303 dans l’infarctus aigu du myocarde

Publié le mercredi 2 octobre 2013

Trophos, la société pharmaceutique française qui développe des thérapies innovantes en neurologie et cardiologie, a annoncé mercredi la fin du suivi du dernier patient recruté dans l’étude de Phase II du TRO40303. Cette étude concerne des patients traités pour un infarctus aigu du myocarde (IM). Les données de cette étude seront présentées fin 2013.

Cette étude de Phase II de preuve du concept a été conçue pour évaluer l’efficacité et la tolérance du TRO40303, une nouvelle molécule développée par Trophos. TRO40303 est un modulateur du pore de transition de la mitochondrie qui présente de grandes propriétés cytoprotectives. Il est étudié dans le traitement des lésions d’ischémie-reperfusion (LIR) chez des patients frappés par un infarctus aigu du myocarde (IM).

Cet essai clinique fait partie du projet collaboratif européen MitoCare, financé à hauteur de 6 millions d’euros par la Commission Européenne dans le cadre du 7e Programme-Cadre de Recherche et Développement technologique. Ce projet est piloté par Trophos et réalisé par un consortium de 16 établissements européens, spécialisés en recherche clinique et fondamentale, en biomarqueurs, en imagerie et en informatique.

Au total, 165 patients ont été recrutés dans cet essai randomisé en double-aveugle contre placebo, conduit dans 10 sites cliniques répartis sur quatre pays européens (France, Norvège, Danemark et Suède). Ces patients ont reçu une dose unique de TRO40303 ou de placebo en injection intraveineuse juste avant une angioplastie primaire (AP) pour traiter un premier infarctus aigu du myocarde.

Le critère principal d’évaluation de l’étude est la réduction des lésions du muscle cardiaque. L’ampleur des dommages est évaluée en mesurant les protéines cardiaques, Troponine I et CK, qui sont libérées dans le sang lors de l’infarct. L’autre critère majeur de cette étude est la mesure de la taille de l’infarct en pourcentage de l’aire à risque, exprimé par l’indice de sauvetage myocardique. Ces paramètres sont mesurés grâce à l’imagerie par résonance magnétique (IRM) du cœur, réalisée entre trois et cinq jours après l’intervention.

«Prévenir l’ouverture du pore de transition mitochondriale et les lésions tissulaires ultérieures causées par la reperfusion est une approche prometteuse dans le traitement des lésions d’ischémie-reperfusion, qui devrait réduire significativement la taille de l’infarct chez les patients STEMI », déclare le Pr. Dan Atar, Professeur de Cardiologie à l’Université d’Oslo (Norvège) et investigateur principal de l’étude. « Nous sommes impatients de partager, dès que les résultats seront disponibles, notre expérience clinique avec cette molécule innovante et de comparer les IRM cardiaques avec les biomarqueurs sanguins comme éléments pronostiques chez des patients STEMI. »

« Trophos est heureuse d’annoncer la fin de la partie clinique de l’étude MitoCare », ajoute le Dr. Wilfried Hauke, Directeur Médical de Trophos. « Le TRO40303 offre une option thérapeutique dans le traitement des infarctus du myocarde aigus. En réduisant les lésions tissulaires causées par les lésions d’ischémie-reperfusion, on devrait améliorer le pronostique à long terme chez ces patients. »

« Près de 1,6 million de procédures de reperfusion cardiaque sont pratiquées chaque année dans les hôpitaux et les cliniques spécialisées des seuls pays occidentaux », précise Christine Placet, Présidente du Directoire de Trophos. « Le programme MitoCare s’intègre parfaitement dans la stratégie et le pipeline de Trophos, qui visent à créer de la valeur en ciblant des marchés de niche à forts besoins médicaux. »

Source : Trophos








MyPharma Editions

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Publié le 14 janvier 2021
Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, et Rigenerand, société de biotech qui développe et fabrique des produits médicinaux pour des applications dans la thérapie cellulaire, principalement en médecine régénérative et en oncologie, ont annoncé la signature d’un premier accord pour un partenariat de développement de processus.

Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Publié le 14 janvier 2021
Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Sanofi a annoncé un investissement de plus de 60 millions dans une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sanofi va ainsi créer un nouveau centre d’Accélération des Lancements et d’Innovation dans le domaine de la chimie destiné à anticiper le lancement des nouveaux principes actifs pharmaceutiques.

COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Publié le 13 janvier 2021
COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui être en discussions avancées avec la Commission Européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents