Edition du 27-10-2021

Accueil » Recherche

Un espoir de traitement préventif et curatif contre le Chikungunya

Publié le mardi 29 septembre 2009

Photo : Détection du virus Chikungunya (en rouge) dans une articulation de souris, microscopie à fluorescence. © T. Couderc & M. Lecuit/Institut Pasteur/InsermDes chercheurs de l’Institut Pasteur et de l’Inserm en partenariat avec le Laboratoire Français du Fractionnement et des Biotechnologies (LFB) sont parvenus à traiter et à prévenir chez l’animal l’infection due au virus du Chikungunya.

Ils ont pour cela purifié des anticorps dirigés contre le virus, à partir du plasma de patients guéris de la maladie et donc immunisés contre ce virus. En apportant la preuve de l’efficacité d’un tel procédé, ces travaux, publiés dans Journal of Infectious Diseases, ouvrent la voie à la mise au point rapide d’un premier traitement spécifique contre l’infection.

Les chercheurs de l’Institut Pasteur et de l’Inserm, au sein du groupe Microorganismes et barrières de l’hôte (1), ont utilisé le plasma sanguin de près de 600 patients donneurs réunionnais ayant développé la maladie. L’Île de la Réunion, rappelons-le, avait été très fortement touchée par l’épidémie de Chikungunya de 2005-2006, qui avait affecté près d’un tiers de la population de l’île. Lors de cette épidémie, les personnes qui avaient contracté la maladie, aujourd’hui guéries, ont produit des anticorps les immunisant contre le virus du Chikungunya. Ces anticorps restent présents dans le plasma sanguin plusieurs années après l’infection.

Répondant à une demande du ministère de la Santé faite à l’industrie pharmaceutique de rechercher des solutions thérapeutiques et préventives de la maladie, le LFB a entrepris de collaborer avec l’antenne réunionnaise de l’Etablissement Français du Sang afin de collecter du plasma de patients guéris, de contrôler la présence d’anticorps dirigés contre le chikungunya, et de les purifier selon un procédé déjà utilisé pour la fabrication d’un médicament du LFB disponible en France depuis plusieurs années.

Les tests réalisés par les chercheurs de l’Institut Pasteur et de l’Inserm en lien avec ceux du LFB ont montré que le sérum de ces patients guéris, tout comme les anticorps purifiés à partir de leur plasma, sont capables de bloquer l’infection de cellules inoculées in vitro au laboratoire, et de guérir 100% des animaux infectés par le virus. Sérum et anticorps anti Chikungunya ont donc une activité neutralisante vis-à-vis du virus. L’effet préventif du traitement a également été prouvé, puisqu’aucune des souris l’ayant reçu n’a développé la maladie après administration du virus.

L’utilisation de sérum à visée anti-infectieuse, ou sérothérapie, est connue de longue date, et a d’ailleurs été pour la première fois utilisée chez l’homme par le pasteurien Emile Roux pour le traitement de la diphtérie dès la fin du XIXe siècle. De même, l’administration régulière d’anticorps est utilisée pour renforcer les défenses immunitaires des patients n’en produisant pas ou pas assez. La production d’anticorps à activité anti-Chikungunya à partir du plasma de donneurs s’effectue dans un cadre industriel et pharmaceutique strictement réglementé, au sein des usines du LFB.

Ces travaux apportent ainsi la preuve de principe qu’un premier traitement spécifique contre le Chikungunya peut être facilement et rapidement produit à partir de donneurs ayant développé la maladie. Deux lots produits par le LFB seront disponibles pour la réalisation d’études cliniques, en cas de nouveaux foyers d’émergence du virus, Ce traitement pourrait notamment être utilisé auprès des personnes à risque, susceptibles de développer les formes graves de la maladie, comme les personnes âgées et les nourrissons nés de mères infectées. D’une manière générale, une stratégie similaire pourrait être utilisée pour d’autres infections émergentes pour lesquelles il n’existerait pas de traitement spécifique.

(1) Institut Pasteur/équipe Avenir et FRM Microorganismes et barrières de l’hôte- Unité Inserm 604

 Source : Prophylaxis and Therapy for Chikungunya Virus Infection, Journal of Infectious Diseases, 15 août 2009,  Thérèse Couderc et al.








MyPharma Editions

PathoQuest, lauréat du 4e Programme d’Investissement d’Avenir, pour élargir son portefeuille de tests de contrôle qualité des biomédicaments par séquençage

Publié le 26 octobre 2021
PathoQuest, lauréat du 4e Programme d’Investissement d’Avenir, pour élargir son portefeuille de tests de contrôle qualité des biomédicaments par séquençage

PathoQuest, entreprise pionnière dans le contrôle qualité des biomédicaments par séquençage de nouvelle génération (NGS), a annoncé le soutien d’0.85M € du 4e Programme d’Investissement d’Avenir (PIA 4) dans le cadre de l’Appel à Manifestation d’Intérêts « Nouvelles biothérapies et outils de production ». Ce financement permettra à PathoQuest d’étendre sa gamme en offrant des tests de contrôle qualité (CQ) par NGS au niveau BPF (Bonnes Pratiques de Fabrication) pour la caractérisation génique des biomédicaments.

Bruno de Miribel rejoint le LFB en tant que Directeur Financier Groupe

Publié le 26 octobre 2021
Bruno de Miribel rejoint le LFB en tant que Directeur Financier Groupe

Bruno de Miribel a rejoint le LFB au poste de Directeur Financier, depuis le 20 septembre 2021. Dans l’exercice de ses fonctions il reporte directement à Denis Delval, Président-Directeur Général du LFB et est membre du Comité Exécutif de l’entreprise. Il est responsable du Contrôle de Gestion, de la Trésorerie, des Opérations Financières, de la Comptabilité, des Achats, et des Systèmes d’Information du LFB

Oncodesign : Karine Lignel nommée Directrice Générale Développement Groupe

Publié le 26 octobre 2021
Oncodesign : Karine Lignel nommée Directrice Générale Développement Groupe

Oncodesign, groupe biopharmaceutique spécialisé en médecine de précision, a annoncé la nomination de Karine Lignel au poste de Directrice Générale Développement Groupe.

Santé, Pharma et Biotech : AmazingContent dévoile son classement des Directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

Publié le 25 octobre 2021
Santé, Pharma et Biotech : AmazingContent dévoile son classement des Directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

Spécialiste de l’influence des dirigeants sur les réseaux sociaux et premier référentiel data du marché sur le sujet, AmazingContent réalise chaque trimestre un classement sectoriel des Directions les plus remarquables. Aujourd’hui, alors que la santé est naturellement devenue la priorité des Français, AmazingContent a choisi d’y consacrer son nouveau Cahier d’Influence.

Minafin se réorganise pour accroitre sa compétitivité sur le marché de la chimie fine

Publié le 25 octobre 2021

Le groupe Minafin, leader dans le développement et la production en chimie fine destinée aux sciences de la vie et aux industries de haute technologie, vient d’annoncer une réorganisation interne, effective depuis le 1er octobre, en trois divisions principales : chimie santé, chimie verte et chimie d’exception. Cette réorganisation fait partie de la stratégie du groupe pour répondre à l’évolution de la demande des clients en matière de chimie fine et de services associés.

Signia Therapeutics annonce une levée de de 1,3 million d’euros et l’entrée de Néovacs dans son capital

Publié le 25 octobre 2021
Signia Therapeutics annonce une levée de de 1,3 million d'euros et l'entrée de Néovacs dans son capital

Signia Therapeutics, société dont la mission est d’accélérer la découverte de médicaments contre les infections et les pathologies respiratoires, a annoncé que la société Néovacs entre au capital de la société via la souscription d’un BSAAIR d’un montant de 1,3 million d’euros.

Gustave Roussy et LXRepair annoncent un partenariat pour la radiothérapie personnalisée du cancer

Publié le 21 octobre 2021
Gustave Roussy et LXRepair annoncent un partenariat pour la radiothérapie personnalisée du cancer

LXRepair, pionnière dans la radiothérapie personnalisée du cancer basée sur ses tests de réparation de l’ADN, avec une preuve de concept clinique dans la prédiction de la radiotoxicité pour les cancers de la prostate et du sein, et, Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, ont annoncé la mise en place du laboratoire commun RADIO CARE pour améliorer la personnalisation de la radiothérapie.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents