Edition du 21-07-2019

Accueil » Alzheimer » Médecine » Recherche

Une greffe de cellules souches nasales humaines pour retrouver la mémoire

Publié le vendredi 24 juin 2011

Des souris amnésiques ont retrouvé la mémoire grâce à une greffe de cellules souches nasales humaines. C’est le résultat d’une expérience de thérapie cellulaire inédite menée par plusieurs équipes universitaires associées au CNRS, en collaboration avec une équipe du CHU Nord de Marseille (APHM). Leurs travaux viennent d’être publiés dans The Journal of Clinical Investigation.
Quatre équipes de recherche basées à Marseille et Montpellier (1) ont mené une étude préclinique originale : elles ont analysé les effets d’une transplantation de cellules souches olfactives humaines dans le cerveau ou le liquide céphalo-rachidien de souris rendues amnésiques. Quatre semaines après la greffe, des tests comportementaux ont montré que les souris transplantées avaient retrouvé leurs capacités à apprendre et à mémoriser l’emplacement d’un objet ou l’association d’une récompense avec une odeur. Les animaux greffés ont réalisé des scores similaires à ceux observés chez les animaux non lésés tandis que les souris lésées et non greffées demeuraient incapables de réaliser ces tâches d’apprentissage et de mémorisation. Par ailleurs, ces résultats ont été confirmés par l’analyse des tissus : les cellules souches nasales humaines se sont implantées dans les zones lésées et différenciées en neurones. Enfin, la greffe de ces cellules souches a permis de restaurer partiellement le phénomène de potentialisation à long terme, l’un des mécanismes de base de la mémorisation.

L’utilisation de cellules souches nasales présente de nombreux avantages : elles sont faciles à prélever et à cultiver. De plus, chaque individu peut être son propre donneur, ce qui élimine tout risque de rejet immunitaire tout en garantissant un accès immédiat à ces cellules. 

A plus long terme, cette étude pourrait ouvrir la voie à un essai clinique basé sur l’autogreffe de cellules souches nasales chez des patients souffrant d’une amnésie post-traumatique ou post-ischémique(2). Par ailleurs, ces recherches se poursuivent sur des modèles animaux de la maladie d’Alzheimer.

Notes : 
(1) Cette étude est le fruit d’une collaboration entre deux équipes marseillaises des laboratoires « Neurobiologie des interactions cellulaires et neurophysiopathologie » (CNRS/Université de la Méditerranée) et « Neurosciences intégratives et adaptatives » (CNRS/Université de Provence/Université de la Méditerranée), des chercheurs montpelliérains de l’Institut des biomolécules Max Mousseron (CNRS/ENSCM/Universités Montpellier 1 et 2) et d’une équipe du CHU Nord de Marseille (APHM). De plus, cette étude préclinique a été soutenue notamment par l’Institut pour la recherche sur la moelle épinière et l’encéphale.
(2) L’amnésie post-ischémique est la conséquence d’un arrêt ou une insuffisance de la circulation sanguine dans le cerveau qui prive les cellules d’apport d’oxygène et entraîne leur nécrose.

Références : Engraftment of human nasal olfactory stem cells restores neuroplasticity in mice, Nivet et al, 2011, The Journal of Clinical Investigation, en ligne le 13 juin 2011

Source : CNRS








MyPharma Editions

Transgene : feu vert pour un essai clinique de TG6002 au Royaume-Uni dans le cancer colorectal avec métastases hépatiques

Publié le 19 juillet 2019
Transgene : feu vert pour un essai clinique de TG6002 au Royaume-Uni dans le cancer colorectal avec métastases hépatiques

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’elle a reçu l’autorisation de l’autorité de santé britannique, la Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA) de procéder à un essai clinique de Phase 1/2a de TG6002 administré par voie intra-artérielle hépatique (IAH) chez des patients atteints d’un cancer colorectal (CCR) avec des métastases au foie non opérables.

Lysogene crée un Conseil Scientifique consultatif composé d’experts internationaux en thérapie génique du SNC

Publié le 19 juillet 2019
Lysogene crée un Conseil Scientifique consultatif composé d'experts internationaux en thérapie génique du SNC

Lysogene, société biopharmaceutique pionnière spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la création d’un Conseil Scientifique consultatif (SAB pour Scientific Advisory Board) composé d’experts de renom international dans la découverte et le développement de thérapies géniques.

Advicenne signe un accord de financement de 20 M€ avec la BEI pour soutenir ses futurs développements

Publié le 19 juillet 2019
Advicenne signe un accord de financement de 20 M€ avec la BEI pour soutenir ses futurs développements

Advicenne, société pharmaceutique de spécialité développant et commercialisant des produits thérapeutiques pour le traitement de maladies orphelines, annonce aujourd’hui avoir signé un accord de prêt d’un montant de 20 M€ avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI), la banque de l’Union européenne (UE), dans le cadre du Plan d’Investissement pour l’Europe, ou Plan Juncker.

WeHealth Digital Medicine et l’entreprise française Lucine vont développer des thérapies numériques

Publié le 18 juillet 2019
WeHealth Digital Medicine et l’entreprise française Lucine vont développer des thérapies numériques

WeHealth Digital Medicine, l’activité e-santé du groupe Servier, et Lucine, entreprise innovante française pionnière dans les thérapies numériques (DTx1- Digital Therapeutics), ont annoncé la signature d’un partenariat de co-développement et une licence de distribution. Il s’agit du tout premier partenariat de e-santé entre deux sociétés françaises dans le domaine des DTx.

Roche s’allie à Matrice (Ecole 42) pour développer des solutions technologiques en santé

Publié le 17 juillet 2019
Roche s'allie à Matrice (Ecole 42) pour développer des solutions technologiques en santé

Matrice, le programme d’entrepreneuriat issu de l’École 42, a lancé la « Matrice Santé & Numérique », en collaboration avec Roche, 1er investisseur mondial en R&D dans le monde de la santé. Son ambition ? Faire collaborer des étudiants issus d’univers différents et complémentaires (informatique, juridique, design, sciences, commerce) pour répondre aux besoins d’usage en santé grâce aux nouvelles technologies.

Pherecydes Pharma et BIOASTER vont explorer l’utilisation de la phagothérapie dans les infections compliquées des voies urinaires

Publié le 17 juillet 2019
Pherecydes Pharma et BIOASTER vont explorer l'utilisation de la phagothérapie dans les infections compliquées des voies urinaires

Pherecydes Pharma et BIOASTER, l’Institut Français de Recherche en Microbiologie et sur les Maladies Infectieuses, ont annoncé la signature d’un accord de collaboration. Ce projet, appelé PhagUTI, représente une occasion unique pour les partenaires de capitaliser sur l’expertise de BIOASTER dans les modèles précliniques et la vaste expérience de Pherecydes Pharma en matière de sélection, de caractérisation et de production de bactériophages.

Medesis Pharma et Transgene collaborent pour explorer l’apport de la plateforme Aonys® aux virothérapies oncolytiques

Publié le 16 juillet 2019
Medesis Pharma et Transgene collaborent pour explorer l'apport de la plateforme Aonys® aux virothérapies oncolytiques

Medesis Pharma a annoncé la signature avec Transgene d’un accord de recherche collaborative afin d’appliquer la technologie Aonys® au traitement des tumeurs par les virus oncolytiques. Cette collaboration permet de tester une approche innovante de modulation du micro-environnement tumoral, permettant d’augmenter l’activité et le domaine d’emploi des virus oncolytiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents