Edition du 27-01-2022

Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Publié le samedi 15 janvier 2022

Univercells annonce l’aquisition de SynHelixUnivercells  vient d’annoncer l’acquisition de SynHelix, une société de biotechnologie qui vise à accélérer le développement de biothérapies grâce à une technologie de synthèse d’ADN sans précédent, robuste, évolutive et automatisée, permettant de générer en une seule étape de longs fragments d’ADN, à grande échelle et avec une grande pureté, dans une installation conforme aux normes cGMP. L’offre de SynHelix complétera la plateforme ARN développée par Quantoom Biosciences S.A. (« Quantoom »), la filiale d’Univercells qui développe un système de production d’ARN.

Jusqu’à présent, SynHelix a été soutenue par AdBio partners (anciennement Advent France Biotechnology), société française de capital-risque spécialisée dans les sciences de la vie. Après la transaction, SynHelix s’appelera « Quantoom Research Center », une entité juridique distincte et une nouvelle filiale du groupe Univercells, établie en France. Les fondateurs de SynHelix et le fonds d’investissement d’AdBio partners deviendront actionnaires minoritaires d’Univercells.

Alain Huriez, co-fondateur et président d’AdBio partners, a déclaré : « En investissant en décembre 2019, nous avons été le premier investisseur en capital-risque à croire en la technologie de rupture de SynHelix et à parier sur l’intelligence et l’ingéniosité de ses fondateurs scientifiques, Irina Gbalou et Ahmed Said. La confirmation du potentiel de la technologie de SynHelix a rapidement dépassé nos attentes : il était temps d’offrir à la société l’opportunité de développement industriel le plus rapide et le plus agile, ainsi que la possibilité pour ses fondateurs de continuer à innover dans un environnement favorable. Univercells répondait à tous les critères d’un partenaire industriel idéal et nous sommes ravis d’avoir contribué à cette transaction, remplissant ainsi notre rôle d’investisseur impliqué. »

Basée à Evry-Courcouronnes, en France, SynHelix développe une technologie qui est une alternative à l’amplification de l’ADN sur les bactéries, qui nécessite des installations industrielles importantes et coûteuses, ainsi que des étapes complexes de traitement et de contrôle de la qualité pour des rendements très faibles. SynHelix prévoit de transférer cette technologie sur la plateforme automatisée de Quantoom, intégrant un « bioréacteur d’ADN de nouvelle génération » qui apportera des avantages records en termes de productivité et de coûts, tant pour les besoins de la R&D que de la production.

SynHelix fait partie de Genopole®, le premier biocluster et incubateur de projets biotechnologiques en France, offrant un environnement unique aux chercheurs et entrepreneurs qui veulent innover et faire avancer la recherche.

En 2020, les investissements en biologie synthétique[1] ont atteint un nouveau record de près de 8 milliards de dollars[2], les thérapies géniques, ARN et ADN ayant connu une croissance rapide au cours de la dernière décennie. Le besoin de modification rapide, bon marché et multiplexe des génomes, ainsi que les activités de recherche en cours devraient stimuler la croissance future du marché. En tant que filiale d’Univercells et contributeur clé à l’innovation de Quantoom, l’ambition de SynHelix est de contribuer à cette croissance du marché avec sa technologie innovante.

Univercells utilisera son nouvel avant-poste pour renforcer les partenariats au sein de l’écosystème biotechnologique français. L’engagement récemment annoncé par le gouvernement français de promouvoir et d’accélérer le secteur de la biotechnologie contribue à l’attractivité de l’acquisition de SynHelix. Par ailleurs, Univercells aspire à étendre sa présence européenne liée aux produits et services existants, outre dans son pays d’origine, la Belgique, en France dans un avenir proche.

José Castillo, CEO de Quantoom Biosciences, a déclaré : « Le développement de la plateforme de production d’ADN synthétique de SynHelix est très complémentaire à la plateforme phare d’ARN de Quantoom, car l’ADN linéaire est l’un des intrants critiques de la production d’ARN. Cet accord permettra de débloquer l’expertise, les connaissances et la propriété intellectuelle sur la synthèse d’ADN de novo, où l’équipe de SynHelix possède une expérience précieuse. Les fondateurs, les collaborateurs et les investisseurs des deux entreprises partagent la même vision et la même mission, à savoir mettre à la disposition de tous des produits biopharmaceutiques nouveaux et complexes, et croient fermement à l’accessibilité de la technologie. De plus, l’acquisition nous permet d’accéder au dynamique écosystème biotech français. »

Irina Gbalou, présidente et cofondatrice de SynHelix, a ajouté : « Nous sommes ravis de rejoindre le groupe Univercells. SynHelix a été fondée avec la mission d’avoir un impact sur la biologie synthétique qui fait face à un obstacle majeur en matière d’approvisionnement en ADN. Alain Huriez et toute l’équipe d’AdBio partners ont cru en nous dès le départ et n’ont jamais cessé de nous soutenir tout au long de notre parcours. En nous donnant accès à leur réseau et à leur vision stratégique, nous avons pu rencontrer les fondateurs d’Univercells, Hugues Bultot et José Castillo. Cette acquisition est le résultat d’une vision commune : apporter flexibilité et accès au développement de produits biologiques en combinant les expertises dans des méthodes innovantes de bioproduction. L’équipe de SynHelix est impatiente de travailler aux côtés des équipes scientifiques, de développement et de management de Quantoom pour faire progresser la plateforme innovante de production de vaccins. Compte tenu des perspectives de croissance d’Univercells, nous sommes convaincus que notre travail aura un effet de levier important dans le domaine de la thérapie génique et de la biologie synthétique. »

Source et visuel : Univercells








MyPharma Editions

Nanobiotix : publication de nouvelles données précliniques sur la combinaison de NBTXR3 avec les immunothérapies par anti-PD-1 et anti-CTLA-4

Publié le 27 janvier 2022
Nanobiotix : publication de nouvelles données précliniques sur la combinaison de NBTXR3 avec les immunothérapies par anti-PD-1 et anti-CTLA-4

Nanobiotix, société française de biotechnologie en phase de développement clinique avancé, pionnière des approches fondées sur la physique pour élargir les possibilités de traitement des patients atteints de cancer, a annoncé la publication, dans l’International Journal of Nanobiotechnology, de nouvelles données précliniques du radioenhancer NBTXR3 en immunothérapie. NBTXR3 est un traitement potentiel de toutes les tumeurs solides, seul ou en combinaison avec différents agents anti-cancéreux.

Advanced BioDesign : avis favorable de l’ANSM pour son étude clinique ODYSSEY dans la leucémie aiguë myéloïde

Publié le 26 janvier 2022
Advanced BioDesign : avis favorable de l’ANSM pour son étude clinique ODYSSEY dans la leucémie aiguë myéloïde

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement d’une nouvelle famille de thérapies ciblées en oncologie, a annoncé avoir reçu un avis favorable de la part de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) et du CPP (Comité de Protection des Personnes) pour le démarrage de sa première phase d’essai clinique pour son candidat médicament ABD-3001 (formulation clinique du DIMATE), dans la leucémie aiguë myéloïde (LAM) et chez les patients atteints du syndrome myélodysplasique (SMD).

Leem : deux nouvelles administratrices entrent au Conseil d’administration

Publié le 26 janvier 2022
Leem : deux nouvelles administratrices entrent au Conseil d'administration

Leem : deux nouvelles administratrices entrent au Conseil d’administrationLe Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a coopté, le 18 janvier 2022, deux nouvelles administratrices : Emmanuelle Valentin, Directrice Générale de Sanofi Genzyme France, dans la famille des Grands Laboratoires Français, en remplacement de Nathalie Le Meur et Marina Vasiliou, Présidente Directrice Générale de Biogen France, dans la famille des Laboratoires Américains, en remplacement de Martin Dubuc.

COVID-19 : Valneva lance la phase de rappel de l’étude Cov-Compare avec son candidat vaccin inactivé

Publié le 26 janvier 2022
COVID-19 : Valneva lance la phase de rappel de l’étude Cov-Compare avec son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé le début des vaccinations de rappel chez les participants adultes de son essai pivot de Phase 3, Cov-Compare. Cette phase de rappel a pour but de fournir des données supplémentaires sur les rappels homologues ainsi que des premières données sur les rappels hétérologues, afin de compléter les précédentes données positives sur les rappels générées lors de la Phase 1/2.

Néovacs signe deux licences exclusives mondiales dans les domaines de l’asthme et des allergies alimentaires

Publié le 26 janvier 2022
Néovacs signe deux licences exclusives mondiales dans les domaines de l’asthme et des allergies alimentaires

Néovacs a annoncé la signature de deux contrats de licence exclusive mondiale négociés avec la filiale privée de l’Inserm (Inserm Transfert), au nom de ses partenaires académiques historiques, l’Inserm et l’Institut Pasteur, sur des familles de brevets stratégiques.

OSE Immunotherapeutics : accord de délivrance d’un brevet portant sur l’utilisation de Tedopi® au Japon

Publié le 26 janvier 2022
OSE Immunotherapeutics : accord de délivrance d’un brevet portant sur l’utilisation de Tedopi® au Japon

OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’Office Japonais des Brevets a émis un accord de délivrance d’un nouveau brevet protégeant l’utilisation de Tedopi®, une combinaison de néo-épitopes, après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur immunitaire chez des patients HLA-A2 positifs atteints d’un cancer. Ce brevet renforcera la propriété intellectuelle internationale de Tedopi® et assurera une nouvelle protection du produit jusqu’en 2037.

Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Publié le 25 janvier 2022
Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Ipsen vient d’annoncer l’approbation par Santé Canada de Sohonos (capsules de palovarotène), un agoniste sélectif du récepteur gamma de l’acide rétinoïque (RARγ) administré par voie orale, indiqué pour diminuer la formation d’ossification hétérotopique (OH ; formation d’os) chez l’adulte et l’enfant (filles de 8 ans et plus, garçons de 10 ans et plus) atteints de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP).1 Sohonos a été approuvé comme traitement de fond et des poussées chez les patients atteints de FOP.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents