Edition du 10-08-2022

Vaccins: collaboration de recherche entre l’australien BioDiem et Vivalis

Publié le mercredi 23 mai 2012

BioDiem, société australienne développant des vaccins, a annoncé qu’elle a initié une collaboration de recherche avec VIVALIS, société biopharmaceutique française experte dans les technologies de production de vaccins. Objectif, évaluer la synergie du virus LAIV, propriété de BioDiem, avec la lignée cellulaire EB66®, propriété de Vivalis.

Les résultats positifs de cette évaluation pourront être utilisés comme base pour un nouvel accord entre les deux sociétés afin de tester la faisabilité de développement du virus LAIV de BioDiem comme vecteur sur la lignée cellulaire EB66®, propriété de VIVALIS. La technologie des vecteurs viraux est utilisée dans le domaine des vaccins pour fournir des protéines stimulant le système immunitaire. VIVALIS entreprend ces travaux afin d’accroître la valeur à fort potentiel de cette technologie dans les domaines d’applications de BioDem (l’utilisation de la EB66® dans le domaine de la grippe est exclue de l’accord)

BioDiem a une très grande expertise interne dans le domaine des virus vivants atténués de la grippe (LAIV). Disposant d’une technologie existante basée sur le LAIV pour la production de vaccins contre la grippe, BioDiem génère actuellement des revenus de licences en Inde et en Chine.

BioDiem propose de développer le virus LAIV comme une technologie à « vecteur » (transporteur) polyvalente, qui pourrait être utilisée pour créer de nouvelles variétés de vaccins dans différentes indications (aussi bien thérapeutiques que prophylactiques).

Ce vecteur sera développé afin d’avoir des avantages supplémentaires tels qu’un bon profil d’innocuité, une faible toxicité (puisque le coeur du vecteur est déjà fortement atténué), une excellente caractérisation du virus grâce un travail approfondi antérieur, et une capacité d’être modifiable à souhait pour cibler des maladies particulières.

Cette première collaboration implique que VIVALIS confirme que les souches LAIV de BioDiem se répliquent de manière satisfaisante dans la lignée cellulaire EB66® et étudie les effets sur les caractéristiques du virus. Durant cette phase, le collaborateur de longue date de BioDiem et développeur du LAIV, l’ « Institut de Médecine Expérimentale » de Saint-Pétersbourg, enverra un expert du LAIV pour travailler sur le site de VIVALIS.

Ce programme initial est prévu pour durer jusqu’à dix semaines. Après démonstration de croissance et de productivité, BioDiem négociera un autre accord avec VIVALIS sur un projet de recherche et développement à plus long terme visant à développer la technologie robuste de vecteur LAIV englobant la lignée cellulaire EB66® comme plateforme de production.

« VIVALIS est un partenaire idéal pour le développement de vaccins, avec une forte dimension commerciale, un historique de partenariats réussis et une technologie, la lignée cellulaire EB66®, internationalement établie. Nous sommes ravis de commencer cette collaboration et d’avancer sur le projet vecteur LAIV », déclare le Président de BioDiem, Julie Phillips.

Franck Grimaud, Président du Directoire et Majid Mehtali, Directeur Scientifique, co-dirigeants de VIVALIS, déclarent : « Le développement de la plateforme EB66® dans de nouveaux domaines est un objectif que nous avons maintenu depuis le lancement de la plateforme. Cet accord avec BioDiem, le second accord portant sur notre lignée cellulaire EB66® depuis le début de l’année, maintient nos objectifs en développant notre technologie EB66® dans des applications comme celles développées par BioDiem, dans le domaine des vaccins thérapeutiques et prophylactiques. Nous sommes impatients de travailler avec BioDiem dans ce programme et d’étendre notre relation vers un accord futur de développement de procédés, de bioproduction et de licence commerciale, puisque nous progressons à la fois dans le domaine du développement et du design de vaccins. »

Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Source : Vivalis








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents