Edition du 21-02-2019

Vaccins H1N1 : Le Point critique les contrats passés entre le gouvernement et les laboratoires

Publié le jeudi 29 octobre 2009

Vaccins H1N1 : Le Point critique les contrats passés entre le gouvernement et les laboratoiresDans un communiqué le ministère de la Santé réagit à un article de l’hebdomadaire Le Point qui parait ce jeudi et qui porte un regard critique sur l’acquisition des vaccins contre la grippe pandémique A (H1N1) par le gouvernement. Le magazine dénonce la non-communication des contrats, le prix élevé payé aux laboratoires et un nombre de doses commandées qui serait supérieur aux besoins.

Dans un article à paraître ce jeudi, intitulé « le contrat que Roselyne Bachelot nous cache », l’hebdomadaire Le Point dénonce le « secret » qui entourerait la commande des vaccins pandémiques. Le ministère de la Santé a réagi dès hier soir dans un communiqué annonçant que ces contrats « seront transmis à toute personne morale » qui en fait « formellement la demande au ministère en charge de la santé ».

Saisie par Le Point, la  Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) a statué en ce sens par un avis du 15 octobre dernier. Dans son communiqué, le ministère estime par ailleurs que les journalistes, auteurs de cet article, « omettent néanmoins de rappeler » certains éléments qui « viennent contredire nombre de leurs allégations ».

Parmi ces éléments, le ministère rappelle que les vaccins ont été commandés au mois de juillet, sur la base d’un avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP) du 22 juin 2009  et « dès que les contrats ont été affermis, le gouvernement a, au cours de nombreuses conférences de presse, annoncé le nombre de doses commandées et les montants investis ».

Concernant le prix unitaire des vaccins achetés, le ministère de la santé précise que « ce sujet a été présenté dans le détail aux parlementaires au cours de deux audition de la ministre de la santé et des sports, le 16 septembre à l’Assemblée nationale et le 29 septembre au Sénat ».

Par ailleurs, le ministère estime que « les éléments scientifiques avancés sur les vaccins et le virus sont en outre souvent erronés ».  Il souligne ainsi que « le passage à une injection, s’il devait être recommandé par les autorités sanitaires européennes, ce qui n’est pas le cas dans le dernier avis de l’agence européenne du médicament en date du 23 octobre, ne concernerait vraisemblablement pas la totalité de la population, les enfants et les personnes présentant des facteurs de risque restant très vraisemblablement soumis à une vaccination à deux injections pour une protection complète et pérenne. »

Enfin, le ministère précise dans son communiqué que « les 94 millions de doses acquises, auxquelles il faut retrancher les 10 % qui seront données à l’OMS, ne permettront donc en aucun cas d’immuniser 94 millions de personnes ».

Source : ministère de la Santé








MyPharma Editions

Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d’essais cliniques

Publié le 21 février 2019
Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d'essais cliniques

La décision de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) de réduire les délais d’instruction des demandes d’essais cliniques pour les MTI (médicaments de thérapie innovante), constitue une excellente nouvelle pour l’innovation médicale française et les patients.

AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

Publié le 20 février 2019
AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd’hui avoir terminé avec succès son étude sur l’effet de prise de nourriture pour son candidat médicament AZP2006.

Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Publié le 20 février 2019
Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Neuraxpharm France, filiale française du groupe Neuraxpharm, leader européen du traitement des troubles du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la nomination du Docteur Pierre Hervé Brun au poste de directeur général.

Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Publié le 20 février 2019
Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Néovacs, société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers, a annoncé avoir procédé à deux nominations au sein de son équipe de direction. Vincent Serra est nommé Directeur Scientifique (CSO) et Valérie Salentey, Responsable des Affaires Règlementaires.

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l’innovation et de la R&D

Publié le 19 février 2019
Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l'innovation et de la R&D

Alors que Ceva Santé Animale finalise son nouveau plan stratégique 2020-2025, le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire a récemment annoncé des changements importants au sein de son équipe de direction.

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions