Edition du 19-02-2018

Vaccins H1N1 : Le Point critique les contrats passés entre le gouvernement et les laboratoires

Publié le jeudi 29 octobre 2009

Vaccins H1N1 : Le Point critique les contrats passés entre le gouvernement et les laboratoiresDans un communiqué le ministère de la Santé réagit à un article de l’hebdomadaire Le Point qui parait ce jeudi et qui porte un regard critique sur l’acquisition des vaccins contre la grippe pandémique A (H1N1) par le gouvernement. Le magazine dénonce la non-communication des contrats, le prix élevé payé aux laboratoires et un nombre de doses commandées qui serait supérieur aux besoins.

Dans un article à paraître ce jeudi, intitulé « le contrat que Roselyne Bachelot nous cache », l’hebdomadaire Le Point dénonce le « secret » qui entourerait la commande des vaccins pandémiques. Le ministère de la Santé a réagi dès hier soir dans un communiqué annonçant que ces contrats « seront transmis à toute personne morale » qui en fait « formellement la demande au ministère en charge de la santé ».

Saisie par Le Point, la  Commission d’accès aux documents administratifs (CADA) a statué en ce sens par un avis du 15 octobre dernier. Dans son communiqué, le ministère estime par ailleurs que les journalistes, auteurs de cet article, « omettent néanmoins de rappeler » certains éléments qui « viennent contredire nombre de leurs allégations ».

Parmi ces éléments, le ministère rappelle que les vaccins ont été commandés au mois de juillet, sur la base d’un avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP) du 22 juin 2009  et « dès que les contrats ont été affermis, le gouvernement a, au cours de nombreuses conférences de presse, annoncé le nombre de doses commandées et les montants investis ».

Concernant le prix unitaire des vaccins achetés, le ministère de la santé précise que « ce sujet a été présenté dans le détail aux parlementaires au cours de deux audition de la ministre de la santé et des sports, le 16 septembre à l’Assemblée nationale et le 29 septembre au Sénat ».

Par ailleurs, le ministère estime que « les éléments scientifiques avancés sur les vaccins et le virus sont en outre souvent erronés ».  Il souligne ainsi que « le passage à une injection, s’il devait être recommandé par les autorités sanitaires européennes, ce qui n’est pas le cas dans le dernier avis de l’agence européenne du médicament en date du 23 octobre, ne concernerait vraisemblablement pas la totalité de la population, les enfants et les personnes présentant des facteurs de risque restant très vraisemblablement soumis à une vaccination à deux injections pour une protection complète et pérenne. »

Enfin, le ministère précise dans son communiqué que « les 94 millions de doses acquises, auxquelles il faut retrancher les 10 % qui seront données à l’OMS, ne permettront donc en aucun cas d’immuniser 94 millions de personnes ».

Source : ministère de la Santé








MyPharma Editions

Associations de patients : l’ANSM lance son appel à projets 2018

Publié le 19 février 2018
Associations de patients : l'ANSM lance son appel à projets 2018

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) lance, pour la septième année consécutive, un appel à projets s’adressant aux associations de patients et autres usagers du système de santé. Cet appel à projets annuel vise à stimuler des initiatives associatives axées sur le bon usage et la réduction des risques liés aux produits de santé.

Hybrigenics parachève son recentrage stratégique sur la R&D biopharmaceutique

Publié le 19 février 2018
Hybrigenics parachève son recentrage stratégique sur la R&D biopharmaceutique

Hybrigenics, société biopharmaceutique focalisée dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre le cancer, a annoncé lundi la cession d’Helixio, sa division dédiée aux services génomiques basée à Clermont-Ferrand, à ses employés et managers.

Bone Therapeutics : recrutement du dernier patient de Phase IIA dans la fusion vertébrale avec ALLOB®

Publié le 19 février 2018
Bone Therapeutics : recrutement du dernier patient de Phase IIA dans la fusion vertébrale avec ALLOB®

Bone Therapeutics, société belge spécialisée dans les thérapies cellulaires osseuses, a annoncé aujourd’hui l’achèvement du recrutement de son étude de Phase IIA dans la fusion vertébrale lombaire avec son produit allogénique de thérapie cellulaire osseuse, ALLOB®. Au regard du calendrier, les données d’efficacité et de sécurité de l’ensemble des 32 patients sont attendues mi-2019, après une période de suivi de 12 mois.

Oncologie : PharmaMar signe un accord de licence avec Seattle Genetics

Publié le 16 février 2018
Oncologie : PharmaMar signe un accord de licence avec Seattle Genetics

PharmaMar a annoncé la signature d’un accord de licence exclusif en vertu duquel l’américain Seattle Genetics va recevoir les droits mondiaux exclusifs à certaines molécules brevetées de la société biopharmaceutique espagnole,pour le développement, la fabrication et la commercialisation de conjugués anticorps-médicament (CAM) et/ou d’autres conjugués de médicaments incorporant des charges utiles PharmaMar.

Semaine nationale du Rein du 3 au 10 mars 2018

Publié le 16 février 2018
Semaine nationale du Rein du 3 au 10 mars 2018

France Rein organise la 13e Semaine nationale du Rein. Cette édition proposera du 3 au 10 mars 2018 des dépistages anonymes et gratuits sur tout le territoire français afin de sensibiliser le plus grand monde à ces pathologies. Un Français sur 10 est concerné par une maladie rénale.

Pictogramme « Grossesse » sur les médicaments : une mesure aux « conséquences incertaines », estime l’Académie de médecine

Publié le 16 février 2018
Pictogramme « Grossesse » sur les médicaments : une mesure aux "conséquences incertaines", estime l'Académie de médecine

Dans un communiqué publié vendredi, l’Académie nationale de médecine considère que l’obligation d’apposer le pictogramme « Grossesse » sur les conditionnements de médicaments est une mesure à « l’intention louable » mais aux « conséquences incertaines » et recommande de redéfinir le périmètre du décret.

Rougeole : la ministre de la Santé appelle à un « rattrapage vaccinal »

Publié le 16 février 2018
Rougeole : la ministre de la Santé appelle à un "rattrapage vaccinal"

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a appelé, mercredi 14 février sur France Inter, les « personnes qui ne sont pas vaccinées ou qui n’ont pas fait vacciner leurs enfants » contre la rougeole à « faire un rattrapage ». Depuis le 1er novembre 2017, 387 cas de rougeole ayant entraîné 1 décès et 83 hospitalisations, dont 6 en services de réanimation, ont été déclarés en France.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions