Edition du 23-04-2021

Vente de médicaments en grande surface: Leclerc reprend l’offensive

Publié le jeudi 13 janvier 2011

A partir du 14 janvier 2011, E.Leclerc lance une nouvelle campagne médias pour sensibiliser les « patients-consommateurs ». Le groupement de distribution réclame le droit de vendre des médicaments à prescription médicale facultative non remboursés, dont il dénonce parallèlement les écarts de prix relevés dans les pharmacies.

« 18 mois après l’instauration de la mesure de libre-accès des médicaments PMF-NR, une nouvelle étude menée par E.Leclerc montre que le prix d’un même médicament peut varier du simple au triple d’une pharmacie à l’autre, dans une même ville », estime le distributeur dans un communiqué publié ce jeudi.
En 2009, E.Leclerc lançait une étude pour observer les prix pratiqués en pharmacie sur les médicaments à prescription médicale facultative non remboursés (PMF-NR) vendus à prix libres et disponibles en libre accès (OTC). Les résultats de cette étude montrait, pour certains produits, des rapports de prix pouvant varier de 1 à 3, soit un écart de 100 à 200 %. Un an plus tard, l’enseigne a commandé une nouvelle étude au cabinet d’analyse économique Bipe. Résultat : sur l’échantillon des 30 références observées dans 5 villes de France, les prix n’ont baissé que de 0,4 % depuis 2009. Les disparités de prix font à nouveau apparaître des écarts pouvant aller du simple au triple.
« La mesure instituant le libre accès à une liste de 313 médicaments PMF-NR, mise en place en juillet 2008, aurait dû permettre une baisse des prix en favorisant une réelle concurrence entre officines. Elle se révèle aujourd’hui inefficace », estime le distributeur.

La précédente campagne du distributeur sur les médicaments déremboursés lui avait valu un procès intenté par trois groupement de pharmaciens, qui avaient dénoncé « une campagne déloyale dénigrant les pharmaciens sous le faux prétexte de défense de l’intérêt général du consommateur ». Déboutés en appel après avoir obtenu en première instance l’arrêt de cette campagne publicitaire, les pharmaciens avaient décidé en avril 2010 de se pourvoir en cassation.
« Lorsqu’un médicament est déremboursé, son prix augmente de manière significative », poursuit Leclerc dans son communiqué, rappelant que « les médicaments déremboursés sont de plus en plus nombreux ».  Dans sa nouvelle campagne publicitaire, Leclerc demande le droit de vendre les médicaments non remboursés dans ses parapharmacies, « sous le contrôle de ses docteurs en pharmacie ».

Source : Communiqué E. Leclerc








MyPharma Editions

NovAliX nomme le Dr Jérôme Guillemont à la tête du département de drug discovery, ainsi que deux nouveaux directeurs

Publié le 23 avril 2021
NovAliX nomme le Dr Jérôme Guillemont à la tête du département de drug discovery, ainsi que deux nouveaux directeurs

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, a annoncé la nomination du Dr Jérôme Guillemont à la tête du département de drug discovery. Il rejoint également le comité exécutif de NovAliX. Afin de renforcer l’équipe, les Dr Laurence Mevellec et Olivier Querolle rejoignent également la société en qualité de directeurs de la chimie médicinale.

Nicox : 50% du recrutement atteint dans l’étude de phase 2b Mississippi pour NCX 4251 dans la blépharite

Publié le 23 avril 2021
Nicox : 50% du recrutement atteint dans l’étude de phase 2b Mississippi pour NCX 4251 dans la blépharite

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé que 102 patients sur un objectif de 200 ont été randomisés dans l‘étude clinique de phase 2b Mississippi pour le NCX 4251 dans la blépharite. Les premiers résultats sont actuellement attendus au quatrième trimestre 2021, dans les délais prévus.

Genfit recrute Thomas Baetz en tant que Chief Financial Officer

Publié le 23 avril 2021
Genfit recrute Thomas Baetz en tant que Chief Financial Officer

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, vient d’annoncer la nomination de Thomas Baetz au poste de Chief Financial Officer. Il rejoint le Comité Exécutif avec Stefanie Magner, Chief Compliance Officer.

Ethypharm établit une présence directe en Italie

Publié le 23 avril 2021
Ethypharm établit une présence directe en Italie

Ethypharm vient d’annoncer l’établissement de sa filiale en Italie, lui permettant d’opérer directement dans le 3ème marché pharmaceutique d’Europe. Placée sous la direction de Bruno Rago, Ethypharm Italy renforcera la présence commerciale du Groupe en Europe, notamment dans son domaine thérapeutique principal, le système nerveux central.

COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : Valneva initie une étude clinique de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, la biotech nantaise spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses, vient d’annoncer l’initiation d’une étude pivot de Phase 3 pour son candidat vaccin inactivé et adjuvanté contre la COVID-19, VLA2001. L’étude de Phase 3 « Cov-Compare », (VLA2001-301) va comparer lors d’une étude-pivot d’immunogénicité le candidat vaccin SARS-CoV-2 de Valneva, VLA2001, au vaccin Vaxzevria, qui a déjà reçu une autorisation conditionnelle de mise sur le marché.

COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

Publié le 22 avril 2021
COVID-19 : l’essai clinique mené par MedinCell confirme l’innocuité de l’ivermectine

MedinCell, société qui développe plusieurs formulations injectables à action prolongée d’ivermectine dont la plus avancée vise à prévenir de l’infection par le Covid-19 et de ses mutants pendant plusieurs mois, a annoncé que son essai clinique valide l’innocuité de l’ivermectine en prise quotidienne sous forme orale, pour simuler la libération continue du principe actif par une injection longue action. Aucun effet indésirable n’a été observé avec les trois doses d’ivermectine testées allant jusqu’à 100 μg/kg.

Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Publié le 22 avril 2021
Erytech sollicite une réunion auprès de la FDA en amont de sa demande de BLA afin d’évaluer une voie d’approbation dans la LAL

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le lancement du processus de demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de la FDA américaine pour son produit phare, eryaspase, chez les patients atteints de leucémie aiguë lymphoblastique qui ont développé des réactions d’hypersensibilité à la PEG-asparaginase, sur la base des résultats positifs de l’étude clinique de phase 2 conduite par NOPHO.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents