Edition du 26-03-2019

Vente de médicaments en grande surface: Leclerc reprend l’offensive

Publié le jeudi 13 janvier 2011

A partir du 14 janvier 2011, E.Leclerc lance une nouvelle campagne médias pour sensibiliser les « patients-consommateurs ». Le groupement de distribution réclame le droit de vendre des médicaments à prescription médicale facultative non remboursés, dont il dénonce parallèlement les écarts de prix relevés dans les pharmacies.

« 18 mois après l’instauration de la mesure de libre-accès des médicaments PMF-NR, une nouvelle étude menée par E.Leclerc montre que le prix d’un même médicament peut varier du simple au triple d’une pharmacie à l’autre, dans une même ville », estime le distributeur dans un communiqué publié ce jeudi.
En 2009, E.Leclerc lançait une étude pour observer les prix pratiqués en pharmacie sur les médicaments à prescription médicale facultative non remboursés (PMF-NR) vendus à prix libres et disponibles en libre accès (OTC). Les résultats de cette étude montrait, pour certains produits, des rapports de prix pouvant varier de 1 à 3, soit un écart de 100 à 200 %. Un an plus tard, l’enseigne a commandé une nouvelle étude au cabinet d’analyse économique Bipe. Résultat : sur l’échantillon des 30 références observées dans 5 villes de France, les prix n’ont baissé que de 0,4 % depuis 2009. Les disparités de prix font à nouveau apparaître des écarts pouvant aller du simple au triple.
« La mesure instituant le libre accès à une liste de 313 médicaments PMF-NR, mise en place en juillet 2008, aurait dû permettre une baisse des prix en favorisant une réelle concurrence entre officines. Elle se révèle aujourd’hui inefficace », estime le distributeur.

La précédente campagne du distributeur sur les médicaments déremboursés lui avait valu un procès intenté par trois groupement de pharmaciens, qui avaient dénoncé « une campagne déloyale dénigrant les pharmaciens sous le faux prétexte de défense de l’intérêt général du consommateur ». Déboutés en appel après avoir obtenu en première instance l’arrêt de cette campagne publicitaire, les pharmaciens avaient décidé en avril 2010 de se pourvoir en cassation.
« Lorsqu’un médicament est déremboursé, son prix augmente de manière significative », poursuit Leclerc dans son communiqué, rappelant que « les médicaments déremboursés sont de plus en plus nombreux ».  Dans sa nouvelle campagne publicitaire, Leclerc demande le droit de vendre les médicaments non remboursés dans ses parapharmacies, « sous le contrôle de ses docteurs en pharmacie ».

Source : Communiqué E. Leclerc








MyPharma Editions

Maladies neurologiques : l’AFM-Téléthon reçoit le prix « Pioneer in Technology Development »

Publié le 26 mars 2019
Maladies neurologiques : l'AFM-Téléthon reçoit le prix « Pioneer in Technology Development »

L’AFM-Téléthon, association de malades et parents de malades engagée dans le combat contre la maladie depuis 60 ans, a reçu, samedi 16 mars à Los Angeles, dans le cadre du congrès mondial de la Society for Brain Mapping and Therapeutics, le prix « Pioneer in Technology Development » pour son action dans la recherche et le développement de thérapies innovantes contre les maladies rares.

Stratégie nationale de santé : un tableau de bord pour mesurer les résultats

Publié le 26 mars 2019
Stratégie nationale de santé : un tableau de bord pour mesurer les résultats

Les équipes de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) ont développé une application permettant de visualiser l’évolution des 20 indicateurs de résultats et d’impact retenus avant le déploiement de la Stratégie nationale de santé 2018-2022.

Maladies neurodégénératives : Vect-Horus signe un accord de collaboration et de licence avec Ono Pharmaceutical

Publié le 26 mars 2019
Maladies neurodégénératives : Vect-Horus signe un accord de collaboration et de licence avec Ono Pharmaceutical

La société française Vect-Horus a annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de collaboration et de licence avec le japonais Ono Pharmaceutical portant sur le développement de nouvelles molécules contre les maladies neurodégénératives.

Nanobiotix annonce son plan d’enregistrement clinique dans les cancers de la Tête et du Cou avec NBTXR3 aux Etats-Unis

Publié le 26 mars 2019
Nanobiotix annonce son plan d’enregistrement clinique dans les cancers de la Tête et du Cou avec NBTXR3 aux Etats-Unis

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé aujourd’hui la clarification de sa procédure d’autorisation réglementaire dans le traitement des cancers de la Tête et du Cou avec NBTXR3, radioenhancer premier de sa classe. Cette annonce fait suite aux commentaires de la FDA (pre-IND) reçus le 18 mars 2019.

Transgene et BioInvent vont co-développer des virus oncolytiques multifonctionnels pour le traitement des tumeurs solides

Publié le 26 mars 2019
Transgene et BioInvent vont co-développer des virus oncolytiques multifonctionnels pour le traitement des tumeurs solides

Transgene et BioInvent, une société de biotechnologie suédoise dédiée à la découverte et au développement d’anticorps immunorégulateurs innovants contre le cancer, ont annoncé l’extension de leur collaboration pour co-développer des virus oncolytiques multifonctionnels, codant pour des séquences d’anticorps non dévoilées, capables de traiter une grande diversité de tumeurs solides.

LXRepair lauréat du Concours d’Innovation pour sa plateforme industrielle de kits diagnostiques

Publié le 25 mars 2019
LXRepair lauréat du Concours d’Innovation pour sa plateforme industrielle de kits diagnostiques

LXRepair qui développe une plateforme de tests uniques pour caractériser en temps réel les mécanismes de réparation de l’ADN pour prédire la réponse des patients aux traitements anticancéreux est lauréat du Concours d’Innovation (Programme d’Investissements d’Avenir, opéré par Bpifrance) pour son projet ZYMONCO.

Les remboursements de soins du régime général en hausse de 2,1% sur les douze derniers mois

Publié le 25 mars 2019
Les remboursements de soins du régime général en hausse de 2,1% sur les douze derniers mois

Selon le dernier point mensuel de l’Assurance maladie, les dépenses de soins de ville ont augmenté de 0,8% en février 2019 par rapport au mois de février 2018. L’évolution est de 2,1 % sur les douze derniers mois. Au global, les remboursements de médicaments (rétrocession incluse) évoluent de 0,5% (0,3% sur douze mois).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions