Edition du 21-01-2019

Accueil » Industrie » Santé publique » VIH

VIH : Gilead Sciences lance la campagne #PasseLeMotPasLeVirus

Publié le mercredi 19 septembre 2018

VIH : Gilead Sciences lance la campagne #PasseLeMotPasLeVirusAfin de mieux comprendre le quotidien des personnes vivant avec le VIH, Gilead Sciences a annoncé le lancement d’une campagne #PasseLeMotPasLeVirus qui met en avant leurs témoignages et dévoile, dans le même temps, les résultats d’une étude* menée en partenariat avec l’institut Ipsos auprès de 200 personnes vivant avec le VIH.

La campagne #PasseLeMotPasLeVirus, qui se déroulera du 17 septembre au 15 décembre 2018, possède un double objectif : informer sur la vie avec la maladie pour faire évoluer les perceptions et accompagner les patients pour les rassurer dans leur quotidien.

Le site internet www.passelemotpaslevirus.com rassemble des témoignages vidéo de patients qui racontent leur vie avec la maladie. Il propose également une rubrique répondant à toutes les questions et destinée à aider les personnes qui vivent avec le VIH, mais également le grand public à trouver des réponses et à mieux appréhender la vie avec le VIH.

Afin de toucher un maximum de Français, cette campagne qui met en lumière le quotidien des personnes vivant avec le VIH, trouvera un relai partout en France grâce à des spots radio, à des encarts dans la presse et à des affichages à Paris et ses départements limitrophes, à Nice, à Marseille, à Lyon, à Toulouse et à Montpellier.

Les résultats de l’enquête* :

30 ans après l’émergence du VIH, la maladie questionne toujours. Les personnes interrogées évaluent leur niveau de bien-être général à 6,9/10 en moyenne soit une évaluation équivalente à celle de la population générale. Cependant certains obstacles subsistent pour des personnes qui aspirent avant tout à vivre comme tout le monde.

Peur de la discrimination : 43% des personnes interrogées mentent « souvent » à leur entourage sur leur maladie

Les résultats de l’enquête montrent qu’une personne sur deux vivant avec le VIH se déclare préoccupée par son état de santé. Si elle n’est pas omniprésente au quotidien, la maladie reste pour autant présente dans les esprits. Ainsi, 34% des personnes interrogées y pensent « au moins une fois par jour » et presque 1 sur 5 (17%) y pensent au moins plusieurs fois par jour.

En outre, l’évocation de la maladie semble toujours un tabou notamment vis-à-vis de l’entourage proche. Alors que 31% des personnes interrogées pensent que personne ne peut comprendre ce qu’ils vivent, 31% n’ont parlé du fait qu’ils aient contracté le VIH qu’à 3 personnes de leur entourage au maximum. Par ailleurs, 43% mentent « souvent » à leur entourage sur leur situation et 41% cachent leurs rendez-vous médicaux et leurs traitements à leurs proches.

Des difficultés à se projeter en tant que parent pour 47% des personnes interrogées

D’après les personnes interrogées, vivre avec le VIH impacte encore fortement leur vie sexuelle (57%) et leur vie de couple (43%). 47% ont renoncé à se projeter en tant que parents et 29% ont retardé leur décision de devenir parents. 38% ont renoncé à se marier ou se pacser et 18% ont retardé leur décision.

La crainte de contaminer ses proches à la découverte de la maladie a été une angoisse importante pour 46% des personnes interrogées

Pour 1/3 (31%) des personnes interrogées, il s’est écoulé plus d’un an entre le test positif et le démarrage d’un traitement. Une attente jugée trop longue pour 66% d’entre elles (2 sur 3) dont 51% étaient angoissées par rapport à l’évolution de la maladie et 46% avaient peur de contaminer leur partenaire ou leur entourage.

L’étude révèle enfin que les personnes interrogées ont des attentes importantes en matière d’information pour continuer à vivre normalement. Elles estiment surtout manquer d’information sur l’évolution de la maladie au cours de leur vie (45%), les innovations thérapeutiques à venir (42%) et leur espérance de vie (41%).

* L’enquête est réalisée en France par Ipsos depuis le 20 juin 2018. Ces résultats sont présentés sur la base de l’interrogation de 200 patients âgés de 16 ans ou plus vivant avec le VIH, recrutés via les infectiologues et les pharmaciens (libéraux et hospitaliers). L’interrogation des patients est réalisée en suivant un questionnaire de 10 minutes, par internet ou par téléphone.

Source : Gilead








MyPharma Editions

Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Publié le 21 janvier 2019
Servier et Taiho Oncology présentent des données sur Lonsurf® au Symposium 2019 sur les cancers gastro-intestinaux de l’ASCO

Servier et Taiho Oncology, filiale de Taiho Pharmaceutical, ont annoncé conjointement que les données d’innocuité et d’efficacité, dans le sous-groupe de patients ayant subi une gastrectomie, de l’essai mondial de phase III TAGS évaluant LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) chez des patients atteints d’un cancer gastrique métastatique (CGm), étaient cohérentes avec les résultats d’études globaux publiés dans The Lancet Oncology.

Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le 18 janvier 2019
Sanofi : le comité consultatif de la FDA se prononce sur Zynquista™ dans le diabète de type 1 de l'adulte

Le Comité consultatif des médicaments pour le traitement des maladies endocrinologiques et métaboliques (EMDAC, Endocrinologic and Metabolic Drugs Advisory Committee) de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis s’est prononcé dans le cadre de l’approbation de Zynquista™* (sotagliflozin), par 8 voix contre 8, sur la question de savoir si les bénéfices globaux l’emportaient sur les risques.

François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Publié le 18 janvier 2019
François Fournier nommé président-directeur général de Virbac Amérique du Nord

Virbac a annoncé l’arrivée de François Fournier au poste de président-directeur général de Virbac Amérique du Nord à compter du 7 janvier 2019. Il a pour mission principale de diriger et développer l’ensemble des activités nord-américaines de Virbac, en adéquation avec la stratégie globale du groupe Virbac.

Erytech présente un poster sur l’étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Publié le 18 janvier 2019
Erytech présente un poster sur l'étude en cours TRYbeCA-1 lors de la conférence ASCO-GI 2019

Erytech, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé que le poster intitulé « TRYbeCA-1 : une étude de Phase 3 randomisée avec eryaspase en association avec une chimiothérapie, comparée à une chimiothérapie seule, pour un traitement en seconde ligne chez des patients atteints d’un adénocarcinome du pancréas (NCT03665441) » sera présenté lors de la conférence annuelle de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) 2019 à San Francisco, aux États-Unis.

Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Publié le 18 janvier 2019
Janssen : feu vert européen pour Erleada® dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Janssen, la société pharmaceutique de Johnson & Johnson, a annoncé que la Commission européenne (CE) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’Erleada® (apalutamide), un inhibiteur oral de prochaine génération des récepteurs androgéniques pour le traitement des adultes atteints d’un cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique (CPRCnm) et qui présentent un risque élevé de développer une forme métastatique de la maladie.

Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l’homme d’une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Publié le 17 janvier 2019
Ipsen : résultats de la 1ère étude sur l'homme d'une neurotoxine recombinante présentés au Congrès TOXINS 2019

Ipsen a annoncé que les résultats de la première étude chez l’homme d’une neurotoxine recombinante seront présentés lors de la conférence internationale TOXINS 2019 qui se tiendra à Copenhague (Danemark). La neurotoxine botulique recombinante de sérotype E (rBoNT-E) d’Ipsen a été étudiée dans le cadre d’une étude de phase I qui a caractérisé son profil de sécurité et de tolérance chez des volontaires sains (1).

Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center

Publié le 17 janvier 2019
Knopp Biosciences élargit son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children's Hospital Medical Center

Knopp Biosciences, société américaine qui développe des médicaments visant à fournir des traitements révolutionnaires pour les maladies inflammatoires et neurologiques, a annoncé aujourd’hui l’élargissement de son partenariat de recherche avec le Cincinnati Children’s Hospital Medical Center afin d’examiner de plus près le mécanisme d’action du candidat-médicament phare de Knopp, le dexpramipexole, qui diminue le nombre d’éosinophiles.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions