Edition du 21-01-2022

Vivet Therapeutics lève 37,5 millions € pour faire avancer ses programmes de thérapies géniques

Publié le vendredi 5 mai 2017

Vivet Therapeutics lève 37,5 millions € pour faire avancer ses programmes de thérapies géniquesVivet Therapeutics, biotech basée à Paris et dédiée au développement des thérapies géniques innovantes pour des maladies métaboliques rares et d’origine génétique, a annoncé une levée de fonds de 37,5 millions d’euros dans un tour de table de Série A.

Celui-ci a impliqué un syndicat de grands investisseurs internationaux en sciences de la vie, piloté par Novartis Venture Fund et Columbus Venture Partners, et comprenant Roche Venture Fund, HealthCap, Kurma Partners et Ysios Capital.

Les fonds seront utilisés par Vivet pour faire avancer un pipeline diversifié de programmes de thérapies géniques ciblant des maladies métaboliques rares d’origine génétique, dont la maladie de Wilson, la cholestase hépatique familiale évolutive de type 2 (PFIC2), la cholestase hépatique familiale évolutive de type 3 (PFIC3) et la citrullinémie de type I.

Vivet construit son portefeuille en s’appuyant sur une technologie novatrice développée grâce à ses partenariats et des licences exclusives de la Fundación para la Investigación Médica Aplicada (FIMA), fondation à but non lucratif située au Centro de Investigación Medica Aplicada (CIMA), Université de Navarre, à Pampelune en Espagne ; et du Massachusetts Eye and Ear (MEE), Boston (USA). Les licences couvrent l’usage exclusif de nouvelles technologies pour la thérapie génique des maladies métaboliques, et certains vecteurs AAV Anc80 brevetés du MEE. Anc80 est un vecteur viral de nouvelle génération, conçu pour augmenter les niveaux d’expression de gènes dans le foie tout en réduisant le risque d’immunogénicité.

Le programme phare de Vivet, VTX801, est une thérapie génique novatrice expérimentale contre la maladie de Wilson. Ce trouble génétique rare est causé par la présence, dans les cellules hépatiques, d’un gène déficient codant pour la protéine ATP7B, qui réduit la capacité de l’organe à réguler les taux de cuivre dans le foie et d’autres tissus, provoquant des symptômes hépatiques et neurologiques sévères, pouvant nécessiter une greffe de foie. Cette maladie touche près d’une personne sur 30 000 dans le monde, ce qui correspond à une prévalence d’environ 10 000 patients aux Etats-Unis et 15 000 patients dans l’Union Européenne.

VTX801 utilise un vecteur viral AAV modifié, Anc80, pour transporter une version tronquée et fonctionnelle du gène ATP7B dans les cellules hépatiques, afin de traiter la maladie à sa racine, de rétablir l’homéostasie du métabolisme du cuivre, réduire les lésions et améliorer la fonction hépatique. Vivet prévoit d’initier les premiers essais cliniques avec le VTX801 dans la maladie de Wilson fin 2018.

Vivet Therapeutics a été créée à Paris (France) avec une filiale en Espagne, en 2016 par Jens Kurth (ex-Anokion, Novartis), Gloria Gonzalez Aseguinolaza (CIMA, Université de Navarre) et Jean Philippe Combal (ex-Gensight Biologics, Sanofi), qui ont réuni leur expérience et leur expertise en thérapie génique, maladies du foie et développement stratégique de médicaments pour les maladies rares.

Source : Vivet Therapeutics








MyPharma Editions

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents