Edition du 22-10-2020

Vivet Therapeutics lève 37,5 millions € pour faire avancer ses programmes de thérapies géniques

Publié le vendredi 5 mai 2017

Vivet Therapeutics lève 37,5 millions € pour faire avancer ses programmes de thérapies géniquesVivet Therapeutics, biotech basée à Paris et dédiée au développement des thérapies géniques innovantes pour des maladies métaboliques rares et d’origine génétique, a annoncé une levée de fonds de 37,5 millions d’euros dans un tour de table de Série A.

Celui-ci a impliqué un syndicat de grands investisseurs internationaux en sciences de la vie, piloté par Novartis Venture Fund et Columbus Venture Partners, et comprenant Roche Venture Fund, HealthCap, Kurma Partners et Ysios Capital.

Les fonds seront utilisés par Vivet pour faire avancer un pipeline diversifié de programmes de thérapies géniques ciblant des maladies métaboliques rares d’origine génétique, dont la maladie de Wilson, la cholestase hépatique familiale évolutive de type 2 (PFIC2), la cholestase hépatique familiale évolutive de type 3 (PFIC3) et la citrullinémie de type I.

Vivet construit son portefeuille en s’appuyant sur une technologie novatrice développée grâce à ses partenariats et des licences exclusives de la Fundación para la Investigación Médica Aplicada (FIMA), fondation à but non lucratif située au Centro de Investigación Medica Aplicada (CIMA), Université de Navarre, à Pampelune en Espagne ; et du Massachusetts Eye and Ear (MEE), Boston (USA). Les licences couvrent l’usage exclusif de nouvelles technologies pour la thérapie génique des maladies métaboliques, et certains vecteurs AAV Anc80 brevetés du MEE. Anc80 est un vecteur viral de nouvelle génération, conçu pour augmenter les niveaux d’expression de gènes dans le foie tout en réduisant le risque d’immunogénicité.

Le programme phare de Vivet, VTX801, est une thérapie génique novatrice expérimentale contre la maladie de Wilson. Ce trouble génétique rare est causé par la présence, dans les cellules hépatiques, d’un gène déficient codant pour la protéine ATP7B, qui réduit la capacité de l’organe à réguler les taux de cuivre dans le foie et d’autres tissus, provoquant des symptômes hépatiques et neurologiques sévères, pouvant nécessiter une greffe de foie. Cette maladie touche près d’une personne sur 30 000 dans le monde, ce qui correspond à une prévalence d’environ 10 000 patients aux Etats-Unis et 15 000 patients dans l’Union Européenne.

VTX801 utilise un vecteur viral AAV modifié, Anc80, pour transporter une version tronquée et fonctionnelle du gène ATP7B dans les cellules hépatiques, afin de traiter la maladie à sa racine, de rétablir l’homéostasie du métabolisme du cuivre, réduire les lésions et améliorer la fonction hépatique. Vivet prévoit d’initier les premiers essais cliniques avec le VTX801 dans la maladie de Wilson fin 2018.

Vivet Therapeutics a été créée à Paris (France) avec une filiale en Espagne, en 2016 par Jens Kurth (ex-Anokion, Novartis), Gloria Gonzalez Aseguinolaza (CIMA, Université de Navarre) et Jean Philippe Combal (ex-Gensight Biologics, Sanofi), qui ont réuni leur expérience et leur expertise en thérapie génique, maladies du foie et développement stratégique de médicaments pour les maladies rares.

Source : Vivet Therapeutics








MyPharma Editions

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 20 octobre 2020
Noxxon : inclusion de trois centres cliniques supplémentaires pour son essai évaluant NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le début de sa collaboration avec trois sites cliniques additionnels dans le but d’accroître ses capacités de recrutement pour l’étude de phase 1/2 évaluant le NOX-A12 en association avec la radiothérapie dans le cancer du cerveau. Avec l’inclusion de ces nouveaux centres cliniques, la société entend assurer la finalisation rapide de l’étude malgré les conditions difficiles actuelles imposées par la pandémie de COVID-19.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents