Edition du 19-02-2018

106 millions d’enfants vaccinés en 2008, un record selon l’OMS

Publié le mercredi 21 octobre 2009

106 millions d’enfants vaccinés en 2008, un record selon l’OMS - Photo OMSInversant une tendance à la baisse, les taux de vaccination n’ont jamais été aussi élevés que maintenant et le développement des vaccins est en plein essor, d’après la nouvelle évaluation publiée aujourd’hui par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), l’UNICEF et la Banque mondiale. Selon le rapport, au cours des huit dernières années le marché mondial des vaccins a triplé de volume et rapporte plus de $17 milliards de dollars.

Le rapport Vaccins et vaccination : la situation dans le monde établit qu’aujourd’hui le nombre des nourrissons vaccinés est plus élevé que jamais, avec un record de 106 millions d’enfants en 2008, d’après les dernières données. Parallèlement, les auteurs appellent les pays donateurs à combler les lacunes du financement qui laissent des millions d’enfants exposés au risque de maladie, notamment dans les pays et les communautés les plus pauvres, où les maladies évitables font le plus de victimes.

La grippe A(H1N1) souligne le dynamisme du développement des vaccins
La publication des nouvelles données sur le succès des efforts mondiaux de vaccination intervient au moment où de nombreux pays mènent des campagnes de vaccination contre la grippe A(H1N1), ce qui souligne le rôle irremplaçable des vaccins dans la prévention des maladies transmissibles et les difficultés pour en faire bénéficier les communautés les plus vulnérables.

« La pandémie grippale attire l’attention sur les promesses et le dynamisme du développement des vaccins aujourd’hui, a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS. Elle nous rappelle cependant une fois encore les obstacles qu’il faut surmonter pour que les populations des pays les plus démunis puissent bénéficier des progrès de la science. Nous devons combler le fossé entre les riches et les pauvres, entre ceux qui reçoivent les vaccinations indispensables et ceux qui ne les ont pas. »

Les hauts responsables d’organisations internationales préviennent que, selon les estimations, 24 millions d’enfants parmi les plus exposés ne bénéficient toujours pas de certains vaccins indispensables, désormais courants dans les pays riches. Il faudra au moins 1 milliard de dollars de plus par an pour garantir l’administration des vaccins nouveaux et de ceux qui existent déjà à tous les enfants des 72 pays les plus pauvres.

Le rapport affirme que l’inversion de la tendance est, pour une grande part, due aux efforts des pays en développement, qui ont mis à profit l’aide apportée par l’Alliance GAVI, un partenariat qui finance la vaccination et auquel participent l’OMS, l’UNICEF, la Banque mondiale et la Fondation Bill et Melinda Gates. Depuis 2000, il a favorisé l’introduction de vaccins nouveaux ou sous-employés qui couvrent désormais plus de 200 millions d’enfants dans les pays en développement.

Un nombre record de 120 vaccins
Les experts annoncent qu’il existe désormais au moins 120 vaccins, un nombre record, contre des maladies mortelles. Ces dernières années, les chercheurs des milieux universitaires et des laboratoires pharmaceutiques, nombre d’entre eux travaillant dans le cadre de partenariats public-privé institués avec l’aide de gouvernements et d’actions caritatives, ont mis au point de nouveaux vaccins contre des maladies mortelles, telles que la méningite à méningocoques, les diarrhées à rotavirus, les infections à pneumocoques et le papillomavirus humain (HPV). En outre, plus de 80 produits nouveaux sont parvenus à un stade avancé des essais cliniques et ciblent plus d’une trentaine de maladies pour lesquelles il n’existe encore aucun vaccin. Dans le même temps, un grand nombre de vaccins candidats, visant certaines maladies comme le VIH/sida, le paludisme, la tuberculose et la dengue, sont désormais à l’étude.

Le marché mondial des vaccins a triplé de volume en 8 ans
Le rapport observe également qu’au cours des huit dernières années, le marché mondial des vaccins a triplé de volume et rapporte plus de US $17 milliards. La demande croissante de vaccins, par l’intermédiaire des institutions des Nations Unies qui les fournissent, et un renouveau de la découverte et du développement dans ce domaine ont suscité un regain d’intérêt de la part de l’industrie pour ces produits. Fait notable, les fabricants des pays en développement répondent désormais à 86 % de la demande mondiale en vaccins traditionnels, comme ceux contre la rougeole, la coqueluche, le tétanos ou la diphtérie.

« Nous avons été témoins d’une évolution spectaculaire de la disponibilité des vaccins, même dans les pays les plus démunis, s’est félicité M. Grame Wheeler, directeur général de la Banque mondiale. Toutefois, la communauté internationale et les pays eux-mêmes doivent veiller à ce que les populations les plus vulnérables, notamment les enfants, bénéficient véritablement de toutes les technologies, qu’elles soient nouvelles ou qu’elles existent déjà depuis un moment. »

De plus en plus, les partenariats de financement, à l’instar de GAVI, ne peuvent apporter qu’une solution partielle au problème du coût d’administration des vaccins à ceux qui en ont besoin. Les pays à revenu intermédiaire ne remplissent pas les conditions requises pour recevoir l’aide de l’Alliance GAVI, bien que 30 millions d’enfants et 2 milliards de personnes y vivent, dont un grand nombre avec moins de US $2 par jour. Même à prix très réduits, le coût des nouveaux vaccins contre les infections à pneumocoques, les diarrhées à rotavirus et le HPV est, pour chacun d’entre eux, plus élevé que le coût de tous les autres vaccins traditionnels réunis.

Pour plus d’informations : Rapport Vaccins et vaccination : la situation dans le monde [pdf 236 kb]

source : OMS








MyPharma Editions

Associations de patients : l’ANSM lance son appel à projets 2018

Publié le 19 février 2018
Associations de patients : l'ANSM lance son appel à projets 2018

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) lance, pour la septième année consécutive, un appel à projets s’adressant aux associations de patients et autres usagers du système de santé. Cet appel à projets annuel vise à stimuler des initiatives associatives axées sur le bon usage et la réduction des risques liés aux produits de santé.

Hybrigenics parachève son recentrage stratégique sur la R&D biopharmaceutique

Publié le 19 février 2018
Hybrigenics parachève son recentrage stratégique sur la R&D biopharmaceutique

Hybrigenics, société biopharmaceutique focalisée dans la recherche et le développement de nouveaux médicaments contre le cancer, a annoncé lundi la cession d’Helixio, sa division dédiée aux services génomiques basée à Clermont-Ferrand, à ses employés et managers.

Bone Therapeutics : recrutement du dernier patient de Phase IIA dans la fusion vertébrale avec ALLOB®

Publié le 19 février 2018
Bone Therapeutics : recrutement du dernier patient de Phase IIA dans la fusion vertébrale avec ALLOB®

Bone Therapeutics, société belge spécialisée dans les thérapies cellulaires osseuses, a annoncé aujourd’hui l’achèvement du recrutement de son étude de Phase IIA dans la fusion vertébrale lombaire avec son produit allogénique de thérapie cellulaire osseuse, ALLOB®. Au regard du calendrier, les données d’efficacité et de sécurité de l’ensemble des 32 patients sont attendues mi-2019, après une période de suivi de 12 mois.

Oncologie : PharmaMar signe un accord de licence avec Seattle Genetics

Publié le 16 février 2018
Oncologie : PharmaMar signe un accord de licence avec Seattle Genetics

PharmaMar a annoncé la signature d’un accord de licence exclusif en vertu duquel l’américain Seattle Genetics va recevoir les droits mondiaux exclusifs à certaines molécules brevetées de la société biopharmaceutique espagnole,pour le développement, la fabrication et la commercialisation de conjugués anticorps-médicament (CAM) et/ou d’autres conjugués de médicaments incorporant des charges utiles PharmaMar.

Semaine nationale du Rein du 3 au 10 mars 2018

Publié le 16 février 2018
Semaine nationale du Rein du 3 au 10 mars 2018

France Rein organise la 13e Semaine nationale du Rein. Cette édition proposera du 3 au 10 mars 2018 des dépistages anonymes et gratuits sur tout le territoire français afin de sensibiliser le plus grand monde à ces pathologies. Un Français sur 10 est concerné par une maladie rénale.

Pictogramme « Grossesse » sur les médicaments : une mesure aux « conséquences incertaines », estime l’Académie de médecine

Publié le 16 février 2018
Pictogramme « Grossesse » sur les médicaments : une mesure aux "conséquences incertaines", estime l'Académie de médecine

Dans un communiqué publié vendredi, l’Académie nationale de médecine considère que l’obligation d’apposer le pictogramme « Grossesse » sur les conditionnements de médicaments est une mesure à « l’intention louable » mais aux « conséquences incertaines » et recommande de redéfinir le périmètre du décret.

Rougeole : la ministre de la Santé appelle à un « rattrapage vaccinal »

Publié le 16 février 2018
Rougeole : la ministre de la Santé appelle à un "rattrapage vaccinal"

Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a appelé, mercredi 14 février sur France Inter, les « personnes qui ne sont pas vaccinées ou qui n’ont pas fait vacciner leurs enfants » contre la rougeole à « faire un rattrapage ». Depuis le 1er novembre 2017, 387 cas de rougeole ayant entraîné 1 décès et 83 hospitalisations, dont 6 en services de réanimation, ont été déclarés en France.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions