Edition du 15-08-2022

Accueil » Et aussi » Médecine » Recherche

21ème Prix Plasticité Neuronale de la Fondation IPSEN : Thomas R. Insel, Bruce McEwen et Donald Pfaff récompensés

Publié le lundi 12 juillet 2010

Le 21ème Prix Plasticité Neuronale de la Fondation IPSEN a été attribué aux chercheurs Thomas R. Insel (National Institute of Health, Bethesda, USA), Bruce McEwen (The Rockefeller University, New York, USA) et Donald Pfaff (The Rockefeller University, New York, USA). Le jury international réuni sous la présidence du Professeur Wolf Singer (Max-Planck Institute for Brain Research, Frankfurt, Germany) leur a décerné ce prix pour leurs travaux sur le contrôle neuro-endocrinien du comportement.

D’un montant de 60 000 euros, ce prix leur a été remis le 4 juillet 2010 lors du 7ème Forum de la Société Européenne des Neurosciences (FENS) à Amsterdam.

Thomas Insel, M.D. est Directeur du National Institute of Mental Health (NIMH). Sa nomination au NIMH a couronné une carrière comprenant des travaux essentiels relatifs à des essais cliniques, à la recherche sur l’autisme et le rôle de la génétique dans certaines maladies mentales. Avant sa nomination au poste de directeur du NIMH à l’automne 2002, le Dr. Insel occupait la fonction de Professeur de psychiatrie à la Emory University. Il a été Directeur du Yerkes Regional Primate Research Center à Atlanta de 1994 à 1999. A la Emory University , le Dr Insel a poursuivi ses recherches initiées au NIMH dans le domaine de la neurobiologie des comportements sociaux complexes. Auteur de plus de 250 articles et d’ouvrages scientifiques, il a été membre de nombreux conseils et comités académiques, scientifiques et professionnels. Il est actuellement membre de l’Institute of Medicine et a reçu de nombreuses récompenses dont l’Outstanding Service Award du Service de Santé publique américain.

Bruce McEwen : Ph.D. dirige le Harold and Margaret Milliken Hatch Laboratory de neuroendocrinologie au sein de la Rockefeller University. Il est membre de la National Academy of Sciences des États-unis ainsi que de l’Institute of Medicine et a été Président de la Society for Neuroscience en 1997-1998. En tant que neuroscientifique et neuroendocrinologue, Prof. McEwen étudie l’expression des gènes dans le cerveau et leur modification sous l’effet de l’environnement des hormones stéroïdiennes et des neurotransmetteurs endogènes impliqués dans la différentiation sexuelle du cerveau. Il mène également des recherches sur les effets du sexe, du stress et des hormones thyroïdiennes sur le cerveau humain. Son laboratoire a découvert les récepteurs des stéroïdes surrénaliens dans l’hippocampe en 1968. Il associe les méthodologies moléculaires, anatomiques, pharmacologiques, physiologiques et comportementales et ses travaux présentent aussi des applications en clinique humaine. Ses recherches actuelles sont axées sur les effets du stress sur l’amygdale, le cortex préfrontal et l’hippocampe. Il travaille également sur les effets des hormones sexuelles et sur les différences sexuelles dans ces deux régions du cerveau.

Donald Pfaff Ph.D. dirige le Laboratory of Neurobiology and Behavior de la Rockefeller University. Il utilise des méthodes neuroanatomiques, neurochimiques et neuropsychologiques dans le but d’étudier les mécanismes cellulaires par lesquels le cerveau contrôle le comportement. A partir de la mise en évidence des récepteurs de l’hormone stéroïdienne dans les neurones hypothalamiques, le Dr. Pfaff a d’une part décodé le circuit neural impliqué dans le comportement de lordose (qui accompagne la copulation), apportant ainsi la connaissance du jeu complet de mécanismes dans un comportement mammifère et a d’autre part étudié l’expression génique facilitée par l’oestrogène au sein des neurones impliqués dans la reproduction. Son laboratoire s’intéresse désormais à l’excitation sexuelle en tant que manifestation de l’activation généralisée du système nerveux central, ce qui présente d’importantes conséquences pour la clinique humaine. Dr. Pfaff est membre de la National Academy of Sciences américaine et de l’American Academy of Arts and Sciences.

Source : Fondation Ipsen








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents