Edition du 10-12-2019

4ème Observatoire des investissements productifs pharmaceutiques et biotechnologiques en France

Publié le mercredi 21 juin 2017

4ème Observatoire des investissements productifs pharmaceutiques et biotechnologiques en FranceLa 4ème édition de l’Observatoire des investissements productifs pharmaceutiques et biotechnologiques, réalisée par KPMG pour le Leem et Polepharma, propose une cartographie détaillée et prospective de l’appareil productif des médicaments en France. Cet observatoire 2016 dresse notamment un bilan contrasté des investissements productifs sur le territoire.

Malgré une stabilité des investissements sur les sites de production chimique depuis 2010 (410 m€ en moyenne par an), les investissements sur les sites de production de médicaments biologiques enregistrent une baisse de 20 % entre 2010 et 2015. Cette diminution des investissements est le reflet du faible taux de nouveaux médicaments biologiques produits en France. Ainsi, entre 2012 et 2016, sur les 76 autorisations de mise sur le marché (AMM) délivrées par l’Agence européenne du médicament (EMA) pour des médicaments biologiques, seuls 5 médicaments sont produits en France, contre 21 en Allemagne, ou 12 en Italie.

L’insuffisante attractivité de la France pour la production de nouveaux médicaments est également constatée, dans une moindre mesure, pour les médicaments chimiques. Sur les 206 médicaments chimiques autorisés par l’EMA entre 2012 et 2016, 16 sont produits en France, contre 65 en Allemagne, ou encore 57 au Royaume-Uni.

Des signaux d’alerte pour l’avenir d’un secteur stratégique pour la France

« Ces résultats constituent des signaux d’alerte pour l’avenir d’un secteur stratégique pour la France tant sur le plan économique que social », estiment le Leem et Polepharma dans un communiqué commun. En 2016, la production pharmaceutique a ainsi dégagé un excédent commercial de 7,6 milliards d’euros alors que la balance commerciale française était déficitaire. L’industrie du médicament représente 98 690 emplois directs, dont 43 666 dans les métiers de la production sur 271 sites industriels sur tout le territoire français. Elle consacre 10 % de son chiffre d’affaires annuel à la R&D en France, devant l’aéronautique (8%) et l’automobile (5%).

« En dépit des atouts de l’industrie pharmaceutique française mondialement reconnus en termes de savoir-faire, d’équipements et de productivité, le secteur sort aujourd’hui fragilisé d’un quinquennat marqué par l’instabilité des décisions politiques, l’empilement des normes administratives, la sur-transposition de directives européennes en droit interne et le poids disproportionné des mesures de régulation pesant sur le médicament et de la fiscalité », poursuit le communiqué.

« Désireux de faire reconnaître par le nouveau gouvernement la dimension stratégique d’une filière industrielle d’avenir pour l’économie française », le Leem et Polepharma demandent ainsi aux pouvoirs publics, pour relancer la politique industrielle du médicament en France, la mise en place de mesures d’urgence autour des orientations suivantes : « améliorer les processus d’accès à l’innovation qui se sont dégradés ces dernières années, mettre en œuvre une régulation économique attractive, adaptée aux enjeux de l’innovation, soutenir la promotion d’un nouveau modèle industriel et accompagner la transformation des métiers pour faire évoluer la filière médicaments vers le modèle des biotechnologies ».

« Des initiatives ont été proposées par Polepharma et les industriels du médicament pour renforcer l’attractivité de la France, notamment par la création d’un label européen indiquant le lieu de production des médicaments et par l’application de l’article 18 de l’accord-cadre CEPS-Leem prévoyant que les investissements de R&D et de production réalisés sur le territoire de l’Union Européenne sont pris en compte dans la fixation et la révision des prix des médicaments », indiquent-ils enfin.

« La France dispose aujourd’hui avec Polepharma du premier cluster de développement et de production pharmaceutique en Europe, acteur et symbole de la dynamique forte que peut impulser l’action conjointe des acteurs privés et publics à une échelle locale et régionale. Le parcours de cette pépite créatrice d’emplois doit donc encourager les décideurs à prendre les résultats de notre étude comme un appel à la mobilisation, forts d’un constat préoccupant mais confiants dans le potentiel d’un engagement réel et concret. », déclare Stéphane Thiroloix, président de Polepharma.

« Pourvoyeuse de progrès thérapeutiques, de dynamisme économique et d’emploi, la production pharmaceutique française est aujourd’hui à la croisée des chemins, analyse Patrick Errard, président du Leem. Faute d’investissements productifs significatifs, notre outil industriel menace d’être distancé par ses voisins européens qui, à l’aide de politiques volontaristes, ont renoué avec la croissance. Une politique volontariste et ambitieuse s’avère aujourd’hui indispensable pour attirer en France la production de nouvelles molécules issues de la chimie et des biotechnologies et renforcer nos exportations. »

L’étude est disponible en téléchargement sur le site du Leem.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Source et Infographie : Leem








MyPharma Editions

L’hôpital des Quinze-Vingts et GenSight Biologics annoncent une 1ère Autorisation Temporaire d’Utilisation (ATU) de Lumevoq™

Publié le 9 décembre 2019

Le Centre Hospitalier National d’Ophtalmologie des Quinze-Vingts à Paris et GenSight Biologics, société biopharmaceutique qui développe des thérapies géniques innovantes pour le traitement des maladies neurodégénératives de la rétine et du système nerveux central, ont annoncé aujourd’hui que l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) a accordé une Autorisation Temporaire d’Utilisation (ATU) nominative de Lumevoq™ (GS010) au CHNO des Quinze-Vingts.

Immuno-oncologie : Sanofi va acquérir Synthorx pour 2,5 milliards de dollars

Publié le 9 décembre 2019
Immuno-oncologie : Sanofi va acquérir Synthorx pour 2,5 milliards de dollars

Sanofi et Synthorx, une biotech américaine qui développe des traitements visant à prolonger et améliorer la vie des personnes atteintes de cancer ou de troubles auto-immuns, ont conclu un accord définitif en vertu duquel Sanofi se portera acquéreur de la totalité des actions en circulation de Synthorx à raison de 68 dollars par action, ce qui représente une transaction en numéraire valorisée approximativement à 2,5 milliards de dollars (sur une base entièrement diluée).

Ipsen : suspension clinique partielle pour les études IND120181 et IND135403 sur le palovarotène

Publié le 6 décembre 2019
Ipsen : suspension clinique partielle pour les études IND120181 et IND135403 sur le palovarotène

Ipsen vient d’annoncer que, à la suite de discussions avec les autorités réglementaires américaines (FDA), une suspension clinique partielle, à effet immédiat, pour les enfants de moins de 14 ans avait été émise pour les études IND120181 et IND135403 évaluant le candidat médicament expérimental palovarotène dans le traitement chronique de la fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP) et des ostéochondromes multiples (MO), respectivement.

Celyad reçoit 2,5 millions d’euros supplémentaires de financement non-dilutif

Publié le 6 décembre 2019
Celyad reçoit 2,5 millions d'euros supplémentaires de financement non-dilutif

Celyad, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé qu’elle s’est vu octroyer 2,5 millions EUR de financement non-dilutif. Ce montant comprend 2,1 millions EUR de financement non-dilutif du SPW-Recherche de la Région Wallonne, qui soutiendra le développement des candidats CAR-T de la société pour le traitement des tumeurs solides, et 0,4 millions EUR d’incitants fiscaux non remboursables de l’INAMI.

La technologie de Genomic Vision utilisée pour caractériser des patients atteints d’Epilepsie myoclonique familiale de l’adulte

Publié le 6 décembre 2019
La technologie de Genomic Vision utilisée pour caractériser des patients atteints d’Epilepsie myoclonique familiale de l'adulte

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils moléculaires utilisant l’intelligence artificielle pour le contrôle qualité et la sécurité des modifications du génome, a annoncé que l’Institut de génétique humaine de l’Université de Duisburg-Essen (Allemagne), a développé un nouveau test pour identifier et caractériser les patients atteints de FAME (Family Adult Myoclonic Epilepsy), grâce à sa technologie de peignage moléculaire exclusive et son support scientifique.

Evolution de la gouvernance de Deinove

Publié le 6 décembre 2019
Evolution de la gouvernance de Deinove

Deinove, société de biotechnologie française qui développe des antibiotiques innovants et des ingrédients actifs biosourcés pour la cosmétique et la nutrition, a annoncé qu’Emmanuel Petiot quittera ses fonctions de directeur général à compter du 31 décembre 2019.

Nicox : signature d’un accord sur Zerviate™ en Corée du Sud

Publié le 6 décembre 2019
Nicox : signature d’un accord sur Zerviate™ en Corée du Sud

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie, a annoncé aujourd’hui la signature d’un accord de concession de licence exclusif avec Samil Pharmaceutical pour le développement et la commercialisation en Corée du Sud de Zerviate™ (solution ophtalmique de cétirizine), 0,24% pour le traitement du prurit oculaire associé aux conjonctivites allergiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents