Edition du 15-04-2021

89% des Français convaincus par les avancées conjointes de la médecine et de la technologie

Publié le mardi 19 mai 2015

Une enquête réalisée par Odoxa pour la MNH, France Inter et Le Figaro, a sondé les Français sur leur rapport aux avancées scientifiques dans la médecine. Ainsi, 89% des Français sont convaincus qu’un jour la science et la technologie permettront de guérir des maladies graves comme le sida ou le cancer.

Après le décès d’un second patient greffé d’un coeur artificiel Carmat, 80% des personnes interrogées estiment qu’il « ne faut surtout pas retarder de nouvelles  implantations sur des patients « car il en va de leur survie et du progrès de la santé » contre seulement 18% estimant à l’inverse que « ces décès devraient inciter à différer les futures décisions d’implantation d’un cœur artificiel sur de nouveaux patients ».

Par ailleurs, 90% des Français sont convaincus  «qu’un jour la science et la technologie permettront à des patients de vivre pendant des années sans difficulté avec des organes vitaux greffés comme un coeur». Néanmoins, les Français ne croient pas que les progrès technologiques «permettront de créer à l’avenir un homme bionique mi-homme mi-machine» (56% contre 43% n’y croient pas).

En matière d’avancées scientifiques, 91% des Français considèrent que le risque zéro n’existe pas et 86% d’entre eux jugent que la société ne peut pas progresser sans prendre certains risques. Les Français estiment également que ces avancées ont eu un impact positif depuis 20 ans sur la société Française (81% ; +3 points depuis 2011) et estiment que grâce à la science les générations futures vivront mieux que celles d’aujourd’hui (67% ; +11 points).

En revanche, les Français n’acceptent pas l’idée que la souffrance animale puisse être légitime ou un corollaire inévitable à ces progrès scientifiques. 62% de nos concitoyens estiment ainsi que la législation sur l’expérimentation animale devrait être « renforcée afin de limiter la souffrance animale, comme pour la vivisection par exemple » alors que seulement 36% estiment au contraire qu’elle devrait être « allégée afin de permettre plus de tests sur les animaux avant l’expérimentation sur les hommes ».

* Le Carnet de santé des Français du mois de mai, est une enquête réalisée par Odoxa pour la MNH, France Inter et Le Figaro, les 7 et 8 mai 2015, sur un échantillon de 1 008 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.








MyPharma Editions

Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l’étude du NOX-A12

Publié le 15 avril 2021
Cancer du cerveau : Noxxon finalise le recrutement des patients de l'étude du NOX-A12

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la finalisation du recrutement des patients dans l’essai clinique de phase 1/2 évaluant la combinaison de son candidat-médicament phare, NOX-A12 et d’une radiothérapie dans le cancer du cerveau.

ElsaLys confirme le renouvellement de son ATU de cohorte pour l’inolimomab en France

Publié le 15 avril 2021
ElsaLys confirme le renouvellement de son ATU de cohorte pour l'inolimomab en France

ElsaLys Biotech a confirmé que l’Agence nationale de sécurité du médicament (l’ANSM) a renouvelé le 24 décembre 2020 l’Autorisation Temporaire d’Utilisation dite « de cohorte » (ATUc) de l’inolimomab (LEUKOTAC®). Le renouvellement de cette autorisation inclut la mise en place d’un suivi renforcé (défini dans le Protocole d’Utilisation Thérapeutique) des données d’efficacité et de sécurité obtenues chez les patients traités dans le cadre de cette ATUc.

GeNeuro : une équipe de chercheurs trouve la protéine HERV-W ENV chez des patients atteints de COVID-19 et établit un lien avec la gravité de la maladie

Publié le 15 avril 2021
GeNeuro : une équipe de chercheurs trouve la protéine HERV-W ENV chez des patients atteints de COVID-19 et établit un lien avec la gravité de la maladie

GeNeuro a annoncé que des données publiées ce jour dans la revue internationale EBioMedicine du Lancet montrent une expression de la protéine HERV-W ENV dans les lymphocytes de 30 patients, tous hospitalisés à cause de la COVID-19, contre aucune chez les sujets sains. L’étude montre également une corrélation entre le niveau d’expression de la protéine HERV-W ENV et la gravité de l’évolution de la maladie.

Genomic Vision : Mark David Lynch nommé Directeur commercial et marketing monde

Publié le 15 avril 2021
Genomic Vision : Mark David Lynch nommé Directeur commercial et marketing monde

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé la nomination de Mark David Lynch au poste de Directeur commercial et marketing monde.

Industrie pharmaceutique : l’Apec et le Leem se mobilisent pour l’emploi des cadres

Publié le 14 avril 2021
Industrie pharmaceutique : l’Apec et le Leem se mobilisent pour l’emploi des cadres

L’Apec et le Leem viennent de signer une convention de partenariat avec deux objectifs principaux : promouvoir les opportunités d’emplois cadres dans l’industrie pharmaceutique et favoriser les recrutements en compétences cadres des entreprises adhérentes du Leem.

Trisomie 21 : financement de 6M€ pour le projet ICOD pour le développement d’un traitement des déficits cognitifs

Publié le 13 avril 2021
Trisomie 21 : financement de 6M€ pour le projet ICOD pour le développement d'un traitement des déficits cognitifs

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, annonce aujourd’hui que le projet ICOD (Improving Cognition in Down Syndrome) a reçu un financement de 6 M€ de la Commission Européenne dans le cadre du programme Horizon 2020. Le projet ICOD financera le développement clinique de l’AEF0217 d’Aelis Farma pour le traitement des déficiences cognitives des sujets souffrant du syndrome de Down.

Vaccins : Sanofi va investir dans un site de production de pointe à Singapour

Publié le 13 avril 2021
Vaccins : Sanofi va investir dans un site de production de pointe à Singapour

Sanofi vient d’annoncer un investissement de 400 millions d’euros sur cinq ans pour la création, à Singapour, d’un centre spécialisé dans la production de vaccins unique en son genre, bouleversant la production traditionnelle en faisant appel à des technologies de fabrication digitales de pointe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents