Edition du 02-12-2020

Accueil » Cancer » Recherche

Une avancée de la recherche dans le diagnostic précoce des cancers à partir d’échantillons sanguins

Publié le jeudi 5 novembre 2009

Une avancée de la recherche dans le diagnostic précoce des cancers à partir d'échantillons sanguinsUne équipe de chercheurs français montre qu’il est possible de détecter, à partir d’échantillons sanguins, les cancers du poumon et du sein à un stade précoce. Ces résultats seront présentés à Paris dans le cadre des Journées Internationales de Biologie le 3 Novembre. Ils reposent sur l’utilisation d’échantillons sanguins rassemblés dans des sérothèques soutenues par l’INCa et l’INSERM.

Ces recherches ont pour point de départ la découverte, par une jeune société lorraine de biotechnologie, Genclis, en partenariat avec le Cancéropôle Grand Est, d’une augmentation importante des erreurs lors de la transcription de l’ADN en ARN par les cellules cancéreuses. Les ARN porteurs de ces erreurs donnent naissance à des protéines jusqu’alors inconnues et qui induisent des réponses du système immunitaire. Des outils de détection de ces dysfonctionnements ont été élaborés et testés sur des sérums de patients.

Des travaux préliminaires présentés lors du colloque sur la génomique organisé par l’ INCa en décembre 2007 avaient conduit la Fondation Innabiosanté – Fondation privée reconnue d’intérêt publique – à soutenir ces recherches.

Les premiers résultats obtenus en 2009 par Genclis montrent qu’il est possible, à partir d’une simple prise de sang, de détecter 87% des cancers du poumon « non à petites cellules » au stade où ils sont encore opérables. D’autres études en cours, reposant sur les mêmes principes et outils, aboutissent à un taux de 95 % de cancers du sein détectés à des stades précoces. Ces avancées ont été rendues possibles grâce à la constitution de banques de sérums et de tissus associées à des données cliniques de grande qualité.

La société Genclis a mis en place des études prospectives de validation sur les principaux cancers dans des conditions rigoureuses et dans des centres spécialisés, avec le soutien de l’INCa et de l’ ITMO Cancer. Dès le début de 2010, quelques centres pilotes auront accès à ces tests d’aide au diagnostic, pour les patientes présentant un risque génétique ou familial de cancer du sein.

Cette avancée a aussi été rendue possible par les interventions d’OSEO, de la Région Lorraine et de la Communauté Urbaine de Nancy. Ces progrès sont aussi le fruit d’un travail pluridisciplinaire associant médecins, biologistes, informaticiens, mathématiciens. Cette pluridisciplinarité permet l’accélération du transfert des découvertes de la recherche fondamentale vers la clinique. Ils ouvrent des perspectives prometteuses pour diagnostiquer les formes précoces des cancers les plus fréquents.

Source : communiqué Genclis et Oseo








MyPharma Editions

COVID-19 : feu vert pour le vaccin Pfizer/BioNTech au Royaume-Uni

Publié le 2 décembre 2020
COVID-19 : feu vert pour le vaccin Pfizer/BioNTech au Royaume-Uni

Pfizer et BioNTech ont annoncé mercredi 2 décembre que la Medicines & Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA) au Royaume-Uni a accordé une autorisation d’utilisation d’urgence pour leur vaccin à ARNm contre la COVID-19 (BNT162b2). Il s’agit de la première autorisation d’utilisation d’urgence, après un essai mondial de phase 3, d’un vaccin pour aider à lutter contre la pandémie.

Essais cliniques : Kayentis lève 7 millions d’euros pour accélérer le déploiement à l’international de sa plateforme digitale

Publié le 2 décembre 2020
Essais cliniques : Kayentis lève 7 millions d’euros pour accélérer le déploiement à l’international de sa plateforme digitale

Kayentis, fournisseur mondial de solutions eCOA (electronic Clinical Outcome Assessment) pour les essais cliniques, a annoncé que la société a levé 7 millions d’euros en capital-développement.

Ipsen : désignation « Fast Track » de la FDA pour ONIVYDE®

Publié le 2 décembre 2020
Ipsen : désignation « Fast Track » de la FDA pour ONIVYDE®

Ipsen a annoncé avoir obtenu des autorités réglementaires américaines (Food and Drug Administration, FDA) la désignation « Fast Track » de l’irinotécan liposomal sous forme d’injection (ONIVYDE®) chez les patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) dont la maladie a progressé après un traitement en première ligne à base de platine, traduisant […]

LEO Pharma : Karine Duquesne nommée au poste de Directrice Générale France

Publié le 1 décembre 2020
LEO Pharma : Karine Duquesne nommée au poste de Directrice Générale France

LEO Pharma a annoncé la nomination de Karine Duquesne, en tant que Directrice Générale France, à compter du 1er décembre 2020. Elle succède ainsi à Nuno Bras qui a pris la direction de LEO Pharma Iberia.

Abivax achève le recrutement de l’étude d’induction de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 1 décembre 2020
Abivax achève le recrutement de l'étude d'induction de phase 2b d'ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé avoir achevé le recrutement pour son étude d’induction de Phase 2b avec son candidat médicament phare ABX464 pour le traitement des patients atteints de la rectocolite hémorragique modérée à sévère (RCH).

Genopole ouvre un nouvel appel à candidatures pour Shaker, son tremplin Science & Business

Publié le 1 décembre 2020
Genopole ouvre un nouvel appel à candidatures pour Shaker, son tremplin Science & Business

Situé à Evry-Courcouronnes (Essonne – Ile de France), Genopole, biocluster de tout premier plan en France, annonce le lancement d’un appel à candidatures pour son dispositif Shaker. Unique en France, Shaker est un tremplin à double détente, scientifique et entrepreneuriale, qui guide les projets biotech innovants sur le chemin de la création d’entreprise.

Recherche biomédicale : création de l’Ecole de l’Inserm-Pfizer Innovation France

Publié le 1 décembre 2020
Recherche biomédicale : création de l’Ecole de l’Inserm-Pfizer Innovation France

L’Inserm et le fonds de dotation Pfizer Innovation France ont annoncé la création d’un dispositif de formation à la recherche en biologie/santé à destination des élèves des écoles d’ingénieurs : l’École de l’Inserm-Pfizer Innovation (EIPI). Née de ce partenariat, l’EIPI alliera modules d’enseignement et soutien financier pour la réalisation d’une thèse de doctorat par des élèves désireux d’enrichir leur formation initiale par une spécialisation dans le domaine de la santé.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents