Edition du 25-10-2021

AB Science apporte des clarifications sur la fabrication du masitinib

Publié le mercredi 6 août 2014

AB Science, la société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a confirmé mercredi dans un communiqué « que la fabrication du masitinib ne pose aucun problème et, en particulier, que le contrôle des impuretés est adéquat et conforme aux normes ICH ».

En effet, le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) a déclaré, au terme de l’évaluation de l’autorisation conditionnelle de mise sur le marché du masitinib en seconde ligne de traitement du GIST et dans le cancer du pancréas, qu’ «il y a des insuffisances dans le contrôle de la qualité au cours de la fabrication du médicament, donnant lieu à des incertitudes sur les impuretés auxquelles les patients pourraient être exposés. »

Une déclaration perçue comme l’indication qu’il y avait des problèmes dans la fabrication du masitinib menant à la présence d’impuretés, et que de tels problèmes pouvaient être un obstacle au programme de développement clinique du masitinib ou à son enregistrement.
Dans son communiqué, AB Science réaffirme que « le processus de fabrication du masitinib est robuste et bien sous contrôle : les lots produits répondent aux spécifications de façon constante, et surtout aux normes les plus récentes sur les limites acceptables d’impuretés mutagènes ».

AB Sciences indique ainsi que le point soulevé par le CHMP a été laissé en suspens à la fin de la procédure de réexamen pour plusieurs raisons. Tout d’abord, « la méthode initialement proposée de détection des impuretés potentiellement mutagènes ne pouvait garantir qu’un niveau inférieur à 1000ppm (particule par million), ce qui a été considéré comme insuffisant ».

AB Sciences précise qu’une méthode plus fine, permettant de détecter le niveau de 1ppm, a été développée pour répondre aux exigences du CHMP, mais n’était pas disponible avant la fin de l’évaluation initiale.

Enfin, « les parties concernées du dossier d’autorisation de mise sur le marché ne pouvaient pas être mises à jour pendant la période de réexamen, car la législation n’autorise pas la soumission de nouvelles données au cours d’une procédure de réexamen (Article 62(1) paragraphe 5 de la Régulation (EC) No 726/2004) ».
AB Science indique enfin que « le contenu réel d’impuretés mutagènes dans le masitinib est en fait bien en-dessous de la limite considérée comme acceptable par le CHMP pour les indications en oncologie, et est en ligne avec les limites recommandées pour les indications en dehors de l’oncologie. » En effet, le contenu réel des impuretés potentiellement mutagènes dans le masitinib est compris entre 5 et 20ppm, alors qu’une limite de 830ppm a été considérée comme acceptable par le CHMP pour les indications en oncologie, et qu’un niveau compris entre 17 et 33ppm est recommandé pour les indications en dehors de l’oncologie dans une guideline récente de 2013 (ICH M7 draft guidance EMA/CHMP/ICH/83812/ 2013).

« Par conséquent, le contenu réel des impuretés potentiellement mutagènes n’est pas un sujet d’inquiétude pour les autorités de santé, tant pour la continuation du programme clinique du masitinib en oncologie et en dehors de l’oncologie, que pour de futures autorisations de mise sur le marché », conclut la société.

AB Science confirme enfin que le programme de développement clinique du masitinib en oncologie et en dehors de l’oncologie se poursuit, et que la prochaine indication pour laquelle la communication des données décisives de phase 3 est attendue, est la mastocytose.

Source : AB Sciences








MyPharma Editions

Santé, Pharma et Biotech : AmazingContent dévoile son classement des Directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

Publié le 25 octobre 2021
Santé, Pharma et Biotech : AmazingContent dévoile son classement des Directions les plus influentes sur les réseaux sociaux

Spécialiste de l’influence des dirigeants sur les réseaux sociaux et premier référentiel data du marché sur le sujet, AmazingContent réalise chaque trimestre un classement sectoriel des Directions les plus remarquables. Aujourd’hui, alors que la santé est naturellement devenue la priorité des Français, AmazingContent a choisi d’y consacrer son nouveau Cahier d’Influence.

Minafin se réorganise pour accroitre sa compétitivité sur le marché de la chimie fine

Publié le 25 octobre 2021

Le groupe Minafin, leader dans le développement et la production en chimie fine destinée aux sciences de la vie et aux industries de haute technologie, vient d’annoncer une réorganisation interne, effective depuis le 1er octobre, en trois divisions principales : chimie santé, chimie verte et chimie d’exception. Cette réorganisation fait partie de la stratégie du groupe pour répondre à l’évolution de la demande des clients en matière de chimie fine et de services associés.

Signia Therapeutics annonce une levée de de 1,3 million d’euros et l’entrée de Néovacs dans son capital

Publié le 25 octobre 2021
Signia Therapeutics annonce une levée de de 1,3 million d'euros et l'entrée de Néovacs dans son capital

Signia Therapeutics, société dont la mission est d’accélérer la découverte de médicaments contre les infections et les pathologies respiratoires, a annoncé que la société Néovacs entre au capital de la société via la souscription d’un BSAAIR d’un montant de 1,3 million d’euros.

Gustave Roussy et LXRepair annoncent un partenariat pour la radiothérapie personnalisée du cancer

Publié le 21 octobre 2021
Gustave Roussy et LXRepair annoncent un partenariat pour la radiothérapie personnalisée du cancer

LXRepair, pionnière dans la radiothérapie personnalisée du cancer basée sur ses tests de réparation de l’ADN, avec une preuve de concept clinique dans la prédiction de la radiotoxicité pour les cancers de la prostate et du sein, et, Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, ont annoncé la mise en place du laboratoire commun RADIO CARE pour améliorer la personnalisation de la radiothérapie.

Fibrose : Oncodesign et TiumBio signent un accord de collaboration R&D portant sur des candidats-médicaments

Publié le 21 octobre 2021
Fibrose : Oncodesign et TiumBio signent un accord de collaboration R&D portant sur des candidats-médicaments

Oncodesign, société biopharmaceutique française spécialisée dans la recherche sur les inhibiteurs de kinases et la médecine de précision, et TiumBio, société spécialisée en R&D sur les maladies rares, ont annoncé la signature d’un accord de collaboration de R&D portant sur des candidats médicaments potentiels contre la fibrose.

Sanofi : la FDA approuve l’extension des indications de Dupixent® au traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant de 6 à 11 ans

Publié le 21 octobre 2021
Sanofi : la FDA approuve l’extension des indications de Dupixent® au traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant de 6 à 11 ans

Le groupe Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé Dupixent® (dupilumab) pour le traitement d’appoint de l’asthme modéré à sévère à phénotype éosinophilique ou dépendant des corticoïdes par voie orale, chez l’enfant âgé de 6 à 11 ans.

Pherecydes Pharma : le Dr Pascal Birman nommé au poste de Directeur Médical

Publié le 21 octobre 2021
Pherecydes Pharma : le Dr Pascal Birman nommé au poste de Directeur Médical

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes aux antibiotiques et/ou compliquées, a annoncé la nomination du Dr Pascal Birman au poste de Directeur Médical.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents