Edition du 20-09-2021

Abivax : inclusion du 1er patient dans l’essai clinique de Phase 2b dans la rectocolite hémorragique

Publié le mardi 20 août 2019

Abivax : inclusion du 1er patient dans l’essai clinique de Phase 2b dans la rectocolite hémorragiqueAbivax, société de biotechnologie innovante ciblant le système immunitaire pour développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, les maladies infectieuses ainsi que le cancer, a annoncé aujourd’hui l’inclusion du premier patient dans l’essai clinique de Phase 2b de l’ABX464 en une prise orale par jour visant le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH) modérée à sévère.

L’essai clinique sera mené dans plus de 15 pays en Europe et au Canada. Tous les pays impliqués ont approuvé l’étude.

Le Professeur Hartmut J. Ehrlich, Directeur Général d’Abivax, a déclaré : « Etant donné la bonne tolérance d’ABX464, ainsi que l’ampleur et la durée de son efficacité thérapeutique observées dans l’étude de preuve de concept de Phase 2a menée sur des patients réfractaires aux traitements disponibles, dont les anticorps monoclonaux anti-TNF, nous nous réjouissons d’entamer la phase suivante du développement clinique de ce candidat médicament prometteur. Cette étude de Phase 2b vise à confirmer l’efficacité à long terme de la réponse anti-inflammatoire du nouveau mécanisme d’action d’ABX464 sur une population de patients nettement plus large, et à définir la dose optimale pour les futurs essais de Phase 3. Nous visons à développer et commercialiser ABX464 comme traitement oral à tolérance et efficacité élevées afin de répondre aux besoins des nombreux malades souffrant de rectocolite hémorragique et qui ne disposent actuellement que de très peu d’alternatives thérapeutiques. »

L’essai clinique de Phase 2b, ABX464-103 (ClinicalTrials.gov), est une étude randomisée, en double aveugle, contrôlée par placebo portant sur 232 patients atteints de rectocolite hémorragique. Elle présente quatre groupes de traitement : trois doses croissantes d’ABX464 administrées par voie orale une fois par jour (25 mg, 50 mg puis 100 mg par jour) ainsi qu’un placebo. Conduite sur 150 sites répartis dans plus de 15 pays, elle sera supervisée par un comité de pilotage (constitué du Prof. Séverine Vermeire, M.D., Ph.D., University Hospitals Leuven, Belgique, du Prof. Herbert Tilg, M.D., Ph.D., Medical University Innsbruck, Autriche, du Prof. Xavier Hébuterne, M.D., Ph.D., Hôpital de l’Archet 2 – CHU de Nice, France, et du Prof. William Sandborn, M.D., University of California San Diego School of Medicine, Etats-Unis) et comprendra une phase d’induction de seize semaines, suivie d’une étude de maintenance en ouvert avec ABX464. Le critère d’évaluation principal est la réduction du score de Mayo à huit semaines. Les critères d’évaluation secondaires incluront la rémission clinique, l’amélioration constatée par endoscopie ainsi que la mesure du biomarqueur fécal « calprotectine ». Les premiers résultats de la phase d’induction sont attendus autour de la fin de l’année 2020.

Le Professeur Séverine Vermeire, M.D., Responsable du Centre IBD de l’Hôpital universitaire de Louvain (Belgique), ancienne Présidente de l’organisation européenne pour la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique et Investigatrice principale de l’étude, indique : « Outre une remarquable efficacité tous critères d’évaluation cliniques et endoscopiques confondus, les études de preuve de concept d’induction et de maintenance de Phase 2a d’ABX464 ont également montré une réduction de la calprotectine fécale, le traitement ramenant ce biomarqueur à un taux normal. Avec l’étude ABX464-103, nous entendons confirmer l’effet du traitement sur un nombre statistiquement pertinent de patients et évaluer, parallèlement, différentes doses afin de déterminer la dose optimale pour les futurs essais de Phase 3. Nous sommes impatients de proposer aux malades de ce programme cette molécule inédite, dont le mode d’action innovant pourrait révolutionner le traitement des personnes souffrant de cette maladie inflammatoire invalidante. »

Et le Professeur William Sandborn, M.D., Directeur du Centre des maladies inflammatoires intestinales (IBD) de l’Université de Californie (UC San Diego Health) et Chef du service de gastroentérologie de la Faculté de médecine de l’UC San Diego, d’ajouter : « Avec les traitements actuels, produits biologiques compris, moins d’un tiers des patients souffrant de rectocolite hémorragique modérée à sévère parvient généralement à se débarrasser des symptômes. Et parmi ces patients en rémission clinique, près de la moitié ne répond plus au traitement au bout de six à douze mois. De nouvelles thérapies efficaces sont donc nécessaires. La rectocolite hémorragique est une maladie invalidante qui altère profondément la qualité de vie des patients et exige des traitements lourds et coûteux. Or, le mécanisme d’action innovant d’ABX464 et les données encourageantes issues de la Phase 2a suggèrent une nouvelle approche prometteuse du traitement de cette maladie, susceptible de faciliter la prise en charge thérapeutique à long terme des patients grâce à un médicament simple à administrer par voie orale. »

Source : Abivax








MyPharma Editions

Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Publié le 20 septembre 2021
Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Sanofi, Capgemini, Ypso-Facto, GPC Bio, le CEA et CentraleSupélec ont annoncé le lancement du projet CALIPSO (Capteurs en Ligne de Procédés et Solutions Innovantes en Bioproduction). Ce projet, d’un budget total de près de 17,5 millions d’euros, reçoit un financement public de plus de 8 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets PSPC du Programme d’investissements d’avenir (PIA), opéré pour le compte de l’Etat par Bpifrance.

AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

Publié le 20 septembre 2021
AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l'étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation du Ministère de la Santé russe (MoH) de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19 (AB20001).

Innate Pharma : présentation de données issues de l’essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l’ESMO 2021

Publié le 20 septembre 2021
Innate Pharma : présentation de données issues de l'essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l'ESMO 2021

Innate Pharma a annoncé la présentation par AstraZeneca des résultats de l’essai randomisé de Phase 2 COAST au congrès annuel de l’ESMO (European Society for Medical Oncology) le 17 septembre 2021.

Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Publié le 20 septembre 2021
Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé une série de recrutements afin d’accélérer le développement de son principal candidat médicament lanifibranor pour le traitement de la NASH.

Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Publié le 17 septembre 2021
Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Median Technologies vient d’annoncer avoir été confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques membre du Top 3 au niveau mondial et sélectionné pour mettre en œuvre la stratégie d’imagerie dans les essais cliniques de ce laboratoire pharmaceutique sur des indications phares en oncologie.

Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Publié le 17 septembre 2021
Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé la présentation de données issues de l’étude de Phase I, combinant l’administration par voie intraveineuse (IV) du virus oncolytique TG6002 et la prise orale de 5-FC chez des patients atteints de carcinomes gastro-intestinaux au stade avancé. Ces données seront présentées à l’occasion du congrès virtuel de l’ESMO 2021 qui se tient à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 21 septembre 2021.

PharmaZell et Novasep entrent en négociations pour créer un leader technologique mondial

Publié le 16 septembre 2021
PharmaZell et Novasep entrent en négociations pour créer un leader technologique mondial

PharmaZell, le spécialiste allemand des principes actifs pharmaceutiques de spécialité, et Novasep, leader français de la sous-traitance de principes actifs (CDMO), ont annoncé être entrés en négociations exclusives afin de créer une plateforme européenne de premier plan dans le secteur attractif de fabrication de principes actifs pharmaceutiques et de CDMO. L’entité bénéficierait d’un ensemble de technologies complémentaires et d’un portefeuille diversifié de clients pharmaceutiques et biotechnologiques de premier ordre.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents