Edition du 17-01-2021

Accueil » Industrie » Stratégie

Actelion obtient une option d’achat exclusive sur Trophos pour 10 millions d’euros

Publié le mardi 20 juillet 2010

Actelion et Trophos annoncent aujourd’hui la signature d’un accord par lequel Actelion, pour 10 millions d’euros, obtient une option exclusive pour acquérir la société pharmaceutique marseillaise de recherche clinique. L’olesoxime, le composé principal de Trophos, est en étude de Phase III dans la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA), une maladie orpheline également connue sous le nom de maladie de Charcot.

Le 19 juillet 2010, Actelion a signé un accord portant sur l’acquisition de Trophos, une société française pharmaceutique de recherche clinique qui développe des médicaments pour les patients atteints de maladies neurodégénératives. L’acquisition  est liée à l’exercice par Actelion d’une option d’achat. Cette option deviendra exerçable dès paiement par Actelion de la somme de 10 millions d’euros à Trophos. L’option prendra fin deux mois après la réception par Actelion des résultats de l’étude de Phase III de l’olesoxime qui est en cours, et au plus tard le 31 décembre 2012, Actelion pouvant y renoncer à tout moment. L’exercice de l’option sera payé en numéraire, et dépendra en partie de l’autorisation de mise sur le marché de l’olesoxime par la Food and Drug Administration américaine (FDA), ainsi que de la progression globale des autres composés du portefeuille. De ce fait, le prix d’exercice pourra varier entre 125 et 195 millions d’euros.

Simon Buckingham, Président en charge du développement corporate et du business development mondial chez Actelion, déclare : « Trophos a réalisé un excellent travail en recrutant plus de 500 patients atteints de SLA au sein de cette étude pivot bien conçue. Dès que les résultats de l’étude seront disponibles, Actelion sera dans une situation idéale pour tirer profit de ces avancées, grâce à notre expertise réglementaire reconnue au niveau mondial et à notre expérience en matière de marketing dans le domaine des médicaments orphelins. »

Trophos est une société de recherche clinique qui dispose d’un portefeuille de nouvelles molécules en développement dans les maladies du neurone moteur comme la SLA et l’amyotrophie musculaire spinale (AMS), ainsi qu’un nouveau composé visant les lésions cardiaques d’ischémie-reperfusion.

Damian Marron, le PDG de Trophos, ajoute : « Depuis sa création, Trophos a réalisé des progrès significatifs en transformant son expertise clé dans les désordres neurodégénératifs et les maladies orphelines en autant de réussites qui incluent l’avancement de notre composé principal olesoxime jusqu’à un stade poussé de développement clinique. Le développement de l’olesoxime a bénéficié d’importants soutiens de la part des communautés de patients, des enquêteurs cliniques, et de l’Union Européenne, avec notamment la gestion par Trophos d’un consortium financé par l’Union Européenne visant à améliorer le traitement de la SLA ».

Les deux sociétés se sont également mises d’accord sur une collaboration pour permettre à Actelion d’utiliser la technologie de tests SNC (système nerveux central) propriétaire de Trophos et sa bibliothèque de composés. La technologie reproduit dans les tubes à essai du laboratoire les processus de dégénérescence neuronale et permet de cribler les composés chimiques pour leurs capacités à bloquer ces processus.

Le Dr. Martine Clozel, Directeur Scientifique chez Actelion, commente : « Trophos possède une approche révolutionnaire et une expertise propriétaire qui ont permis le développement de nouveaux systèmes de criblage à haut débit qui utilisent des neurones primaires. La société dispose également de la capacité de profiler des composés plus avancés. Cela revêt une grande importance pour Actelion, étant donné que nous avons développé en interne une vaste bibliothèque de composés et une expertise significative dans le domaine des troubles neurologiques. » 

 Source : Actellion








MyPharma Editions

DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

Publié le 15 janvier 2021
DBV Technologies : des avancées règlementaires sur Viaskin™ Peanut pour les enfants âgés de 4 à 11 ans

DBV Technologies a annoncé la réception de réponses écrites de la part de la Food and Drug Administration (FDA) américaine aux questions figurant dans la demande de réunion de type A que la société a présenté en octobre 2020. La demande de réunion de type A a été formulée suite à la réception par la société d’une Lettre de Réponse Complète (CRL) en lien avec sa demande de licence de produits biologiques (BLA) pour Viaskin™ Peanut (DBV712), un patch épicutané expérimental, non invasif, à prise quotidienne unique, visant à traiter l’allergie aux arachides chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 15 janvier 2021
Erytech : recrutement du 1er patient dans une étude de phase 1 conduite par un investigateur avec eryaspase dans le traitement de 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement du premier patient dans une étude clinique de phase 1, nommée rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare, eryaspase, dans le traitement en première ligne du cancer du pancréas.

Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Publié le 15 janvier 2021
Biogen lance une étude en collaboration avec Apple pour développer des biomarqueurs digitaux

Biogen, entreprise pionnière en neurosciences, a annoncé une nouvelle étude en ligne, en collaboration avec Apple, pour étudier comment mieux surveiller ses capacités cognitives et dépister tout déclin cognitif, y compris l’apparition de troubles cognitifs légers (TCL), grâce à son Iphone ou son Apple Watch.

Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Publié le 15 janvier 2021
Transgene : Gaëlle Stadtler nommée Directrice des Ressources Humaines

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé la nomination de Gaëlle Stadtler au poste de Directrice des Ressources Humaines. Gaëlle rejoint le Comité de Direction et rapportera directement à Hedi Ben Brahim, Président-Directeur général de Transgene.

Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Publié le 14 janvier 2021
Thérapie cellulaire : Bone Therapeutics et Rigenerand signent un partenariat

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires innovantes répondant aux besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies graves, et Rigenerand, société de biotech qui développe et fabrique des produits médicinaux pour des applications dans la thérapie cellulaire, principalement en médecine régénérative et en oncologie, ont annoncé la signature d’un premier accord pour un partenariat de développement de processus.

Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Publié le 14 janvier 2021
Sanofi investit plus de 60 millions d’euros sur son site de Sisteron

Sanofi a annoncé un investissement de plus de 60 millions dans une Unité de Lancement de Petits Volumes (ULPV) sur son site de Sisteron (Alpes-de-Haute-Provence, région Provence-Alpes-Côte d’Azur). Sanofi va ainsi créer un nouveau centre d’Accélération des Lancements et d’Innovation dans le domaine de la chimie destiné à anticiper le lancement des nouveaux principes actifs pharmaceutiques.

COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Publié le 13 janvier 2021
COVID-19 : Valneva en discussions avancées avec la Commission Européenne pour fournir jusqu’à 60 millions de doses de son candidat vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé aujourd’hui être en discussions avancées avec la Commission Européenne (EC) pour la fourniture d’un maximum de 60 millions de doses de son candidat vaccin contre la COVID-19, VLA2001. VLA2001 est actuellement le seul candidat vaccin à virus inactivé contre la COVID-19 en développement clinique en Europe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents