Edition du 07-12-2022

Accueil » Industrie » Produits

Almirall dépose une demande d’AMM pour lebrikizumab dans le traitement de la dermatite atopique

Publié le vendredi 28 octobre 2022

Almirall dépose une demande d’AMM pour lebrikizumab dans le traitement de la dermatite atopiqueAlmirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé dans la dermatologie médicale, a annoncé le dépôt auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) d’une demande de mise sur le marché du lebrikizumab pour le traitement de la dermatite atopique modérée à sévère.

Le dossier d’AMM s’appuie sur trois études de Phase III majeures : ADvocate 1 et ADvocate 2, qui évaluent l’utilisation du lebrikizumab en monothérapie chez les adultes et les adolescents atteints de dermatite atopique modérée à sévère, et ADhere, qui évalue le lebrikizumab en association avec des corticostéroïdes topiques (CST). Dans les deux essais d’extension en monothérapie (ADvocate 1&2), il a notamment été démontré que l’administration de lebrikizumab toutes les deux ou quatre semaines permettait d’obtenir des améliorations significatives sur la clairance de la peau et sur l’intensité du prurit pour les patients ayant obtenu une réponse clinique* à partir de la semaine 16, jusqu’à un an de traitement.

« Nous sommes convaincus du potentiel de lebrikizumab pour les patients atteints de dermatite atopique et, à ce titre, nous nous réjouissons de l’enregistrement de la demande d’AMM, qui pose la première pierre de la mise à disposition de ce traitement aux patients en Europe. Grâce au lebrikizumab, les patients atteints de dermatite atopique bénéficieront d’une nouvelle option thérapeutique présentant un profil de sécurité et d’efficacité favorable », a déclaré le Dr. Karl Ziegelbauer, Directeur Scientifique d’Almirall.

En complément des trois études de phase III ADvocate 1&2 et ADhere, Almirall a récemment finalisé en septembre 2022 le recrutement de 331 patients pour la conduite d’un essai clinique européen de phase IIIb (ADvantage) sur l’efficacité et la sécurité du lebrikizumab chez les patients atteints de dermatite atopique qui ne sont pas contrôlés de manière adéquate par la ciclosporine ou pour lesquels la ciclosporine n’est pas médicalement recommandée.

La durée du traitement de chaque patient inclus dans l’étude est de 52 semaines maximum. L’étude comporte 2 périodes de traitement – une période d’induction en double aveugle de 16 semaines suivie d’une période de 36 semaines en essai ouvert. Un panel d’adolescents de 12 à 17 ans atteints de dermatite atopique modérée à sévère a pu être inclus dans cet essai.

L’étude, dont les résultats sont attendus d’ici fin 2024, sera menée dans environ 70 centres issus de 8 pays d’Europe, dont l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne, les Pays-Bas, la Belgique, la Pologne, le Royaume-Uni et la France.

« Les centres français ont joué un rôle majeur dans le recrutement de patients dans l’étude de phase IIIb ADvantage, avec un total de 43 patients français recrutés. Nous tenons à les remercier pour leur contribution à cette étude, qui permettra de générer des données robustes pour la mise sur le marché d’une nouvelle option thérapeutique dans la dermatite atopique modérée à sévère, où persistent des besoins médicaux non couverts » a indiqué le Dr. Grégory Caillet, Directeur médical d’Almirall France.

Almirall a obtenu les droits de développement et de commercialisation du lebrikizumab pour le traitement des indications dermatologiques, y compris la dermatite atopique, en Europe. Eli Lilly & Company détient les droits exclusifs pour le développement et la commercialisation du lebrikizumab aux États-Unis et dans le reste du monde, à l’exception de l’Europe.

*Les patients définis comme ayant obtenu une réponse clinique étaient ceux qui obtenaient une réduction de 75 % de l’Index de Surface et de Sévérité de l’Eczéma par rapport au point de référence (EASI-75) ou un score d’Evaluation Globale par le Médecin (IGA) de 0 ou 1 (« patient blanchi » ou « quasiment blanchi ») avec une amélioration de 2 points et sans utilisation de médicaments de secours à la semaine 16. A la semaine 16, les patients ayant obtenu une réponse clinique ont été randomisés à nouveau pour recevoir du lebrikizumab 250 mg toutes les deux semaines ou quatre semaines, ou un placebo pendant 36 semaines supplémentaires.

Source : Almirall








MyPharma Editions

COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

Publié le 7 décembre 2022
COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

SpikImm, entreprise de biotechnologie créée en 2021 par Truffle Capital en collaboration avec l’Institut Pasteur, se voit attribuer une participation du programme France 2030 à hauteur de 15 millions d’euros sur son projet « PROPHYMAB » soutenu dans le cadre de la Stratégie d’Accélération « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC ».

OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

Publié le 7 décembre 2022
OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

OmniSpirant, société biopharmaceutique irlandaise spécialisée dans le développement de thérapies géniques régénératives inhalées first-in-class, et EVerZom, société biopharmaceutique spécialisée dans la bioproduction de vésicules extracellulaires (ou exosomes), ont annoncé avoir obtenu un financement de 12,8 millions d’Euros dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe pour faire progresser le développement d’une thérapie génique régénératrice comme nouveau traitement dans le cancer du poumon.

Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Publié le 7 décembre 2022
Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Apmonia Therapeutics, société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques avec des applications thérapeutiques notamment dans le domaine de l’oncologie, a annoncé le lancement d’un programme de recherche et développement soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Biocorp obtient l’autorisation 510(k) pour Mallya® de la Food & Drug Administration américaine

Publié le 7 décembre 2022
Biocorp obtient l’autorisation 510(k) pour Mallya® de la Food & Drug Administration américaine

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, annonce aujourd’hui qu’elle a reçu l’autorisation 510(K) de la FDA (Food & Drug Administration) pour la commercialisation aux Etats-Unis de Mallya, son dispositif médical intelligent rendant les stylos à insuline connectés.

France Biotech annonce la création d’une task force dédiée à l’immobilier en sciences de la vie

Publié le 6 décembre 2022
France Biotech annonce la création d’une task force dédiée à l’immobilier en sciences de la vie

Aujourd’hui plus de 60% des acteurs des sciences de la vie considèrent que le manque d’immobilier dédié est le principal frein à leur développement en France[1] et, de plus, les premiers retours de l’enquête préliminaire du Panorama France 2022 confirment que 30% des entreprises healthtech rencontrent des difficultés à trouver des locaux.

Acticor Biotech : approbation de l’EMA sur les paramètres clés d’ACTISAVE, son étude pivot de phase 2/3 pour le traitement de l’AVC

Publié le 6 décembre 2022
Acticor Biotech : approbation de l'EMA sur les paramètres clés d'ACTISAVE, son étude pivot de phase 2/3 pour le traitement de l'AVC

Acticor Biotech, entreprise de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement d’un médicament innovant pour le traitement des urgences cardio-vasculaires, en particulier l’accident vasculaire cérébral, a discuté avec l’Agence Européenne des Médicaments (EMA) du design de son étude pivot de phase 2/3 pour soutenir une potentielle future demande d’autorisation de mise sur le marché (AMM) pour son médicament first-in-class, le glenzocimab.

Christian Deleuze nommé Président du Conseil d’administration du Campus Biotech Digital

Publié le 6 décembre 2022
Christian Deleuze nommé Président du Conseil d’administration du Campus Biotech Digital

L’association Campus Biotech Digital a annoncé la nomination de Christian Deleuze au poste de Président du Conseil d’Administration du Campus. Christian Deleuze représente Sanofi Winthrop industrie dans l’association dont les membres fondateurs sont pour mémoire : bioMérieux, Sanofi, Servier.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents