Edition du 22-10-2020

Accueil » Alzheimer » Et aussi » Industrie

Alzheimer : la recherche en imagerie médicale pour un diagnostic précoce de la maladie

Publié le lundi 21 septembre 2009

Alzheimer : la recherche en imagerie médicale pour un diagnostic précoce de la maladieLes progrès de l’imagerie cérébrale devraient permettre de diagnostiquer plus tôt la maladie d’alzheimer et de mieux en comprendre le mécanisme, pour une prise en charge plus précoce et des traitements mieux adaptés. Le groupe pharmaceutique Guerbet mise sur l’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour visualiser lésions spécifiques au niveau du cerveau à un stade très prématuré de développement.

Un des aspects de la maladie d’Alzheimer est la difficulté à poser un diagnostic précoce fiable, les signes cliniques au tout début étant communs avec d’autres pathologies cérébrales. Or, ce diagnostic précoce est un élément majeur pour mettre en place le traitement le plus adapté, mais aussi pour une meilleure prise en charge globale des malades et de leur entourage.

En pratique, le diagnostic de maladie d’Alzheimer est évoqué chez un patient présentant des troubles cognitifs (perte de mémoire, troubles du langage, difficultés à se situer dans l’espace, etc.), pour lesquels les autres causes ont été éliminées. Il est confirmé lorsque le seuil de la démence, définie par les médecins comme la perte de l’autonomie, est atteint.

Vers un dépistage précoce de la maladie d’Alzheimer ?
Selon une étude publiée en Juillet 2007 dans la revue Lancet Neurology 1, de nouveaux critères permettraient un repérage plus précoce de la maladie d’Alzheimer. Les travaux du Pr. Bruno Dubois et de ses collègues (Pitié-Salpêtrière, Paris) montrent en effet que les récents progrès en biologie du cerveau et en imagerie cérébrale pourraient permettre de détecter plus tôt cette maladie.
Plus récemment, l’équipe du Pr Pierre Celsis (Inserm Toulouse)2 a mis en évidence que l’IRM permettait d’identifier parmi les personnes présentant des troubles de la mémoire celles qui allaient développer la maladie d’Alzheimer dans les 2 ans à venir. Leurs travaux chez des personnes indemnes de troubles cognitifs, qui sont en phase de démarrage, pourraient montrer que la capacité prédictive de l’IRM s’applique à une population saine, ouvrant ainsi des perspectives inouïes en termes de dépistage précoce de la maladie d’Alzheimer. 

Guerbet mise sur l’imagerie par résonance magnétique (IRM)
Sur le plan biologique, la maladie d’Alzheimer se distingue, entre autres, par des lésions spécifiques au niveau du cerveau, connues sous le terme de plaques séniles ou plaques béta-amyloïdes, accompagnées d’une perte de neurones. Autour de ces lésions, on observe également une forte inflammation. Sur le plan physiologique, les patients présentent des troubles de la mémoire, des modifications de l’humeur et du comportement, qui vont en s’aggravant.

Avec le développement de produits de contraste particulièrement performants, la recherche du groupe Guerbet mise sur l’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour visualiser les plaques béta-amyloïdes à un stade très prématuré de développement, et rendre ainsi possible un diagnostic fiable et précoce de la maladie d’Alzheimer. Plus précisément, l’objectif est de poser le diagnostic de la maladie d’Alzheimer avant le stade de la démence et d’initier rapidement une prise en charge. Sur le plan de la recherche, ces progrès en imagerie devraient éclairer les chercheurs sur le mécanisme de la maladie et leur ouvrir de nouvelles voies en termes d’approches thérapeutiques.

La recherche Guerbet est intégrée au projet franco-allemand Iseult, visant le développement de l’IRM à très haut champ associée à une nouvelle génération d’agents de contraste. Iseult, financé en partie par Oséo, estréalisé en partenariat avec le CEA et Siemens. Une équipe Guerbet est installée dans les locaux du centre d’imagerie IRM Neurospin (CEA-Saclay).

1 Dubois B., Feldman H.H. et al. (2007). Research criteria for the diagnosis of AD: revising the NINCDS-ADRDA criteria. Lancet Neurol.; 6 (8): p 734-746.
2 Celsis P., Querbes O. et al. Early diagnosis of Alzheimer’s disease using cortical thickness: impact of cognitive reserve. Brain, doi:10.1093/brain/awp105 (édition en ligne accélérée) 

Source : Guerbet








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents