Edition du 20-10-2021

Accueil » Alzheimer » Et aussi » Industrie

Alzheimer : la recherche en imagerie médicale pour un diagnostic précoce de la maladie

Publié le lundi 21 septembre 2009

Alzheimer : la recherche en imagerie médicale pour un diagnostic précoce de la maladieLes progrès de l’imagerie cérébrale devraient permettre de diagnostiquer plus tôt la maladie d’alzheimer et de mieux en comprendre le mécanisme, pour une prise en charge plus précoce et des traitements mieux adaptés. Le groupe pharmaceutique Guerbet mise sur l’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour visualiser lésions spécifiques au niveau du cerveau à un stade très prématuré de développement.

Un des aspects de la maladie d’Alzheimer est la difficulté à poser un diagnostic précoce fiable, les signes cliniques au tout début étant communs avec d’autres pathologies cérébrales. Or, ce diagnostic précoce est un élément majeur pour mettre en place le traitement le plus adapté, mais aussi pour une meilleure prise en charge globale des malades et de leur entourage.

En pratique, le diagnostic de maladie d’Alzheimer est évoqué chez un patient présentant des troubles cognitifs (perte de mémoire, troubles du langage, difficultés à se situer dans l’espace, etc.), pour lesquels les autres causes ont été éliminées. Il est confirmé lorsque le seuil de la démence, définie par les médecins comme la perte de l’autonomie, est atteint.

Vers un dépistage précoce de la maladie d’Alzheimer ?
Selon une étude publiée en Juillet 2007 dans la revue Lancet Neurology 1, de nouveaux critères permettraient un repérage plus précoce de la maladie d’Alzheimer. Les travaux du Pr. Bruno Dubois et de ses collègues (Pitié-Salpêtrière, Paris) montrent en effet que les récents progrès en biologie du cerveau et en imagerie cérébrale pourraient permettre de détecter plus tôt cette maladie.
Plus récemment, l’équipe du Pr Pierre Celsis (Inserm Toulouse)2 a mis en évidence que l’IRM permettait d’identifier parmi les personnes présentant des troubles de la mémoire celles qui allaient développer la maladie d’Alzheimer dans les 2 ans à venir. Leurs travaux chez des personnes indemnes de troubles cognitifs, qui sont en phase de démarrage, pourraient montrer que la capacité prédictive de l’IRM s’applique à une population saine, ouvrant ainsi des perspectives inouïes en termes de dépistage précoce de la maladie d’Alzheimer. 

Guerbet mise sur l’imagerie par résonance magnétique (IRM)
Sur le plan biologique, la maladie d’Alzheimer se distingue, entre autres, par des lésions spécifiques au niveau du cerveau, connues sous le terme de plaques séniles ou plaques béta-amyloïdes, accompagnées d’une perte de neurones. Autour de ces lésions, on observe également une forte inflammation. Sur le plan physiologique, les patients présentent des troubles de la mémoire, des modifications de l’humeur et du comportement, qui vont en s’aggravant.

Avec le développement de produits de contraste particulièrement performants, la recherche du groupe Guerbet mise sur l’imagerie par résonance magnétique (IRM) pour visualiser les plaques béta-amyloïdes à un stade très prématuré de développement, et rendre ainsi possible un diagnostic fiable et précoce de la maladie d’Alzheimer. Plus précisément, l’objectif est de poser le diagnostic de la maladie d’Alzheimer avant le stade de la démence et d’initier rapidement une prise en charge. Sur le plan de la recherche, ces progrès en imagerie devraient éclairer les chercheurs sur le mécanisme de la maladie et leur ouvrir de nouvelles voies en termes d’approches thérapeutiques.

La recherche Guerbet est intégrée au projet franco-allemand Iseult, visant le développement de l’IRM à très haut champ associée à une nouvelle génération d’agents de contraste. Iseult, financé en partie par Oséo, estréalisé en partenariat avec le CEA et Siemens. Une équipe Guerbet est installée dans les locaux du centre d’imagerie IRM Neurospin (CEA-Saclay).

1 Dubois B., Feldman H.H. et al. (2007). Research criteria for the diagnosis of AD: revising the NINCDS-ADRDA criteria. Lancet Neurol.; 6 (8): p 734-746.
2 Celsis P., Querbes O. et al. Early diagnosis of Alzheimer’s disease using cortical thickness: impact of cognitive reserve. Brain, doi:10.1093/brain/awp105 (édition en ligne accélérée) 

Source : Guerbet








MyPharma Editions

Genomic Vision lance le programme TeloSizer® Triathlon offrant aux chercheurs institutionnels un accès privilégié aux services TeloSizer

Publié le 20 octobre 2021
Genomic Vision lance le programme TeloSizer® Triathlon offrant aux chercheurs institutionnels un accès privilégié aux services TeloSizer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé le lancement de TeloSizer® Triathlon, un programme offrant aux chercheurs académiques un accès privilégié à ses nouveaux services TeloSizer®.

Lys Therapeutics, Lauréat et Grand Prix du concours d’innovation i-Lab, accélère ses recherches sur son anticorps monoclonal Glunozumab®

Publié le 20 octobre 2021
Lys Therapeutics, Lauréat et Grand Prix du concours d'innovation i-Lab, accélère ses recherches sur son anticorps monoclonal Glunozumab®

Lys Therapeutics, société de biotechnologie française développant des thérapies innovantes contre les maladies neurologiques vient d’annoncer avoir reçu une subvention de 600 000 euros en tant que Lauréat et Grand Prix du Concours d’innovation i-Lab pour son candidat-médicament Glunozumab®.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour initier une étude avec la molécule AB8939 dans le traitement de la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 19 octobre 2021

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM d’initier une étude clinique de Phase I/II (AB18001) évaluant la molécule AB8939 chez les patients atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire. Cette autorisation intervient quelques semaines seulement après avoir reçu une autorisation similaire de l’autorité de santé canadienne [1].

Noxxon annonce l’expansion prévue de l’essai de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 19 octobre 2021
Noxxon annonce l'expansion prévue de l'essai de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement des traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé les plans d’expansion de son étude clinique de phase 1/2 en cours sur NOX-A12 en association avec la radiothérapie chez les patients atteints de glioblastome (cancer du cerveau).

Abivax rapporte d’excellents résultats d’efficacité à long terme dans l’étude de maintenance de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 19 octobre 2021
Abivax rapporte d’excellents résultats d’efficacité à long terme dans l’étude de maintenance de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, rapporte les nouveaux résultats de son étude de maintenance de phase 2b en ouvert pour le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH) avec une administration quotidienne de 50 mg d’ABX464 par voie orale.

Pharnext : les données de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A publiées dans l’Orphanet Journal of Rare Diseases

Publié le 19 octobre 2021

Pharnext, société biopharmaceutique à un stade clinique avancé, pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovantes basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle exploitant sa plateforme de PLEOTHERAPY(TM), a annoncé la publication des données de la première étude clinique de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (« CMT1A »), l’essai PLEO-CMT, dans l’Orphanet Journal of Rare Disease (« OJRD »).

Lysogene annonce une présentation de son programme LYS- GM101 à l’occasion de L’ESGCT 2021

Publié le 19 octobre 2021
Lysogene annonce une présentation de son programme LYS- GM101 à l’occasion de L’ESGCT 2021

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé qu’elle fera une présentation orale à l’occasion de la conférence annuelle virtuelle de l’ESGCT 2021 sur son candidat-médicament de thérapie génique LYS-GM101 dans la gangliosidose à GM1.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents