Edition du 25-01-2021

Alzheimer : un des thèmes phares du 19e Congrès mondial de gérontologie et de gériatrie à Paris

Publié le lundi 6 juillet 2009

Alzheimer : un des thèmes phares du 19e Congrès mondial de gérontologie et de gériatrie à ParisLa maladie d’Alzheimer est  l’un des thèmes phares du 19e Congrès mondial de gérontologie et de gériatrie 2009, qui se déroule du 5 au 9 juillet au Palais des Congrès à Paris, sous l’égide de l’IAGG (International Association of Gerontology & Geriatrics). En France, la maladie d’Alzheimer touche 850 000 personnes, soit 5 % de la population de plus de 65 ans et 15 % des plus de 85 ans.

« On n’a jamais autant parlé de cette maladie neuro-dégénérative qui entraîne la perte progressive de la mémoire et des facultés mentales. Et pour cause, la maladie d’Alzheimer est devenue un problème de sante publique en raison de l’augmentation du nombre de malades », expliquent les organisateurs du congrès qui réunit plus de 6.000 participants venus de 91 pays.

Alzheimer : 1ère cause de dépendance lourde des personnes âgées en France
La maladie d’Alzheimer représente 70 % des formes de démences. 24 millions de personnes dans le monde sont atteintes de démence1. La maladie devrait quadrupler à l’échelle mondiale d’ici 2040 pour atteindre les 80 millions de personnes. 4,6 millions de nouveaux cas par an sont détectés, soit 1 cas toutes les 7 secondes. En France, la maladie d’Alzheimer, première cause de dépendance lourde des personnes âgées, touche 850 000 personnes, soit 5 % de la population de plus de 65 ans et 15 % des plus de 85 ans. 225 000 nouveaux cas devraient être détectés chaque année mais un cas sur deux seulement bénéficie d’un diagnostic.

Avec le vieillissement de la population et l’arrivée des papy-boomers, le nombre de personnes touchées devrait augmenter rapidement pour atteindre, en France, les deux millions en 2040 si aucun traitement préventif n’est disponible d’ici là. Les femmes sont trois fois plus touchées que les hommes.

Les grands défis thérapeutiques
Le grand défi posé par la maladie d’Alzheimer est celui de la découverte de médicaments agissant sur le processus de la maladie. La majorité des stratégies thérapeutiques d’avenir portent sur la théorie amyloïde qui implique que les lésions commenceraient par la fabrication et le dépôt de cette protéine amyloïde, en surproduction dans la forme familiale de la maladie, ou agrégée et déposée par « clearance » insuffisante dans sa forme sporadique.

La recherche s’oriente dans trois directions : inhiber les Gamma et les Beta secrétases, empêcher la fibrillation de la protéine amyloïde ou provoquer une réaction immunitaire par le biais d’un vaccin. D’autres approches plus récentes sont orientées vers la protéine tau et tentent de s’opposer à sa phosphorilation inappropriée.

Pour plus d’informations : http://www.gerontologyparis2009.com/site/view8b.php?id=9999








MyPharma Editions

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

Publié le 25 janvier 2021
OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir reçu un paiement d’étape de 1,3 million d’euros dans le cadre de l’aide aux projets d’innovation stratégique industrielle (ISI) de Bpifrance pour le projet collaboratif EFFIMab, dédié à l’évaluation d’OSE 127/S95011, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé en partenariat avec Servier (1).

AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

Publié le 25 janvier 2021
AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

AB Science a annoncé la publication des résultats d’une étude préclinique avec le masitinib dans le COVID-19. Les recherches menées par les scientifiques de l’Institut de Virologie Humaine (Guangzhou, Chine) ont été publiées dans la revue à comité de lecture mBIO (une revue de la Société Américaine de Microbiologie).

Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

Publié le 23 janvier 2021
Vaccins COVID-19 : la Haute Autorité de Santé préconise d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses

La Haute autorité de Santé (HAS) a préconisé samedi dans un communiqué d’élargir à 6 semaines le délai entre 2 doses de vaccin à ARN messager (vaccins de Pfizer et de Moderna). Objectif de la mesure : “protéger plus vite un plus grand nombre de personnes à risque d’hospitalisation ou de décès”.

Deinove renforce son équipe Business développement

Publié le 22 janvier 2021
Deinove renforce son équipe Business développement

Deinove, société de biotechnologie française pionnière dans l’exploration et l’exploitation de la biodiversité bactérienne pour relever le défi urgent et planétaire de la résistance aux antimicrobiens, a annoncé le renforcement de son équipe en charge du Business développement avec l’intégration d’Hervé Ansanay au poste de Directeur et de Corentin Chaboud au nouveau poste de Grant Officer.

Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Publié le 21 janvier 2021
Maladies neurologiques : Servier et MiNA Therapeutics signent un partenariat de recherche

Le groupe pharmaceutique Servier et MiNA Therapeutics, une société pionnière dans les thérapies par activation de l’ARN, ont annoncé un partenariat de recherche pour identifier et développer des thérapies utilisant des petits ARN activateurs (saRNA) pour le traitement des troubles neurologiques.

Transgene : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Publié le 21 janvier 2021
Transgene  : 1er patient traité en France avec l’immunothérapie individualisée TG4050 dans un essai clinique de Phase I

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé que pour la première fois en France, TG4050, son immunothérapie individualisée innovante, a été administrée à un patient atteint d’un cancer de la tête et du cou. Ce nouveau vaccin thérapeutique est issu de la plateforme technologique myvac®, qui utilise une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) pour personnaliser le traitement de chaque patient.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents