Edition du 24-10-2020

Infections nosocomiales : OSEO accorde plus de 9 millions d’euros au programme NOSOBIO

Publié le lundi 6 juillet 2009

OSEO accorde plus de 9 M€ au programme NOSOBIO, pour la prévention, le diagnostic et le traitement des infections nosocomialesNOSOBIO, un projet collaboratif d’Innovation Stratégique Industrielle (ISI) vient de recevoir le soutien d’OSEO pour un montant supérieur à 9 millions d’euros. Son objectif : améliorer la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies nosocomiales.

Le projet NOSOBIO, dédié à la lutte contre les infections nosocomiales, et qui réunit quatre PME de biotechnologie (2 entreprises du portefeuille de Genopole : Serial Genetics et Genewave ainsi que Palumed et Da Volterra, chef de file du consortium) et deux équipes de recherche, l’une de l’Institut Pasteur et l’autre de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a reçu le soutien d’OSEO.

Son objectif est d’améliorer la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies nosocomiales,grâce au développement concomitantd’un adjuvant thérapeutique, évitant l’accumulation des résidus d’antibiotiques dans le colon, empêchant ainsi les bactéries de devenir résistantes au cours des traitements, d’un test de diagnostic moléculaire rapide, détectant en moins de 2 heures la colonisation par des bactéries résistantes aux antibiotiques pour aider les cliniciens dans les stratégies d’isolement des patients contaminés, et enfin de nouvelles molécules thérapeutiques pour contourner les résistances bactériennes.

Maladies nosocomiales : un surcoût de 2 milliards d’euros
En France, sur les 15 millions d’hospitalisations annuelles, 750 000 cas sont compliqués par une infection nosocomiale (infection contractée dans un établissement de santé), ce qui allonge leur hospitalisation et entraîne le décès de 4 200 personnes. Le surcoût estimé est de 2 milliards d’euros. Une part significative de ces patients est infectée par des bactéries multirésistantes aux antibiotiques. Les stratégies actuelles de lutte contre ces infections consistent d’une part à détecter les porteurs de ces bactéries multirésistantes et à les isoler pour éviter toute dissémination, et d’autre part à identifier le plus rapidement possible les souches dont sont porteurs les malades infectés afin de leur administrer précocement une antibiothérapie adaptée.

Vers un meilleur contrôle des infections nosocomiales
L’aide d’OSEO doit permettre d’aboutir rapidement à la mise sur le marché d’un test de détection rapide de la colonisation par des bactéries résistantes aux antibiotiques chez les porteurs sains ou malades, la vente de licences de produits thérapeutiques (adjuvant et antibiotique) en phase de développement clinique et/ou la signature d’accords de collaboration de développement avec de grands groupes pharmaceutiques. 

A long terme, NOSOBIO entend contribuer à rationaliser les prises de décision en termes d’isolement des patients et de bon usage des antibiotiques. Le projet devrait ainsi permettre d’améliorer le pronostic médical des infections concernées et d’alléger les coûts qu’elles font peser sur les systèmes de santé.

En savoir plus sur :

OSEO : www.oseo.fr
Serial Genetics : www.serialgenetics.com
Genewave : www.genewave.com
Da Volterra : www.davolterra.com
Palumed : www.palumed.fr








MyPharma Editions

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents