Edition du 27-10-2020

Accueil » Cancer » Et aussi » Médecine » Recherche

Des équipes françaises identifient des variants génétiques de susceptibilité au gliome et au mélanome cutané

Publié le mardi 7 juillet 2009

Des équipes françaises identifient des variants génétiques de susceptibilité au gliome et au mélanome cutanéDes chercheurs français, associés à des équipes européennes et internationales, ont mis en évidence des variants génétiques situés sur le chromosome 9 (9p21) dans une région commune de susceptibilité au gliome et au mélanome. Ces travaux, soutenus par l’Institut National du cancer, sont publiés dans l’édition électronique de « Nature Genetics » .

L’étude sur le gliome a été conduite en France par des équipes de l’INSERM, du CEA-Centre National de Génotypage, de la Fondation Jean Dausset-CEPH. Les chercheurs ont réalisé une méta-analyse de deux études (Grande-Bretagne et Etats-Unis) qui portaient sur l’ensemble du génome et comparaient 1 878 cas de gliome et 3 670 cas-contrôles. Ils ont ainsi identifié 5 loci à risque pour cette maladie : 5p15.33, 8q24.21, 9p21.3, 20q13.33 et 11q23.3. Ils se situent sur les chromosomes 9 (9p21), 5, 8, 11 et 20.

L’étude sur le mélanome a été réalisée en France par des équipes appartenant notamment à l’INSERM, au CEA-CNG, à la Fondation Jean Dausset-CEPH. Elle a été soutenue par l’INCa et la Ligue contre le cancer, en association avec le consortium international GenoMEL, qui se consacre aux études de susceptibilité génétique au mélanome.

Les auteurs se sont basés sur l’étude de 317 000 variants génétiques présents sur l’ensemble du génome. Ils ont validé les résultats en effectuant une comparaison, dans une population de plus de 10 000 sujets (dont 2 500 en France), entre ceux qui ont développé un mélanome et ceux qui n’en avaient pas. Ils ont ainsi identifié 5 loci de susceptibilité, situés sur les chromosomes 11 et 16 (gènes impliqués dans la pigmentation) et sur le chromosome 9 (9p21) (gènes impliqués dans le cycle cellulaire).

Ces deux études vont permettre de mieux comprendre les mécanismes à l’origine de la survenue de ces cancers. Elles s’inscrivent dans le cadre du programme « génomique du cancer », mis en place et financé par l’INCa en 2006.

 Source : INCa.fr
Edition électronique de « Nature Genetics
1) Genome-wide association study identifies five susceptibility loci for glioma. S. Shete et al. doi:10.1038/ng.407
2) Genome-wide association study identifies three loci associated with melanoma risk. D Timothy Bishop et al. doi:10.1038/ng.411








MyPharma Editions

Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie du TREMFYA® dans l’arthrite psoriasique active dans l’UE

Publié le 26 octobre 2020
Janssen : avis favorable du CHMP pour une utilisation élargie du TREMFYA® dans l’arthrite psoriasique active dans l’UE

Janssen vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis favorable recommandant l’utilisation élargie du TREMFYA® (guselkumab) pour le traitement des patients adultes atteints d’arthrite psoriasique (AP) active dans l’UE. Actuellement, le guselkumab est autorisé dans l’UE pour le traitement du psoriasis en plaques modéré à sévère chez les adultes candidats à une thérapie systémique.1

COVID-19 : IAVI, Merck et Serum Institute of India unissent leurs forces pour développer des anticorps monoclonaux

Publié le 26 octobre 2020
COVID-19 : IAVI, Merck et Serum Institute of India unissent leurs forces pour développer des anticorps monoclonaux

IAVI, une organisation de recherche scientifique à but non lucratif, et Serum Institute of India, un chef de file de la fabrication des vaccins et agents biologiques, ont annoncé avoir signé un accord avec le groupe Merck, en vue de développer des anticorps monoclonaux neutralisants (AMN) du SARS-CoV-2 coinventés par IAVI et Scripps Research en tant qu’interventions innovantes pour riposter contre la pandémie de COVID-19.

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents