Edition du 02-07-2020

Automédication: 8 Français sur 10 l’ont pratiquée en 2016

Publié le mercredi 1 février 2017

Automédication: 8 Français sur 10 l'ont pratiquée en 2016Les laboratoires Pierre Fabre et l’institut Ipsos se sont associés pour réaliser une grande enquête auprès des Français sur l’automédication en premier recours. Comment les Français gèrent-ils les problèmes de santé bénins au quotidien ? Quelles sont les raisons pour lesquelles ils ont recours à l’automédication ? Quelle place accordent-ils aux professionnels de santé ?

Premier enseignement de cette enquête : si l’immense majorité des Français reconnait que le système de soins actuel offre des soins de qualité (89%) et est un pilier du modèle social français (88%), il n’en demeure pas moins que pour presque 3 Français sur 4 (72%) le système de santé est néanmoins en danger et il est urgent de le réformer.

Au cours de l’année qui vient de s’écouler, 8 Français sur 10 ont pratiqué l’automédication pour un problème de santé bénin, principalement pour soigner des maux de tête (77%) ou les maux de gorge (69%), des rhumes, des rhinites (63%) ou des problèmes de toux (62%).

En moyenne, ils ont eu recours à l’automédication 3 fois dans l’année. Dans le détail, ce sont avant tout les jeunes qui y ont le plus recours (85% des 25-34 ans) vs. 80% pour l’ensemble des Français ainsi que les cadres supérieurs (85%) et les femmes (83%).

Aujourd’hui, 91% des Français ont au moins un médicament dans leur armoire à pharmacie dans laquelle ils stockent en moyenne 11 médicaments différents (médicaments qui proviennent pour moitié d’achats récents ou anciens délivrés sur ordonnance, ou qui ont été achetés en prévention dans 16% des cas).

La quasi-totalité des Français (97%) se sent à l’aise avec l’automédication, 47% déclarant même être tout à fait à l’aise. Eviter de voir le médecin (46%) et le fait qu’il s’agisse de médicaments qu’ils prennent depuis longtemps (43%) sont les deux principales raisons invoquées par les Français pour expliquer leur recours à l’automédication.

Quelle place accordent-ils aux professionnels de santé ?

Les Français pratiquent l’automédication lorsqu’ils identifient les signes que leurs troubles sont bénins ou lorsqu’ils savent ce qu’ils doivent prendre. Dans 56% des cas, ils ont recours au conseil du pharmacien pour leur conseiller le médicament qui leur conviendrait le mieux. Pour des troubles tels que fatigue, troubles du sommeil et anxiété, les Français ne prennent pas de médicament et attendent que ça passe pour près de 60% d’entre eux.

Finalement, quelles places pour la consultation médicale et le pharmacien en parallèle de l’automédication ?

Les Français font confiance au médecin généraliste et au spécialiste (97%), ainsi qu’au pharmacien (93%) pour les conseiller. Pour un problème de santé bénin, plus d’un Français sur deux (59%) considèrent que certaines consultations au cours de l’année auraient pu être remplacées, soit par un passage direct en pharmacie (52%), soit par un échange téléphonique (35%).

74% des Français déclarent même que le remboursement des consultations, pour des problèmes de santé bénins, représente pour la sécurité sociale un coût important. D’ailleurs, 1 Français sur 3 (33%) déclare avoir déjà été orienté par son médecin sur les médicaments à prendre la prochaine fois qu’il rencontre les mêmes symptômes pour ce problème de santé.

La consultation chez le médecin s’explique, in fine, par la persistance des symptômes (59%) et la confiance qu’ils ont dans cet acteur pour les conseiller (55%). Pour le recours à la pharmacie, la proximité (82%) ainsi que les conseils du personnel (63%) et la disponibilité des médicaments recherchés (62%) sont les principales raisons évoquées.

Internet, un concurrent pour les professionnels de santé ?

Moins de 20% des Français accordent leur confiance aux informations fournies par Internet en cas de problème de santé bénin. L’achat de médicaments sur internet reste une pratique encore très marginale puisque seulement 11% des français l’ont déjà fait.

* Enquête réalisée du 3 au 5 mai 2016, qui a permis d’interroger par internet un échantillon national représentatif de plus de 3 000 Français (représentativité assurée par la méthode des quotas appliqué aux variables de sexe, d’âge, de profession du chef de ménage, de catégorie d’agglomération et de région).

Source : Pierre Fabre








MyPharma Editions

Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Publié le 1 juillet 2020
Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé le lancement d’une étude clinique de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose chez des sujets sains.

Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l’essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Publié le 1 juillet 2020
Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l'essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Noxxon, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le recrutement et le premier traitement d’un patient récemment diagnostiqué d’un cancer du cerveau au sein de la cohorte de dose moyenne de son essai clinique de phase I/II. Cette étude évalue trois régimes de doses différents du NOX-A12 (200, 400 et 600 mg/semaine) en association avec une radiothérapie par faisceau externe chez des patients ayant été récemment diagnostiqués d’un cancer du cerveau.

Lysogene signe un partenariat de recherche avec le Weizmann Institute of Science

Publié le 1 juillet 2020
Lysogene signe un partenariat de recherche avec le Weizmann Institute of Science

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé un partenariat de recherche avec Yeda Research and Development Co Ltd, la structure commerciale du Weizmann Institute of Science.

GSK France : Carole Doré nommée Directrice des Affaires Economiques et Gouvernementales, de la Communication et des Grands Comptes

Publié le 1 juillet 2020
GSK France : Carole Doré nommée Directrice des Affaires Economiques et Gouvernementales, de la Communication et des Grands Comptes

Carole Doré est nommée Vice-présidente, Directrice des Affaires Economiques et Gouvernementales, de la Communication et des Grands Comptes de GSK France, à compter du 1er juin 2020. Elle succède à Jean-Yves Lecoq, qui a quitté GSK fin mai.

Le Fonds Amgen France propulse neuf projets de pointe en oncologie et onco-hématologie

Publié le 30 juin 2020
Le Fonds Amgen France propulse neuf projets de pointe en oncologie et onco-hématologie

Initiative phare du Fonds Amgen France pour la Science et l’Humain, l’appel à projets « Nouvelles frontières en oncologie et onco-hématologie » livre une sélection finale riche et diversifiée pour sa première édition. La dotation 2020 de près de 640 000 euros sera répartie entre neuf projets de recherche participant à améliorer la prise en charge du cancer et l’accompagnement des malades et de leur entourage.

Biocorp signe avec Roche Diabetes Care France un accord de distribution sur la technologie Mallya

Publié le 30 juin 2020
Biocorp signe avec Roche Diabetes Care France un accord de distribution sur la technologie Mallya

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de solutions connectées dans le domaine de la santé, a annoncé la signature d’un contrat de distribution de son dispositif connecté Mallya avec Roche Diabetes Care France.

Intelligence Artificielle : l’AP-HP et Bayer renforcent leur collaboration en recherche clinique

Publié le 29 juin 2020
Intelligence Artificielle : l’AP-HP et Bayer renforcent leur collaboration en recherche clinique

L’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP), premier centre hospitalo-universitaire d’Europe, et Bayer ont signé un accord-cadre de partenariat de 3 ans visant à renforcer leur collaboration et le partage d’expertises en matière de recherche clinique et d’intelligence artificielle (IA).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents