Edition du 10-04-2020

Automédication : la grève des médecins booste les ventes en décembre

Publié le dimanche 25 janvier 2015

Selon le dernier baromètre de l’Afipa (Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable), au mois de décembre, le secteur de l’automédication a connu un véritable retournement du marché en enregistrant des ventes record à hauteur de 224 M€, le chiffre d’affaires le plus important depuis 10 ans.

Selon l’Afipa cette hausse spectaculaire s’explique principalement par la mobilisation des médecins généralistes fin décembre : plus de 8,2 M€ de ventes sont en effet imputables à cette grève. « Le mouvement des médecins généralistes a engendré un transfert des consultations auprès du médecin généraliste vers le pharmacien pour le traitement des cas bénins. Au-delà de ce contexte particulier de grève, il apparaît évident que ce mode de prise en charge des pathologies courantes permettrait de désencombrer les cabinets médicaux et les services d’urgence, qui pourraient se concentrer sur leur coeur de métier à savoir les cas les plus graves et le suivi des maladies chroniques. En réalité, cet épisode a permis d’éprouver le modèle d’organisation proposé de longue date par l’Afipa où l’automédication responsable constitue la première étape du parcours de soins. Un modèle plus efficient, pérenne et qui redonnerait sa place à chacun, pharmaciens et médecins, dans le système de santé », estime Pascal Brossard, Président de l’Afipa.

Le marché du selfcare renoue avec la croissance

Selon le 13ème baromètre des produits du selfcare, réalisé en collaboration avec Celtipharm, le marché du selfcare renoue avec la croissance malgré un secteur de l’automédication qui reste stable Après une année 2013 en recul, le marché du selfcare est positif en 2014 et gagne 2,1% en valeur et 0,8% en volume. Cette progression s’est faite à la faveur du développement des dispositifs médicaux (+5,9% en valeur) et des compléments alimentaires (+6% en valeur). Le marché de l’automédication reste quant à lui stable : -0,4% en valeur et -0,7% en volume.

De son côté, le e-commerce représente moins de 0,1% des ventes deux ans après son lancement. Aujourd’hui 209 sites sont autorisés à vendre des médicaments d’automédication sur internet, contre 78 en 2013, mais seuls 111 sont opérationnels. Ce mode de distribution n’a ainsi pas contribué à la croissance du secteur et est venu, tout au plus, se substituer aux flux physiques.

« Malgré des résultats globalement positifs, le marché reste fragile et doit être soutenu par une véritable stratégie de santé de la part des pouvoirs publics. Une nécessité d’autant plus forte que le retournement du marché au mois de décembre a incontestablement prouvé l’efficacité du modèle d’organisation de soins défendu par l’Afipa », estime enfin l’assocaition.

1 Réalisé auprès du panel Xpr-SO® de Celtipharm, panel de 3 004 pharmacies représentatives du parc officinal français. Résultats en France métropolitaine hors Corse. Les données excluent les ventes sur ordonnance. Indicateurs réalisés à partir des ventes en automédication sur le conseil du pharmacien.

Source : Afipa








MyPharma Editions

COVID-19 : Sanofi fait don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à 50 pays

Publié le 10 avril 2020
COVID-19 : Sanofi fait don de 100 millions de doses d’hydroxychloroquine à 50 pays

Sanofi vient d’annoncer son engagement à fournir 100 millions de doses de Plaquenil® (hydroxychloroquine) à près de 50 pays dans le monde et a d’ores et déjà commencé à distribuer ce médicament aux autorités qui en ont fait la demande. Le groupe pharmaceutique français indique avoir déjà augmenté sa capacité de production de 50% et prévoit de la renforcer encore dans les prochains mois.

Pierre Fabre entre en négociations exclusives avec Fareva pour la cession de son site d’Idron

Publié le 9 avril 2020
Pierre Fabre entre en négociations exclusives avec Fareva pour la cession de son site d'Idron

A l’issue d’un processus de recherche de partenaire visant à assurer le meilleur développement de son site de production pharmaceutique situé à Idron, en périphérie de Pau, le groupe Pierre Fabre annonce l’entrée en négociations exclusives avec le groupe Fareva, acteur mondial de la sous-traitance industrielle pharmaceutique et cosmétique.

Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Publié le 7 avril 2020
Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour le traitement des maladies liées à l’âge, notamment les maladies neuromusculaires, a annoncé se joindre à l’effort mondial de lutte contre le virus SARS-CoV-2. La société lance un nouveau programme de développement clinique : COVA, avec Sarconeos (BIO101) comme traitement potentiel de l’insuffisance respiratoire associée au Covid-19.

Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Publié le 7 avril 2020
Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé avoir finalisé le projet de restructuration lié à Praluent® (alirocumab) avec son partenaire américain Regeneron. À compter du 1er avril 2020, Sanofi aura l’entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l’entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Publié le 7 avril 2020
LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Le LFB a annoncé que les autorités réglementaires américaines, la Food and Drug Administration, ont approuvé la demande de mise sur le marché (Biologics Licence Application 2061) de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinant indiqué pour le traitement et le contrôle des épisodes hémorragiques chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, ayant une hémophilie A ou B avec inhibiteurs (anticorps neutralisants).

COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Publié le 6 avril 2020
COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Le groupe Celltrion vient d’annoncer le passage réussi à la deuxième phase de développement d’un traitement antiviral pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), après l’achèvement le mois dernier de la première phase de validation de 300 types différents d’anticorps qui se lient à l’antigène. La bibliothèque d’anticorps a été créée à partir du sang de patients coréens guéris.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en association avec une CHP

Publié le 6 avril 2020

Takeda a annoncé que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis favorable à la prolongation de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS ® (brentuximab vedotin) et a recommandé son approbation en association avec une CHP (cyclophosphamide, doxorubicine, prednisone) pour traiter les patients adultes atteints d’un lymphome anaplasique systémique à grandes cellules (LAGC) non traité auparavant.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents