Edition du 22-10-2020

Automédication : un marché en hausse en 2015

Publié le dimanche 24 janvier 2016

Automédication : un marché en hausse en 2015Selon le 14ème baromètre (1) de l’Afipa (Association française de l’industrie pharmaceutique, automédication responsable), le secteur des produits du selfcare progresse de 6,4 % en valeur pour atteindre 3,7 milliards d’euros en 2015.

Cette croissance profite ainsi aux trois segments du selfcare en France : les dispositifs médicaux affichent une hausse de 7% pour atteindre 778 millions d’euros, les compléments alimentaires progressent de 9,6% pour s’élever à 673 millions d’euros et les médicaments d’automédication, avec une progression de 5,2% en valeur, culminent à 2,26 milliards d’euros.

Les produits pour les voies respiratoires (Fervex, Humex, Lisopaïne, etc.) et les antalgiques (Nurofen, Doliprane) enregistrent les ventes les plus fortes (529 millions et 448 millions d’euros respectivement) et la croissance la plus élevée (+ 8,4 % et + 9,3 %). Selon l’Afipa, les ventes globales du selfcare ont représenté 10,4% du chiffre d’affaires annuel des officines contribuant à hauteur de 37,2% à la croissance de leur activité.

Le top 10 des laboratoires de l’automédication sur 2015

En ce qui concerne les laboratoires de l’automédication, Boiron arrive en tête du palmarès du secteur, suivi par Sanofi et Bristol Myers Squibb/UPSA. Johnson & Johnson Santé Beauté occupe la quatrième place du classement suivi de Bayer Santé Familiale, Reckitt Benckiser Healthcare, Cooper, Pierre Fabre, Boehringher Ingelheim France et Novartis Santé Familiale SAS.

Une croissance qui « repose sur des bases fragiles »

L’Afipa souligne que « le sursaut de l’automédication est imputable à la forte pathologie hivernale début 2015 ». Une période durant laquelle « l’automédication a joué un rôle majeur de régulation du système de soins et a permis de dégager des économies très importantes pour la collectivité de l’ordre de 75M€2 sur les coûts des consultations évitées pour le premier trimestre 2015 », estime l’association.
« Cette embellie n’occulte en rien le manque de stabilité du marché français de l’automédication dont la croissance est essentiellement liée à des éléments conjoncturels tels qu’un hiver difficile. Pour preuve, en 2014 la faible incidence pathologique avait entraîné une chute de l’automédication de -0,7% en volume. Et fin 2015, nous observons exactement le même phénomène », fait valoir Pascal Brossard, Président de l’Afipa.

1 Réalisé auprès du panel Xpr-SO® de la société OpenHealth, panel de 3 004 pharmacies représentatives du parc officinal français. Résultats en France métropolitaine hors Corse. Les données excluent les ventes sur ordonnance. Indicateurs réalisés à partir des ventes en automédication sur le conseil du pharmacien.

Source : Afipa








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents