Edition du 19-10-2021

Automédication : un des seuls marchés dynamiques du médicament en 2011

Publié le vendredi 3 février 2012

Selon le 10ème baromètre de l’automédication réalisé par Celtipharm pour l’Afipa, les médicaments vendus sans ordonnance affichent en 2011 une progression de +1.9% des ventes en valeur, représentant un marché de 2.1 milliards d’euros (1). L’automédication est en 2011 un des rares marchés de la pharmacie qui se développe dans un contexte morose pour l’activité officinale (baisse du CA des officines de 0,7%, baisse du CA des médicaments sous prescription de 1,3%).

Ce dynamisme s’explique par les innovations, les délistages de molécules, les investissements des laboratoires et le développement du libre-accès dans 16.000 officines (2/3 du parc officinal français). Enfin, les prix des médicaments d’automédication sont à la baisse depuis janvier 2008 (-3,6% en euros constants pour les produits d’automédication et -10% pour les 399 produits de libre-accès), témoignant ainsi des engagements pris par les pharmaciens et l’Afipa auprès des autorités de santé en 2008.

Progression de 1,9% pour l’automédication
L’automédication est donc un des rares marchés à tirer son épingle du jeu dans un marché du médicament en léger recul (-1,1% pour un CA de 29,4 milliards d’euros en prix public TTC). En 2011, le chiffre d’affaires total des officines aura lui baissé pour la seconde année consécutive (36,2 milliards d’euros en baisse de 0,7%), essentiellement à cause de la baisse des ventes de médicaments de prescription (26,7 milliards d’euros, en baisse de 1,3%).

« Le dynamisme de ce marché s’explique par l’impact du conseil des pharmaciens auprès des patientsconsommateurs, la progression de la communication des laboratoires et des marques, les délistages de molécules réalisés en 2010, les innovations galéniques et la croissance du libre-accès en 2011. » indique Pascal Brossard, Président de l’Afipa.

« La progression de l’automédication témoigne de sa bonne image auprès des Français : 68% des 18 à 64 ans assurent la pratiquer en 20112 et 82% ont confiance dans les médicaments vendus sans ordonnance » ajoute Antoine Bon, Vice-Président de l’Afipa.

Quatre marchés dynamiques
Les résultats du 10ème baromètre de l’automédication 2011 révèlent que la progression de ce marché est imputable à la forte croissance de quatre secteurs :

• Le marché de l’antalgie, second marché de l’automédication (386 millions d’euros de CA en prix public TTC), est le plus gros contributeur de croissance en 2011. Son chiffre d’affaires croît de 23,2 millions d’euros, soit 6,4% de plus qu’en 2010. Les médicaments apportant la plus forte croissance sont : Doliprane®, Nurofen®, Dafalgan® et Voltarène®.

• Le marché des vitamines et des suppléments minéraux (119 millions d’euros de CA en automédication) fait un bond avec une croissance du chiffre d’affaires de 16,3 millions d’euros (+15,9% versus 2010). Le déremboursement des Magnésium, le 27 juillet 2010, a contribué à l’envolée de ce marché en 2011. Les marques affichant la plus forte croissance sont : Berocca®, Magnevie B6® et Mag 2®.

• Le marché des voies respiratoires est le premier marché de l’automédication avec un chiffre d’affaires en 2011 de 515 millions d’euros (+ 7,7 millions d’euros), ce marché a progressé de +1,5% par rapport à 2010 malgré l’absence d’épidémie de grippe en 2011. Les meilleures progressions sont : Oscillococcinum®, Coquelusedal ® et Pectosan®. Quant aux médicaments pour les maux de gorge, la Lysopaïne® progresse de 18%.

• Le marché des substituts nicotiniques (81 millions d’euros de CA) évolue de 9,6% en 2011 (+7,1 millions d’euros de CA) contre 10,1% en 2010. Développement des dispositifs transdermiques en grand format, augmentation significative du prix du tabac en octobre 2011…, ce marché bénéficie de cette dynamique à l’instar de Nicotinell® et de Nicopass®.

Des prix en baisse depuis 4 ans (en euros constants)
Selon ce baromètre 2011, le prix des médicaments d’automédication diminue en euros constants depuis 4 ans : -3,6% pour les produits d’automédication à prix libre (OTC) et -10% pour les 433 produits disponibles en libre-accès. A titre d’exemple, le panier classique d’un patient désirant soigner un rhume (avec une une préparation nasale antiseptique et un décongestionnant à usage systémique) est passé en 3 ans de 10,98€ à 10,47€, soit une baisse de 50 centimes d’euros pour un traitement complet. En 2011, le prix moyen d’un médicament d’automédication est de 4,36€. « La baisse des prix de l’automédication figurait parmi les engagements de l’Afipa auprès des autorités de santé en 2008, nous poursuivons comme prévu notre action dans ce domaine avec l’aide des pharmaciens » souligne Pascal Brossard.

Le libre-accès en progression
• 15 940 officines, soit 71%, ont aujourd’hui mis en place un espace libre-accès dynamisant leurs ventes. En effet, une pharmacie qui a mis en place un espace libre-accès développe en moyenne son chiffre d’affaires de produits en libre-accès de +5% et son chiffre d’affaires de produits d’automédication de +3%.
• 44% des pharmacies ayant développé un espace libre-accès ont totalement revu leur configuration pour en optimiser la disposition (3).
• 60% des Français ont eu recours au libre-accès en 2011 contre 31% en 20104. 60% apprécient de choisir seuls leurs médicaments tout en prenant conseil auprès du pharmacien.

Le TOP 10 des contributions à la croissance de l’OTC en 2011
+ 51 millions d’euros (Total marché : + 40 millions d’euros)

1. Oscillococcinum® (Boiron Dolisos) : +9,0 millions d’euros
2. Doliprane® (Sanofi) : +6,0 millions d’euros
3. Magnevie B6® (Sanofi) : +5,5 millions d’euros
4. Voltarène® (Novartis Santé Familiale) : +4,9 millions d’euros
5. Mag 2® (Cooper) : +4,8 millions d’euros
6. Mopralpro® (Bayer Santé Familiale) : +4,6 millions d’euros
7. Humex® (Urgo) : +4,2 millions d’euros
Berocca® (Bayer Santé Familiale) : +4,2 millions d’euros
9. Lysopaïne® (Boehringer Ingelheim): +3,8 millions d’euros
10. Nurofen® (Reckitt Benckiser Healthcare) : +3,6 millions d’euros


Le TOP 10 des laboratoires sur le marché de l’automédication en 2011 (en valeur)
1. Sanofi
2. Johnson & Johnson Santé Beauté
3. Boiron Dolisos
4. Bms-Upsa
5. Pierre Fabre
6. Bayer Santé Familiale
7. Reckitt Benckiser Healthcare
8. Cooper
9. Merck Médication Familiale Sas
10. Boehringer Ingelheim France*

* Entrée au TOP 10 en 2011
1 CELTIPHARM – Part basée sur les Prix Public TTC sorties officines – Cumul Annuel Mobile à fin décembre 2011
2 Etude TNS/Afipa « Quelle perception de l’automédication et de l’information sur la santé en France ? » – Septembre 2011. Echantillon de 963 répondants représentatifs de la population française des 18 ans et plus
3 Chiffres issus de l’Observatoire du Libre Accès de CELTIPHARM
4 Etude réalisée par l’université Pierre et Marie Curie – Paris VI. 2011. Echantillon de 511 personnes

Source : Afipa








MyPharma Editions

AB Science : autorisation de l’ANSM pour initier une étude avec la molécule AB8939 dans le traitement de la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 19 octobre 2021

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM d’initier une étude clinique de Phase I/II (AB18001) évaluant la molécule AB8939 chez les patients atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire. Cette autorisation intervient quelques semaines seulement après avoir reçu une autorisation similaire de l’autorité de santé canadienne [1].

Noxxon annonce l’expansion prévue de l’essai de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 19 octobre 2021
Noxxon annonce l'expansion prévue de l'essai de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement des traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé les plans d’expansion de son étude clinique de phase 1/2 en cours sur NOX-A12 en association avec la radiothérapie chez les patients atteints de glioblastome (cancer du cerveau).

Abivax rapporte d’excellents résultats d’efficacité à long terme dans l’étude de maintenance de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 19 octobre 2021
Abivax rapporte d’excellents résultats d’efficacité à long terme dans l’étude de maintenance de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, rapporte les nouveaux résultats de son étude de maintenance de phase 2b en ouvert pour le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH) avec une administration quotidienne de 50 mg d’ABX464 par voie orale.

Pharnext : les données de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A publiées dans l’Orphanet Journal of Rare Diseases

Publié le 19 octobre 2021

Pharnext, société biopharmaceutique à un stade clinique avancé, pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovantes basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle exploitant sa plateforme de PLEOTHERAPY(TM), a annoncé la publication des données de la première étude clinique de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (« CMT1A »), l’essai PLEO-CMT, dans l’Orphanet Journal of Rare Disease (« OJRD »).

Lysogene annonce une présentation de son programme LYS- GM101 à l’occasion de L’ESGCT 2021

Publié le 19 octobre 2021
Lysogene annonce une présentation de son programme LYS- GM101 à l’occasion de L’ESGCT 2021

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé qu’elle fera une présentation orale à l’occasion de la conférence annuelle virtuelle de l’ESGCT 2021 sur son candidat-médicament de thérapie génique LYS-GM101 dans la gangliosidose à GM1.

Maladies génétiques : Qarnot et l’Institut Imagine démarrent des collaborations pour optimiser la puissance de calcul et accélérer la recherche

Publié le 19 octobre 2021
Maladies génétiques : Qarnot et l’Institut Imagine démarrent des collaborations pour optimiser la puissance de calcul et accélérer la recherche

Chaque année, Qarnot choisit une grande cause en mettant gratuitement de la puissance de calcul à la disposition d’associations ou de laboratoires de recherche. En 2021, Qarnot a choisi de soutenir l’Institut Imagine, premier centre de recherche, d’enseignement et de soins dédié aux maladies génétiques, sur le campus de l’Hôpital Necker-Enfants malades.

Ipsen et Accent Therapeutics signent un accord exclusif de collaboration mondiale

Publié le 18 octobre 2021
Ipsen et Accent Therapeutics signent un accord exclusif de collaboration mondiale

Ipsen et Accent Therapeutics ont signé un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du programme METTL3 d’Accent. Cette collaboration avec Accent Therapeutics complète les partenariats annoncés dernièrement et soutient la stratégie d’expansion d’Ipsen dans les hémopathies malignes, avec un accent particulier sur la leucémie myéloïde aiguë.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents