Edition du 18-09-2018

Automédication : un des seuls marchés dynamiques du médicament en 2011

Publié le vendredi 3 février 2012

Selon le 10ème baromètre de l’automédication réalisé par Celtipharm pour l’Afipa, les médicaments vendus sans ordonnance affichent en 2011 une progression de +1.9% des ventes en valeur, représentant un marché de 2.1 milliards d’euros (1). L’automédication est en 2011 un des rares marchés de la pharmacie qui se développe dans un contexte morose pour l’activité officinale (baisse du CA des officines de 0,7%, baisse du CA des médicaments sous prescription de 1,3%).

Ce dynamisme s’explique par les innovations, les délistages de molécules, les investissements des laboratoires et le développement du libre-accès dans 16.000 officines (2/3 du parc officinal français). Enfin, les prix des médicaments d’automédication sont à la baisse depuis janvier 2008 (-3,6% en euros constants pour les produits d’automédication et -10% pour les 399 produits de libre-accès), témoignant ainsi des engagements pris par les pharmaciens et l’Afipa auprès des autorités de santé en 2008.

Progression de 1,9% pour l’automédication
L’automédication est donc un des rares marchés à tirer son épingle du jeu dans un marché du médicament en léger recul (-1,1% pour un CA de 29,4 milliards d’euros en prix public TTC). En 2011, le chiffre d’affaires total des officines aura lui baissé pour la seconde année consécutive (36,2 milliards d’euros en baisse de 0,7%), essentiellement à cause de la baisse des ventes de médicaments de prescription (26,7 milliards d’euros, en baisse de 1,3%).

« Le dynamisme de ce marché s’explique par l’impact du conseil des pharmaciens auprès des patientsconsommateurs, la progression de la communication des laboratoires et des marques, les délistages de molécules réalisés en 2010, les innovations galéniques et la croissance du libre-accès en 2011. » indique Pascal Brossard, Président de l’Afipa.

« La progression de l’automédication témoigne de sa bonne image auprès des Français : 68% des 18 à 64 ans assurent la pratiquer en 20112 et 82% ont confiance dans les médicaments vendus sans ordonnance » ajoute Antoine Bon, Vice-Président de l’Afipa.

Quatre marchés dynamiques
Les résultats du 10ème baromètre de l’automédication 2011 révèlent que la progression de ce marché est imputable à la forte croissance de quatre secteurs :

• Le marché de l’antalgie, second marché de l’automédication (386 millions d’euros de CA en prix public TTC), est le plus gros contributeur de croissance en 2011. Son chiffre d’affaires croît de 23,2 millions d’euros, soit 6,4% de plus qu’en 2010. Les médicaments apportant la plus forte croissance sont : Doliprane®, Nurofen®, Dafalgan® et Voltarène®.

• Le marché des vitamines et des suppléments minéraux (119 millions d’euros de CA en automédication) fait un bond avec une croissance du chiffre d’affaires de 16,3 millions d’euros (+15,9% versus 2010). Le déremboursement des Magnésium, le 27 juillet 2010, a contribué à l’envolée de ce marché en 2011. Les marques affichant la plus forte croissance sont : Berocca®, Magnevie B6® et Mag 2®.

• Le marché des voies respiratoires est le premier marché de l’automédication avec un chiffre d’affaires en 2011 de 515 millions d’euros (+ 7,7 millions d’euros), ce marché a progressé de +1,5% par rapport à 2010 malgré l’absence d’épidémie de grippe en 2011. Les meilleures progressions sont : Oscillococcinum®, Coquelusedal ® et Pectosan®. Quant aux médicaments pour les maux de gorge, la Lysopaïne® progresse de 18%.

• Le marché des substituts nicotiniques (81 millions d’euros de CA) évolue de 9,6% en 2011 (+7,1 millions d’euros de CA) contre 10,1% en 2010. Développement des dispositifs transdermiques en grand format, augmentation significative du prix du tabac en octobre 2011…, ce marché bénéficie de cette dynamique à l’instar de Nicotinell® et de Nicopass®.

Des prix en baisse depuis 4 ans (en euros constants)
Selon ce baromètre 2011, le prix des médicaments d’automédication diminue en euros constants depuis 4 ans : -3,6% pour les produits d’automédication à prix libre (OTC) et -10% pour les 433 produits disponibles en libre-accès. A titre d’exemple, le panier classique d’un patient désirant soigner un rhume (avec une une préparation nasale antiseptique et un décongestionnant à usage systémique) est passé en 3 ans de 10,98€ à 10,47€, soit une baisse de 50 centimes d’euros pour un traitement complet. En 2011, le prix moyen d’un médicament d’automédication est de 4,36€. « La baisse des prix de l’automédication figurait parmi les engagements de l’Afipa auprès des autorités de santé en 2008, nous poursuivons comme prévu notre action dans ce domaine avec l’aide des pharmaciens » souligne Pascal Brossard.

Le libre-accès en progression
• 15 940 officines, soit 71%, ont aujourd’hui mis en place un espace libre-accès dynamisant leurs ventes. En effet, une pharmacie qui a mis en place un espace libre-accès développe en moyenne son chiffre d’affaires de produits en libre-accès de +5% et son chiffre d’affaires de produits d’automédication de +3%.
• 44% des pharmacies ayant développé un espace libre-accès ont totalement revu leur configuration pour en optimiser la disposition (3).
• 60% des Français ont eu recours au libre-accès en 2011 contre 31% en 20104. 60% apprécient de choisir seuls leurs médicaments tout en prenant conseil auprès du pharmacien.

Le TOP 10 des contributions à la croissance de l’OTC en 2011
+ 51 millions d’euros (Total marché : + 40 millions d’euros)

1. Oscillococcinum® (Boiron Dolisos) : +9,0 millions d’euros
2. Doliprane® (Sanofi) : +6,0 millions d’euros
3. Magnevie B6® (Sanofi) : +5,5 millions d’euros
4. Voltarène® (Novartis Santé Familiale) : +4,9 millions d’euros
5. Mag 2® (Cooper) : +4,8 millions d’euros
6. Mopralpro® (Bayer Santé Familiale) : +4,6 millions d’euros
7. Humex® (Urgo) : +4,2 millions d’euros
Berocca® (Bayer Santé Familiale) : +4,2 millions d’euros
9. Lysopaïne® (Boehringer Ingelheim): +3,8 millions d’euros
10. Nurofen® (Reckitt Benckiser Healthcare) : +3,6 millions d’euros


Le TOP 10 des laboratoires sur le marché de l’automédication en 2011 (en valeur)
1. Sanofi
2. Johnson & Johnson Santé Beauté
3. Boiron Dolisos
4. Bms-Upsa
5. Pierre Fabre
6. Bayer Santé Familiale
7. Reckitt Benckiser Healthcare
8. Cooper
9. Merck Médication Familiale Sas
10. Boehringer Ingelheim France*

* Entrée au TOP 10 en 2011
1 CELTIPHARM – Part basée sur les Prix Public TTC sorties officines – Cumul Annuel Mobile à fin décembre 2011
2 Etude TNS/Afipa « Quelle perception de l’automédication et de l’information sur la santé en France ? » – Septembre 2011. Echantillon de 963 répondants représentatifs de la population française des 18 ans et plus
3 Chiffres issus de l’Observatoire du Libre Accès de CELTIPHARM
4 Etude réalisée par l’université Pierre et Marie Curie – Paris VI. 2011. Echantillon de 511 personnes

Source : Afipa








MyPharma Editions

Biogen France emménage à La Défense

Publié le 18 septembre 2018
Biogen France emménage à La Défense

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, installe ses équipes dans la Tour CBX du quartier d’affaires de La Défense. L’entreprise spécialisée dans la lutte contre les maladies neurologiques graves réaffirme ainsi son engagement à long terme en France et son souhait d’offrir un environnement de travail optimal à ses collaborateurs.

Répartition pharmaceutique : une opération d’envergure pour alerter le grand public

Publié le 18 septembre 2018
Répartition pharmaceutique : une opération d'envergure pour alerter le grand public

Depuis le 1er septembre, toutes les camionnettes de livraison des entreprises de répartition ont revêtu un habillage spécial. Menacés par une crise économique sans précédent, les répartiteurs pharmaceutiques* se mobilisent pour sensibiliser le grand public et les décideurs à l’importance de leurs missions et les alerter sur les risques qui pèsent sur l’égalité d’accès aux médicaments.

Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Publié le 18 septembre 2018
Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Actelion, l’une des sociétés pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, a annoncé les résultats du premier essai contrôlé randomisé pour l’hypertension porto-pulmonaire (HPP), qui ont montré qu’OPSUMIT® (macitentan) avait permis d’améliorer considérablement la résistance vasculaire pulmonaire (RVP) par rapport au placebo, satisfaisant ainsi le critère d’évaluation principal de l’étude.

GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Publié le 18 septembre 2018
GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Servier et GeNeuro ont annoncé mardi que GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex US et Japon sur son produit dans la sclérose en plaques (SEP), GNbAC1. En 2014, Servier avait acquis une option de licence pour le développement et la commercialisation du GNbAC1 dans la SEP sur tous les territoires, à l’exception des États-Unis et du Japon, pour 37,5 millions d’euros.

Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Publié le 17 septembre 2018
Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Carenity, la première communauté de patients en ligne en Europe, vient d’annoncer la nomination de Lise Radoszycki au poste de Directrice Associée.

GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l’anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

Publié le 17 septembre 2018
GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l'anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques optimisés ciblant le récepteur II de l’hormone anti-müllerienne (AMHR2) pour le traitement du cancer, a annoncé avoir inclus le premier patient dans l’étude C201 de phase II. Cet essai clinique du GM102 en monothérapie et en association avec Lonsurf (trifluridine/tipiracil) porte sur des patients atteints de cancer colorectal de stade avancé ou métastatique.

L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

Publié le 17 septembre 2018
L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

L’Institut Curie, acteur de référence dans la lutte contre le cancer, a annoncé le lancement de la société de biotechnologies Honing Biosciences. Il s’agit d’une plateforme technologique exclusive qui développe des solutions pour optimiser l’efficacité et la sécurité des thérapies cellulaires dans les cancers et les maladies chroniques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions