Edition du 28-07-2021

Balmes Transplantation réalise une levée d’amorçage de 700 000 euros

Publié le mercredi 7 février 2018

Balmes Transplantation réalise une levée d'amorçage de 700 000 eurosBalmes Transplantation, biotech marseillaise spécialisée dans le développement rapide de combinaisons de médicaments repositionnés contre les lésions d’Ischémie/Reperfusion*, a réalisé une levée d’amorçage de 700 K€ par son équipe de direction composée de Patrick Berna (fondateur et CEO) et Guillaume Demarne (CBDO), rejointe par un groupe de Business Angels.

Ce tour, s’ajoutant aux 900 K€ levés depuis la création de la société, permet de tester in vivo le concept des premières combinaisons de molécules de la société dans deux indications au mécanisme physiopathologique semblable : l’insuffisance rénale aiguë (IRA) consécutive à une chirurgie cardiovasculaire et le retard de reprise de fonction du greffon en transplantation rénale.

Balmes Transplantation combine des médicaments déjà approuvés qui produisent ensemble un effet synergique innovant capable d’agir simultanément sur différentes composantes de l’Ischémie/Reperfusion. Les traitements pharmacologiques de Balmes Transplantation répondent ainsi à des besoins non satisfaits aussi bien dans une pathologie touchant un large nombre de patients que dans une indication orpheline.

« Le stress de l’Ischémie/Reperfusion provoque plusieurs réactions au niveau du tissu (inflammation, stress oxydatif…) conduisant à la mort simultanée des cellules rénales par différents mécanismes (apoptose, nécroptose, ferroptose…). Contrairement aux autres programmes de recherche qui développent des monothérapies traitant un élément du problème à la fois et qui, jusqu’à ce jour, se sont montrées inefficaces chez l’homme, nous abordons le problème avec des combinaisons de médicaments qui peuvent agir en parallèle sur plusieurs cascades biochimiques durant l’I/R, ce qui nous assure de meilleures chances de succès chez le patient » souligne Patrick Berna, fondateur et Chief Executive Officer de Balmes Transplantation. « Les petites molécules que nous utilisons pour nos combinaisons propriétaires sont par ailleurs des médicaments matures, déjà commercialisés sur les marchés européen et américain dans d’autres indications, ce qui nous permet de raccourcir les temps de développement de nos produits. Dans une seconde étape, nous avons pour ambition de faire passer en essai clinique de phase II un candidat dans chaque indication d’ici à 2020 » précise-t-il.

Les deux indications sur lesquelles travaille la société sont :
•    L’insuffisance rénale aiguë (IRA) consécutive à une chirurgie cardiovasculaire
Protagoniste majeur de l’insuffisance rénale aiguë, les lésions d’Ischémie/Reperfusion rénales sont causées par l’arrêt du flux sanguin et la privation en oxygène qui en résulte au niveau de l’organe, en particulier lors d’actes chirurgicaux, entraînant la mort cellulaire et des lésions tissulaires.
30% des patients qui subissent une chirurgie cardiaque développent une IRA post-opératoire. Six de ces patients sur dix devront être placés sous dialyse et le taux de mortalité des patients ayant développé une IRA post-opératoire est de 8%. Chaque année, l’IRA associée à une chirurgie cardiovasculaire touche environ 500 000 patients aux Etats-Unis et en Europe. La prise en charge de l’IRA post-opératoire entraîne une augmentation des coûts d’hospitalisation pouvant atteindre 50 000 dollars par patient.

•    Le retard de reprise de fonction du greffon en transplantation rénale
Les lésions d’Ischémie/Reperfusion contemporaines du prélèvement, de la conservation et de la greffe du rein induisent des complications post-opératoires conduisant à court terme à un retard de reprise de fonction et à long terme à une défaillance fonctionnelle et au rejet du greffon. Le patient receveur doit ainsi être replacé sous dialyse en attendant une éventuelle retransplantation. Ces complications sont donc lourdes de conséquences pour les patients et allongent les listes d’attente de receveurs. Elles induisent des coûts qui viennent s’ajouter à la charge déjà insoutenable et toujours croissante des 60 milliards de dollars annuels consacrés aux patients dialysés américains et européens. Plus de 45 000 patients bénéficient d’une greffe de rein chaque année aux Etats-Unis et en Europe.

Balmes Transplantation travaille actuellement sur cinq combinaisons validées in vitro ainsi que sur la translatabilité de ces résultats in vivo.

« Les traitements innovants que nous développons répondent à deux indications dans lesquelles il n’existe pas à ce jour de médicament sur le marché, bien qu’ils concernent des contextes cliniques importants. Chez les patients ayant subi une chirurgie cardiovasculaire qui les expose directement à une Ischémie/Reperfusion rénale, les combinaisons que nous proposons préviendront l’insuffisance rénale aiguë. Dans les cas de transplantation rénale, nos combinaisons amélioreront la reprise de fonction et la durée de vie du greffon, tout en réduisant considérablement les coûts imputables aux thérapies de remplacement rénal », ajoute Guillaume Demarne, Chief Business Development Officer de Balmes Transplantation.

* Soit les dégâts provoqués par l’arrêt puis le rétablissement du flux sanguin au niveau d’un organe, notamment lors d’actes chirurgicaux comme les greffes d’organes

Source : Balmes Transplantation








MyPharma Editions

Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Publié le 28 juillet 2021
Ipsen renforce son portefeuille en oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX Therapeutics

Ipsen renforce son portefeuille en Oncologie en phase pré-clinique grâce à une collaboration mondiale exclusive avec BAKX TherapeuticsLe groupe Ipsen et et la société américaine BAKX Therapeutics Inc. ont annoncé la signature d’un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du BKX-001 dans le traitement potentiel de la leucémie, des lymphomes et des tumeurs solides.

Abionyx Pharma : avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Publié le 28 juillet 2021
Abionyx Pharma :  avis favorable de l’EMA dans le cadre de la procédure de désignation de médicament orphelin pour CER-001

Abionyx Pharma a annoncé que le Comité des médicaments orphelins (COMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif sur la demande de désignation de médicament orphelin de la société pour son candidat-médicament CER-001, comme traitement potentiel de la déficience en lécithine-cholestérol acyltransférase (LCAT) caractérisée cliniquement par, d’une part, une anémie hémolytique et une insuffisance rénale, menant la plupart du temps à une transplantation rénale, et d’autre part, par des opacités cornéennes.

bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

Publié le 27 juillet 2021
bluebird bio a reçu l’AMM de la Commission Européenne pour la thérapie génique Skysona

bluebird bio vient d’annoncer que la Commission Européenne (EC) a accordé une autorisation de mise sur le marché pour Skysona (élivaldogène autotemcel, Lenti-D™), une thérapie génique administrée en une seule fois pour le traitement de l’adrénoleucodystrophie cérébrale débutante chez les patients âgés de moins de 18 ans présentant une mutation du gène ABCD1 et n’ayant pas de donneur de cellules souches hématopoïétiques (CSH) apparenté, issu de la fratrie, HLA (antigène leucocytaire humain ) compatible disponible.

Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Publié le 23 juillet 2021
Genomic Vision élargit son offre de services dans le domaine de la découverte de médicaments contre le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé aujourd’hui qu’elle étend ses services EasyComb dans le champ de la découverte de médicaments, en raison du besoin du marché de la santé de développer des médicaments novateurs et spécifiques afin d’arrêter la prolifération du cancer.

Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Publié le 23 juillet 2021
Pierre Fabre propose aux collaborateurs de son site de Château-Renard de rejoindre celui de Gien, son principal site de production pharmaceutique

Confronté à une sous-activité structurelle de son site de Château-Renard (Loiret), le groupe Pierre Fabre a présenté le 21 juillet matin aux représentants du personnel du site, un projet de transfert de l’activité et du personnel. Il n’y aura aucune suppression d’emplois dans le cadre de ce projet, les 46 collaborateurs du site se voyant tous offrir une proposition de poste au sein de l’usine voisine de Gien (Loiret), le principal site de production pharmaceutique du Groupe.

Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

Publié le 23 juillet 2021
Industrie pharmaceutique : extension de la Convention collective à l’ensemble des entreprises du secteur

A l’issue de deux années d’examen par le ministère du Travail pour contrôler la légalité des dispositions signées en 2019 entre le Leem et trois organisations syndicales de salariés (CFDT, CFTC, UNSA), le Ministère a publié le 13 juillet 2021 l’arrêté d’extension de la Convention collective nationale de l’industrie pharmaceutique (CCNIP IDCC176).

Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l’évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Publié le 22 juillet 2021
Noxxon Pharma : deuxième collaboration clinique avec MSD pour l'évaluation de la combinaison NOX-A12 / Keytruda®

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans l’amélioration des traitements contre le cancer par le ciblage du microenvironnement tumoral (MET), a annoncé la signature et le lancement d’un deuxième accord de collaboration clinique avec MSD dans le cadre de son prochain essai clinique de phase 2 évaluant son produit phare, le NOX-A12, en association avec le Keytruda® (pembrolizumab), le traitement anti-PD-1 de MSD, comme traitement de deuxième ligne du cancer du pancréas.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents